Info

Belgique : le Premier ministre Charles Michel démissionne

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE /J. Muntzer, A. Langlois

La Belgique signera bien, ce mercredi 19 décembre, le pacte de l'ONU sur les migrations à New York. Un pacte qui aura toutefois eu raison du Premier ministre belge Charles Michel, qui a pris acte de son désavoeu au sein du gouvernement. Il a démissionné hier soir. Quant au Roi Philippe, il multiplie les consultations politiques avant de livrer sa réponse.

 

dans
Charles Michel de dos, quittant la Chambre, la photo est partout dans la presse belge aujourd'hui. Après l'annonce de sa démission, le Premier ministre s'est rendu chez le roi Philippe. Le souverain faisait ensuite savoir sur Twitter qu'il tenait la démission du Premier ministre en suspens. 

C'est à l'issue d'une séance agitée au Parlement que Charles Michel a annoncé mardi sa décision. 

A la tête d'un gouvernement minoritaire, le Premier ministre libéral avait alors sollicité le soutien de l'opposition pour pouvoir continuer à travailler. Peine perdue puisque socialistes et écologistes venaient de s'accorder pour le dépot d'une motion pour renverser le gouvernement. La suite est évidente pour le principal concerné.
  
Cet appel n'a pas été entendu à ce stade je dois donc respecter et prendre note de cette décision. Je prends la décision de présenter ma démission.

Charles Michel, Premier ministre démissionnaire

S'ouvre aujourd'hui une énième crise pour le Royaume, entamée le 9 décembre dernier. Ce jour là des ministres nationalistes flamands de la NVA rompent l'alliance gouvernementale pour protester contre l'adoption par la Belgique du pacte onusien sur les migrations a Marrakech.
 
Aujourd'hui débute, à cinq mois des législatives, une nouvelle période d'incertitude débute quant au scénario à suivre. Incertitude confirmée par certains membres de l'opposition.
 
Les élections anticipées, c'est de la seule responsabilité du gouvernement, c'est le roi qui décide, et puis le roi doit être couvert par un ministre donc c'est de la responsabilité de Charles Michel de provoquer ou pas des élections anticipées.

Ahmed Laaouej, Chef du groupe PS à la chambre des représentants

Le roi Philippe consulte ce mercredi 19 décembre les chefs des partis. Le souverain qui selon une source proche du pouvoir va probablement accepter cette démission et demander au gouvernement démissionnaire d'expédier les affaires courantes jusqu'à l'échéance électorale.

La Belgique se trouve de nouveau dans la tourmente politique. Le pays détient un record en matière de crise gouvernementale. La dernière entre mi 2010 et décembre 2011 avait laissé le pays sans gouvernement pendant  541 jours.

> Réaction d'Olivier Mangain, député fédéral et président du parti Défi :
 

Chargement du lecteur...