Info

Canada : que fait Justin Trudeau en France ?

Chargement du lecteur...
© TV5Monde Reportage Pascale Bourgaux / Rémi Lescaut / Olivier Marchi

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau effectue sa première visite officielle en France du 16 au 17 avril à Paris. Un programme particulièrement chargé.

dans

Une première visite officielle en France de deux jours, c'est un déplacement à ne pas rater pour Justin Trudeau. Car son dernier voyage en Inde, très critiqué, a laissé des traces qu'il espère bien effacer.

En provenance du Pérou, où il a assisté au Sommet des Amériques à Lima, Justin Trudeau s'arrête à Paris avec un programme de travail chargé et détaillé. Il rencontre presque tout le monde: de l'Unesco, à l'OIF, sans compter l'exécutif et le Parlement français. Il a mardi 17 l'honneur de prononcer un discours devant l'Assemblée nationale, une première pour un Premier ministre canadien.

A lire aussi - Canada : toujours plus de Français

Un déplacement sans sa famille, mais acccompagné d'une délégation gouvernementale sur-mesure : les ministres des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, du Patrimoine, Mélanie Joly, de l'Environnement, Catherine Mc Kenna et du Commerce International, François-Philippe Champagne, lui-même à la tête d'une mission commerciale.

Renforcer son image

Trudeau peut espèrer renforcer son image à Paris. "C'est toujours un grand plaisir de travailler avec Emmanuel", assure-t-il dans une interview au journal français les Echos. Car avec le président Macron, il reconnaît "des similarités" et un alignement sur les questions de "croissance pour tous", ou encore d'"engagement positif envers le monde". Cela se traduit dans les faits par un déjeuner à l'Elysée, le lundi, axé sur le commerce et le climat. Autre point d'entente, le sommet du G7, que préside le Canada cette année, sera placé sous l'oeil d'un Conseil consultatif pour l'égalité des sexes avec à sa tête Melinda Gates, la co-présidente de la Fondation Bill et Melinda Gates, et Isabelle Hudon, l'ambassadrice du Canada en France, deux personnalités  que Trudeau rencontre à Paris.

Au-delà des convergences affichées entre Justin Trudeau et Emmanuel Macron sur le libre-échange et les changements climatiques, le Premier ministre canadien envoie des signaux contradictoires. Promoteur d'un "commerce progressiste", il se montre compréhensif sur les mesures protectionnistes du président Trump sur l'acier et l'aluminium chinois. Par ailleurs, s'il assure que son pays atteindra ses objectifs de l'Accord de Paris de 2015, son soutien à l'élargissement d'un oléoduc pétrolier est confronté à une crise pétrolière redoutable entre l'Alberta et la Colombie-Britannique. 

Après Paris, Justin Trudeau enchaîne par une visite de 4 jours à Londres, pour rencontrer son homologue Theresa May et la reine Elizabeth II, avant de participer au sommet des chefs de gouvernement du Commonwealth.