Info

Binationaux: démission du secrétaire général de la Fédération suisse

Le secrétaire général de la Fédération suisse de football (ASF), Alex Miescher, lors du Mondial le 23 juin 2018 à Tolyatti en Russie
Le secrétaire général de la Fédération suisse de football (ASF), Alex Miescher, lors du Mondial le 23 juin 2018 à Tolyatti en Russie
afp.com - Fabrice COFFRINI
dans

Le secrétaire général de la Fédération suisse de football (ASF), Alex Miescher, qui s'était interrogé sur le statut des joueurs binationaux dans le football suisse au lendemain du Mondial, a démissionné, a annoncé vendredi la fédération.

Après l'élimination de la Suisse en 8e de finale du Mondial en Russie face à la Suède (1-0), M. Miescher s'était interrogé dans la presse sur la politique à suivre envers les joueurs à la double nationalité, nombreux dans l'équipe helvétique.

Un incident s'était produit en début de Mondial, le 22 juin, lors de la victoire de la Suisse face à la Serbie (2-1): originaires du Kosovo, Granit Xhaka et Xerdan Shaqiri avaient fêté leur but avec un geste pro-albanais, mimant des deux mains l'aigle présent sur le drapeau du pays.

Les deux joueurs avaient écopé d'une amende infligée par la Fifa. Mais leur geste avait attisé le débat identitaire en Suisse.

Certains élus helvétiques s'étaient montrés critiques à l'égard des deux joueurs. Mais pour d'autres élus, c'est le procès en "suissitude" qui leur était fait qu'ils jugeaient choquant, dans un pays très attaché à son identité jusqu'à parfois flirter avec la xénophobie.

"Les événements avec les binationaux ont montré qu'il y a une problématique", avait déclaré dans la presse M. Miescher pour qui la solution serait d’ouvrir "les portes du programme de formation seulement aux jeunes joueurs qui renoncent à leur double nationalité".

Ses déclarations avaient provoqué un tollé, notamment chez les joueurs. Granit Xhaka déclarait ainsi le 8 juillet que M. Miescher avait "déçu les futurs et actuels binationaux comme moi".

La Fédération suisse avait ensuite tenté de relativiser les propos de son secrétaire général, rappelant qu'elle "continue de prôner l'intégration".

Vendredi, dans un communiqué, l'ASF indique que son président, Peter Gilliéron, "regrette" la démission de son secrétaire général.

"Je pars avec un sentiment de gratitude d’avoir vécu des années gratifiantes et d’avoir trouvé des amis pour la vie", déclare de son côté M. Miescher qui évoque durant "les quatre dernières semaines des malentendus et des erreurs de communication".