Info

Brésil : la rupture d'un barrage pourrait avoir fait des centaines de morts

Chargement du lecteur...
(Commentaire : Nicolas Dudouet)

La rupture d'un barrage du géant minier Vale a tué au moins neuf personnes au Brésil, mais le bilan pourrait considérablement s'alourdir, avec quelque 300 personnes disparues samedi et des "chances minimes" de retrouver des survivants.
 

Un paysage verdoyant recouvert d'un long manteau de boue...

Une marée visceuse qui a tout effacée sur son passage, toute la topographie. 

En début, d'après-midi dans l'Etat de Minas Gerais, un barrage du géant minier Vale s'est rompu ne laissant rien ou peu de choses sur son passage.

Des habitations ont été à moitié englouti par la boue. Une coulée de déchets miniers toxiques, selon les pompiers. 

Très vite le président brésilien a pris la parole pour assurer qu'il se rendra sur place dans les prochaines heures. 

La population de la ville de Brumadihno est sommée de ne pas approcher ni d'aller observer par curiosité  le lit de la rivière Paraopeba qui pourrait avoir été contaminée .

Une centaine de secouristes est mobilisée, des dizaines hélicoptères tournent pour secourir les survivants.  Pour le patron du groupe minier Vale c'est une tragédie car le nombre de victimes pourrait augmenter.  

Plus les heures passent, plus les chances de retrouver des survivants sont "minimes" selon le gouverneur de la région. 

300 personnes sont portées disparues.