Info

Benjamin Smith : un Canadien à la tête d'Air France/KLM

Chargement du lecteur...
Par nos partenaires de Radio-Canada

Ni Français, ni Néerlandais, ni même Européen, c'est un Canadien, Benjamin Smith, qui va prendre la tête d'Air France/KLM. A son actif : le redressement d'Air Canada et la création d'une filiale à bas coûts. Un nouveau PDG que les syndicats attendent de pied ferme, annonçant d'ores et déjà de forts risques de grève.

dans

Il a commencé au bas de l'échelle à Air Canada, en 2002. A 46 ans, aujourd'hui, il est numéro 2 de la compagnie. C'est lui qui a participé à la renaissance d'Air Canada, malmené par la crise de 2008 et qui a fait des aéroports de Vancouver et Montréal des plaques tournantes internationales. Il est aussi l'un des principaux architectes de "Rouge", la filiale à bas coût d'Air Canada.

"Son Français est correct", dit-on. C'est heureux, car il en aura bien besoin à Paris !
 

Il a l'aval de Bruno Lemaire, ministre français de l'Economie, qui salue ses réussites et sa connaissance du secteur aérien. Sa candidature est aussi, selon Vincent Salles, cosecrétaire général du syndicat CGT-Air France — interrogé par nos confrères de France Info — poussée par Delta Air Lines. Mais chez les syndicats, sa nomination fait grincer des dents. Car l'homme a la réputation d'être aussi charmant que dur en affaires.
 

Capital d'Air France-KLM

L'Etat français détient 14,3%
La Compagnie américaine Delta Airlaines en détient 8,8%
China Eastern détient 8,8%

Chez les syndicats, c'est aussi le salaire du nouveau patron qui ne passe pas : il aurait négocié 3,3 millions d'euros, soit la même somme que celle qu'il percevait à Air Canada, mais trois fois plus que ce que touchait son prédécesseur Jean-Marc Janaillac. Un chiffre que Bercy aurait d'ailleurs démenti auprès de nos confrères de France Inter ce 17 août : Benjamin Smith émargera à 900 000 euros annuels — soit 50% de plus que son prédecesseur — et le reste se composerait de bonus et de primes. 

Le syndicat des pilotes néerlandais menace d'ores et déjà de 15 jours de grève. Les pilotes français, eux, n'ont pas encore décidé de la marche à suivre après les mouvements sociaux qui, en juin, ont causé près de 300 millions d'euros de pertes. Le nouveau PDG d'Air France/KLM prend ses fonctions le 30 septembre prochain.