Info

Brésil : l'exode contraint des médecins cubains

Chargement du lecteur...
commentaire : Pascale Achard

Plusieurs centaines de médecins cubains ont commencé à quitter le Brésil ce vendredi 23 novembre 2018 pour regagner leur île, après la décision de La Havane de suspendre un programme d'envoi de médecins critiqué par le président brésilien élu, Jair Bolsonaro.
 

dans

Quelques 430 médecins cubains se sont retrouvés ce jeudi 22 novembre 2018 à l'aéroport de Brasilia. Premiers départs, premiers retours à la Havane.
 

Je pense que c'est un peu dommage pour les Brésiliens surtout pour les pauvres. Les 8300 médecins cubains qui vont partir vont leur manquer
Johendri Veira Fernandez, médecin cubain.

Plusieurs milliers de blouses blanches doivent quitter le Brésil avant le 12 décembre. 
La Havane l'a décidé en abandonnant le programme "Plus de médecins" après la polémique lancée par le nouveau président brésilien. 

Dans un tweet début novembre Jair Bolsonaro souhaitait assujettir ce programme à de nouvelles exigences.

 

"Nous avons conditionné la poursuite du programme "Plus de médecins"  au passage de tests de compétences, au versement plein du salaire aux professionnels cubains, dont une grande partie est actuellement reversée à la dictature, et à la possibilité (pour les médecins) de faire venir leurs familles. Malheureusement, Cuba ne l'a pas accepté".

Ce programme brusquement interrompu avait été initié en 2013 via l'organisation panaméricaine de la santé, par la présidente brésilienne de gauche Dilma Rousseff.

Un accord avec son homologue Cubain avait permis à quelque 20 000 médecins et ambulanciers d'aller travailler au Brésil. Un bénéfice pour le pays, où quelques 700 villes et villages étaient auparavant de véritables déserts médicaux.

Cuba ne payait jusqu'alors que 30% de ce que le Brésil débourse pour leur travail. Ce service générait pour le régime cubain des recettes plus importante que le tourisme.