Info

Belgique : le pacte sur les migrations fait imploser le gouvernement de Charles Michel

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE / M. Vallerey, R. Monjanel

C'est une nouvelle page politique qui s'ouvre en Belgique. Le gouvernement Charles Michel 2 s'est mis en place dimanche 9 décembre après le départ de la N-VA. Les indépendantistes flamands ne voulaient pas du pacte sur les migrations signé ce lundi à Marrakech. Cette nouvelle coalition aura-t-elle les moyens de gouverner ? 

Depuis Marrakech, Charles Michel assume sa décision, même si elle a fait imploser son gouvernement.

"Il y a des moments dans la vie politique où l'on doit être capable de faire le choix (...)
tout cela est peu de choses au regard de l'histoire", assure  Charles Michel à Marrakech où il est allé signer le pacte de l'ONU sur les migrations. 
  C'est l'adoption de ce pacte qui a provoqué la démission des ministres de la N-VA 
dimanche. La coalition suédoise n'est plus. Place à l'orange bleue : même casting mais sans les nationalistes flamands donc. Un gouvernement remanié et sans majorité au Parlement qui devra chercher des soutiens du côté de l'opposition.
 

"Bien sûr quels que soient les partis d'opposition sauf les partis extrêmes", répond Didier Reynders, ex-ministre des Affaires étrangères et nouveau ministre de la Défense belge. 

Pour les Belges, la crise de confiance est déja bien entamée. Beaucoup y voient un calcul des nationalistes de la N-VA, en vue des prochaines élections.

Il reste 6 mois à tenir pour cette coalition orange bleue, avant les élections fédérales de mai prochain.