Info

Algérie : le FLN veut un 5 ème mandat pour Bouteflika

Chargement du lecteur...
©TV5Monde/Philippe Randrianarimanana, Kamel Zaït

Abdelaziz Bouteflika briguera-t-il un cinquième mandat? En tout cas, le FLN, parti au pouvoir, demande au chef de l'état algérien de se représenter. Une éventualité qui choque une grande partie de l'opinion.

dans
Ce n'est plus un mystère. Le FLN dévoile son favori pour la présidentielle de 2019.  Il appelle Abdelaziz Bouteflika, 81 ans, à se succèder à lui-même, pour un cinquième mandat. C'est au secrétaire général du parti du pouvoir de lui transmettre officiellement le message au nom des 700 000 militants.
 
Les militants du parti, les députés, les membres des assemblées élues, ainsi que toutes les instances du  FLN, en plus des sympathisants appellent tous le président à continuer sa mission à la tête de l'État, ce qui veut dire un nouveau mandat, mais ça sera le deuxième selon la nouvelle Constitution. 

Sadek Bouguetaïa, membre du bureau politique du FLN
Un deuxième et dernier mandat, en vertu de la révision constitutionnelle de 2016. Le dernier mot revient au président insiste-t-on du côté de I'Instance de coordination du FLN, qui a pris la décision de solliciter Bouteflika. A cette occasion, le gratin du parti a vanté les mérites du président en bientôt vingt ans de pouvoir.
Mais viser un cinquième mandat, malgré l'usure de l'âge, c'est un pari risqué selon l'opposition.
 
Le système est dans une incapacité totale d'envisager autre chose que ce qu'il est. Penser succession du président Bouteflika c'est entraîner des divergences claniques à l'intérieur du pouvoir qui pourraient être fatales au système. 

Sofiane Djlali, président du parti Jil Jadid
Rares sont les apparitions publiques d'Abdelaziz Bouteflika, un privilège réservé aux hôtes de marque. Inaperçu dans la capitale depuis fin 2016, le président algérien est annoncé ce lundi à Alger pour l'inauguration de deux stations de métro.