Info

Algérie : Vingtième anniversaire de la mort de Lounès Matoub

Le 25 juin 1998 : il y a vingt ans jour pour jour mourrait Lounès Matoub. Agé de 42 ans, le chanteur kabyle était assassiné. Vingt ans après, à la lumière de nouvelles révélations, sa famille espère qu'un jour toute la vérité éclatera sur sa disparition. En attendant, son legs politique et poétique conserve jusqu'à aujourd'hui sa puissance subversive.

dans
Ici, à cet endroit un peu isolé dans les hauteurs de la ville de Tizi Ouzou, dans la région de Kabylie, un groupe terroriste attendait le passage d'une voiture, une Mercedes noire, a son volant le chanteur et militant Lounes Matoub. Il y a 20 ans Matoub est tombé sous les balles d'une groupe armé, bien entrainé et préparé. Le chanteur n'a même pas eu le temps d'utiliser son arme pour se défendre. Aziz est un jeune artiste qui voue un amour et une admiration au chanteur, aujourd'hui il vient se recueillir sur les lieux de l'assassinat de Matoub à Tala Bounane.

A quelques kilomètre du lieu se son assassinat se trouve la maison familiale du chanteur, devenue un musée et un lieu de pèlerinage pour les amoureux de Matoub. Même sa Mercedes criblée de balles y est exposée. Sa soeur Malika qui milite depuis deux décennies n'a jamais acceptée la version officielle de l'assassinat, vient de demander à la justice de réouvrir le dossier, suite à la déclaration du chanteur Mouloud Zdek qui a annoncé qu'il était arrivé sur les lieux moins de dix minutes après l'assassinat.

Lounes Matoub est mort depuis 20 ans, mais sa mémoire est toujours vivante, ce chanteur rebelle qui a reçu des balles lors des manifestations du 5 octobre 1988, et qui a été enlevé par un groupe terroriste en 1994, avant d'être assassiné 4 ans plus tard, rêvait d'une Algérie libre et démocratique loin de l'extrémisme et le despotisme. 

L'Algérie et surtout la Kabylie célèbre cette année les 20 ans de la disparition de Matoub. Sa famille ses proches et ses fans espèrent qu'un jour la vérité sur son assassinat éclate au grand jour. 
 
Chargement du lecteur...