Info

Arménie : protestations contre l'ex-président nommé Premier ministre

Chargement du lecteur...
Récit : S. Leroyer / M. Vallerey, montage : A. Krizic
© TV5MONDE

La colère gronde en Arménie contre l'ex-président Serge Sarkissian, élu mardi 17 avril Premier ministre par le Parlement. Ce mercredi ils sont encore des dizaines de milliers
dans les rues d'Erevan, la capitale pour protester contre ce qu'ils considèrent comme une tentative de rester au pouvoir "éternellement".

dans
Il aura certainement voulu s'inspirer des exemples russes ou montenegrin
malgré l'opposition d'une partie de sa population. Serge Sarkissian vient de terminer son deuxième et dernier mandat de président de l'Arménie. Ce mardi 17 avril, dans la foulée, il a été élu Premier ministre du pays par le Parlement arménien, avec des pouvoirs renforcés.
 
"La phase de formation du gouvernement commence maintenant. Et nous verrons que la transition vers le système de gouvernement parlementaire a été adoptée de manière appropriée."
Serge Sarkissian, Premier ministre arménien
Serge Sarkissian redevient Premier ministre aprés l'avoir été en 2007. Sa candidature a été proposée par le parti au pouvoir devant le Parlement. Autant dire qu'il reste à la tête de l'Arménie, où depuis la réforme constitutionnelle de 2015, le rôle du Président de la République est essentiellement protocolaire. C'est le Premier ministre qui dirige réellement l'exécutif.

L'opposition arménienne dénonce une réforme cousue main pour permettre à Serge Sarkissian de rester au pouvoir. Depuis ce lundi, des milliers de manifestants réunis a Erevan (capitale) ont annoncé le début d'une révolution pacifique de velours contre Serge Sarkissian.
 
"Mon Président a trompé les gens. Il a dit qu'il ne gouvernerait pas une troisième fois. Il a trompé les gens. Je veux la justice, je veux vivre dans une Arménie libre."
Manifestante de l'opposition arménienne
Dans la nuit de mardi à mercredi, des heurts ont éclaté entre manifestants et policiers
et des dizaines de personnes ont été arrêtées. L'opposition arménienne appelle à bloquer toutes les institutions du pays en réaction à la nomination de Serge Sarkissian comme Premier ministre. Il était Président de l'Arménie depuis 2008.