Info

2 : 02

Une baie située à 120 kilomètres de Santiago du Chili a été sacrifiée dans les années 1950 par l'installation d'un immense complexe industriel, le site de Quintero-Puchuncavi, particulièrement dangereux et polluant. Depuis, ce "Tchernobyl chilien", comme l'a baptisé Greenpeace, expose les 50.000 habitants à des intoxications et des maladies chroniques. Malgré les excuses, fin septembre, du président Sebastian Piñera, la population continue d’être victime d’un lent empoisonnement.

2 : 41
Finalement, les humains n'y seraient pour rien dans les dérèglements du climat. Selon un article largement relayé sur les réseaux sociaux, la très...
Paris, Parc des princes, 4 décembre 2019
Dorénavant les joueurs du Paris Saint-Germain vont porter sur leur maillot la marque «Visit Rwanda ». Le club parisien a...
2 : 33
La pianiste québécoise Alexandra Stréliski a reçu les Félix de la révélation et de la compositrice de l'année 2019 pour son album Inscape. L'artiste...
1 : 52
Aux Etats-Unis, la procédure au Congrès pour destituer Donald Trump est entrée dans une nouvelle phase : celle de la bataille d'experts. Ce mercredi,...
1 : 59
Au Togo, une campagne de sensibilisation sur les violences contre les femmes et les jeunes filles est organisée jusqu'au 10 décembre. Ce sont des...
12 : 32
Souef Mohamed El-Amine, ministre des Affaires étrangeres revient sur l'élection de Azali Assoumani à la tête des Comores, le plan de développement...
2 : 05
Un concert empreint d'émotion pour Tinariwen au Mali.  Le groupe de musique touareg a rejoué devant son public à Kidal. Cela n'était pas arrivé...
7 : 40
C'est une histoire que peu de gens connaissent de Nelson Mandela, mort il y a six ans, le 5 décembre 2013. Elle s'est déroulée en Algérie au début...
1 : 14
Le pays se dirige-t-il vers une sortie de crise ? Plus d'un mois après la démission du Premier ministre Saad Hariri, l'homme d'affaires Samir Khatib...

Pages