Info

Arménie : à Erevan, la rue derrière l'opposant Nikol Pachinian

Chargement du lecteur...
© TV5Monde

En Arménie, Nikol Pachinian est le seul candidat connu au poste de Premier ministre. Il a promis un "tsunami politique" s'il n'est pas élu. Incarnation à lui seul de la Révolution de velours déclenchée en avril 2017, c'est aussi le favori de la rue. Le Parlement doit désigner, ce mardi 1er mai, le nouveau chef du gouvernement. 

dans
Nikol Pachinian a fait face aux députés à la tribune du Parlement. L'opposant politique espère convaincre qu'il est "prêt à endosser" le costume de Premier ministre ; c'est ce mardi 1er mai que le Parlement vote, pour ou contre, sa nomination à la tête du gouvernement

L'homme peut déjà compter sur 47 voix favorables  mais il lui en faut 53  pour réussir.  Sur le parvis du bâtiment, la foule s'est rassemblée et attend la sortie de leur leader. L'ambiance est à la fête pour ses partisans qui sont présents à sa demande.

Nikol Pachinian qui a appelé ceux qui le soutiennent à venir en nombre car il craint que le Parti Républicain au pouvoir n'entrave son élection. Résultat : près de 20 000 personnes ont répondu à l'appel de l'opposant. 

Nikol Pachinian s'est imposé comme chef de file, ces deux dernières semaines, de la vague de manifestations qui ont conduit à la démission du Premier ministre tout juste élu, Serge Sarkissian. Miné par les affaire de corruption et la pauvreté qui gangrènent l'Arménie, l'ancien président devenu Premier ministre, rival de longue date de l'opposant, n'a pas pu résister à la fronde antigouvernementale. 

Nikol Pachinian s'est engagé, avant même le vote, à former son gouvernement dans deux semaines. Il a aussi annoncé des législatives anticipés, selon la presse arménienne.