Info

Afghanistan : le Canada arrête ses opérations d'évacuation

Le dernier avion de rapatriement canadien a décollé de l'aéroport de Kaboul ce jeudi 26 août. 
Le dernier avion de rapatriement canadien a décollé de l'aéroport de Kaboul ce jeudi 26 août. 
Rahmat Gul / AP

Le dernier avion de rapatriement canadien a quitté l'Afghanistan ce jeudi matin, a annoncé le ministère de la Défense canadien. Plus de 3 700 personnes ont été évacuées du pays depuis la prise de pouvoir des talibans. 

Le Canada a cessé ses opérations d'évacuation il y a quelques heures, a annoncé jeudi un représentant du ministère de la Défense canadien, le général Wayne Eyre, lors d'un point presse.

"Il y a huit heures le dernier vol a quitté le pays" et il ne reste sur place qu'"une petite équipe de liaison sur le terrain", a-t-il ajouté évoquant des circonstances sur place qui "se sont rapidement détériorées".

De nombreux pays arrêtent leurs évacuations

Plusieurs pays occidentaux ont appelé leurs ressortissants à s'éloigner au plus vite de l'aéroport de Kaboul en raison de menaces "terroristes".


Nous aurions aimé rester plus longtemps et sauver tous ceux qui étaient si désespérés de partir.

- Wayne Eyre, représentant du ministère de la Défense

Alors que la date-butoir fixée par les Etats-Unis pour leur retrait d'Afghanistan, le 31 août, approche, plusieurs pays, dont la France et les Pays-Bas ont annoncé jeudi qu'ils allaient bientôt mettre fin à leurs vols d'évacuation.

Chargement du lecteur...
 

"Nous aurions aimé rester plus longtemps et sauver tous ceux qui étaient si désespérés de partir. Et que nous ne puissions pas (le faire) est vraiment déchirant, mais les circonstances sur le terrain se sont rapidement détériorées", a expliqué le général Eyre.

Plus de 3 700 personnes évacuées

Au total, le Canada a évacué plus de 3 700 Canadiens, résidents permanents et Afghans qui ont appuyé le Canada, a tweeté le ministre de la Défense Harjit Sajjan.

"Cette opération a été l'une des plus grandes, des plus complexes et des plus dangereuses de l'histoire moderne", a estimé le général Wayne Eyre. Le Canada s'était engagé à accueillir 20 000 réfugiés afghans dans le cadre d'un programme spécial d'immigration récemment mis en place.

Le pays a reçu 2 500 demandes dans le cadre de ce programme représentant plus de 8 000 personnes. Plus des deux tiers de ces demandes ont été approuvées. "C'est une véritable tragédie que les circonstances en Afghanistan aient changé beaucoup plus rapidement que prévu", a regretté un représentant du ministère de l'Immigration lors du même point presse.