Info

Ballon d'or 2021 : Lionel Messi encore récompensé

Lionel Messi (PSG) après avoir marqué le troisième but lors du match de football de Ligue 1 entre le Paris Saint-Germain et Nantes au stade Parc des Princes à Paris, France, le samedi 20 novembre 2021.
Lionel Messi (PSG) après avoir marqué le troisième but lors du match de football de Ligue 1 entre le Paris Saint-Germain et Nantes au stade Parc des Princes à Paris, France, le samedi 20 novembre 2021.
©AP Photo/Michel Euler

Après les rumeurs, la confirmation ! Lionel Messi remporte le Ballon d'or 2021. Le joueur argentin du Paris-Saint-Germain reçoit pour la 7e fois ce trophée individuel - le plus prestigieux du football professionnel. C'est un record. Une victoire logique selon Didier Roustan, spécialiste du ballon rond sur TV5MONDE.

TV5MONDE : Lionel Messi a remporté le Ballon d’or 2021. Quelle est votre réaction ?

Didier Roustan : On peut toujours en discuter, il y a des gens qui paraissent choqués et qui estiment que Robert Lewandowski [attaquant polonais du Bayern Munich, ndlr] méritait le prix mais pour moi, il y a une forme de logique. Notamment par rapport à la Copa America que Lionel Messi a réalisée : je l’ai commentée et c’est vrai qu’il a été exceptionnel. Ça a peut-être aussi davantage marqué les esprits parce qu’il n’avait jamais gagné une compétition majeure avec l’Argentine hormis les Jeux Olympiques, mais niveau Football, les Jeux Olympiques, c’est pas spécialement considéré. Donc je pense que pour les gens qui ont voté, ça les a considérablement influencés. Le nom aussi, c’est toujours un petit avantage. Cela a été un avantage pour Cristiano Ronaldo et aussi pour Messi par le passé. Et puis il y a différents critères par rapport au vote : il faut bien connaître les critères. Si on les connaît, ça ne me paraît pas illogique. Maintenant, il n’y a que 33 points d’écart entre Lewandowski et Messi, c’est une question de sensibilité mais ça me paraît dans l’ordre des choses.

 

TV5MONDE : D’autres joueurs auraient-ils pu remporter ce Ballon d’or ?

Didier Roustan : Il y avait Jorginho parce que - et c'est un paramètre important - c'est un joueur qui a gagné une compétition majeure. Deux, même. Il a gagné la Ligue des Champions avec Chelsea et le Championnat d’Europe des nations avec l'Italie. C’est vrai que c’est quelque chose de fort mais Jorginho n’est pas à un poste [milieu de terrain, ndlr] qui marque les esprits, il n’a pas beaucoup de charisme, il a moins d’influence dans le jeu que des joueurs comme Messi, Lewandowski ou Benzema donc on ne s’attendait pas à ce qu’il l’emporte. Moi, je pense vraiment que ça se jouait entre Lewandowski et Messi.


TV5MONDE : On a beaucoup lu que Edouard Mendy était favori pour le trophée Yachine [trophée du meilleur gardien de l'année, ndlr] et finalement, c'est Gianluigui Donnarumma qui l'a remporté. Est-ce que cela vous a supris ?

Didier Roustan : Edouard Mendy favori ? Je ne sais pas… C’est vrai qu’il a été fantastique durant la Ligue des Champions mais des Ligues des Champions il y en a chaque saison. Donnarumma pour le coup, il a été royal. Contrairement à la Ligue des Champions, des Euros, il n’y en a que tous les quatre ans et Donnarumma a été non seulement le meilleur joueur italien mais également le meilleur joueur de la compétition. Donc je trouve qu’il y a une forme de logique.