Info

Bourses mondiales fébriles : une nouvelle crise en vue ?

Chargement du lecteur...

Les places boursières asiatiques et européennes ont toutes dévissé jeudi 11 octobre 2018, dans la foulée de la brutale correction de Wall Street. Cette « correction » était prévisible, d'après les analystes.
 

dans

A l'ouverture de la Bourse de Tokyo ce vendredi, le Nikkei lâchait 1,18% en tout début de séance. Une baisse certes atténuée dans cette série noire qui a débuté mercredi à Wall Street et qui a, depuis, fait le tour de la planète entraînant la chute des marchés financiers américains puis asiatiques et européens.

Mais à celui qui penserait que jusqu'ici tout va bien, rappelons que l'important n'est pas la chute mais l'atterrissage. Car depuis que la Banque centrale américaine a relevé ses taux directeurs, ces taux qui déterminent le prix du crédit le loyer de l'argent, les investissseurs semblent avoir tous été rattrappé par le principe de réalité partout et en même temps.

 

"Il n'y a pas de déclencheur immédiat pour une liquidation boursière, mais quand vous mettez tous les éléments ensemble, je pense que cela exacerbe les craintes des investisseurs. Vous avez d'un côté la Fed qui augmente ces taux et le marché prend conscience qu'ils seront plus haut que prévu. En outre, le prix de l'or est en hausse et puis il y a ces tensions de la guerre commerciale avec la Chine"
Peter Dixon, économiste financier chez Commerzbank



Car outre-Atlantique la croissance de la Chine ne fait plus rêver et l'accès au financement est désormais rendu plus difficile et plus onéreux. 

Mais pour les experts, les marchés financiers et leurs bonnes performances apparentes sont deconnectés de cette réalité économique.  

Une deconnexion partagée semble-t-il par le président américain pour qui tout cela est bien la faute de la Banque centrale américaine.

Selon Donald Trump, la Fed a perdu la tête.