Info

Afrique, mobilisation en Russie... : ce qu'a dit Volodymyr Zelensky sur TV5MONDE

Le président ukrainien était l'invité de <em>Face aux territoires </em>sur TV5MONDE.
Le président ukrainien était l'invité de Face aux territoires sur TV5MONDE.
TV5MONDE

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky était l'invité de Face aux territoires, émision présentée par Cyril Viguier sur TV5MONDE. Il a répété sa croyance en "la victoire de l'Ukraine" contre la Russie de Poutine et réaffirmer l'intention de son pays d'intégrer l'Union européenne. Le chef d'État ukrainien a appelé les Russes à "continuer de manifester" contre la mobilisation des réservistes annoncée par Vladimir Poutine. Extraits.

  • Sur la mobilisation de 300 000 réservistes annoncée par Vladimir Poutine.

Poutine ne pourra pas arrêter tout le monde en Russie.Volodymyr Zelinsky, président de l'Ukraine.

Cette annonce n'a pas surpris Volodymyr Zelinsky. "Nos agences de renseignements nous avaient prévenus. Nous n'attendions plus que le signal", indique le président ukrainien. "Maintenant nous avons vu la réaction du peuple russe à cette annonce. Les Russes doivent continuer à manifester même s'ils ont peur d'être emprisonnés. Vladimir Poutine ne pourra pas arrêter tout le monde", estime Volodymyr Zelinsky.

 

  • Sur l'approvisionnement en armes des occidentaux et notamment de la France
Volodymyr Zelinsky a réaffirmé son désir d'avoir plus de moyens, d'armement pour lutter contre l'invasion de forces russes. "Nous avons besoin de technologies, d'armes, de drones, de drones de combats", a indiqué le président ukrainien. Il s'est également exprimé sur l'aide militaire française. "Je remercie la France et Emmanuel Macron pour leur soutien dans cette guerre et les canons Caesar (système d'artillerie) très efficaces et déjà employés sur le terrain", a souligné le président ukrainien tout en affirmant que "la France pouvait faire plus" dans son aide militaire à Kiev.
 
 
  • Sur l'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne

 Nous sommes prêts à rejoindre l'Union européenne. Nous avons cette ambition depuis plusieurs années.Volodymyr Zelinsky, président de l'Ukraine.

"Nous sommes prêts à rejoindre l'Union européenne. L'Ukraine a cette ambition depuis plusieurs années. Est-ce que les pays membres de l'UE sont prêts à accepter notre adhésion", s'interroge le président ukrainien. "Nous avons obtenu le statut de pays candidat de l'Union européenne. Nous travaillons pour rapprocher nos législations des lois européenne. Nous travaillons sur la législation anti-corruption."

  • Sur l'Ukraine et l'Afrique et la question de l'approvisonnement des céréales du continent.
Le président ukrainien a réaffirmé que le pays ferait tout pour "garantir la sécurité alimentaire mondiale". Les pays d'Afrique du nord importent leur blé en provenance de l'Ukraine et de la Russie. Volodymyr Zelinsky s'est montré offensif. "Nous avons demandé à nos partenaires (États-Unis et pays européens) les armements nécessaires à la sécurisation d'un couloir maritime devant nous permettre d'exporter nos céréales vers l'Afrique, l'Asie ou l'Europe", a indiqué le président ukrainien.

Interrogé sur la faible popularité de la cause ukrainienne dans certains pays africains, Volodomyr Zelinsky a reconnu que la Russie était influente sur le continent africain. "C'est vrai que la Russie a beaucoup d'influence en Afrique. C'est beaucoup plus simple pour nous Ukrainiens  de communiquer en Europe", reconnaît le président ukrainien.