Info

Carburants: "Nous ne reviendrons pas en arrière", selon Le Gendre

Gilles Le Gendre, patron des députés La République en Marche (LREM), le 19 septembre 2018 à Paris
Gilles Le Gendre, patron des députés La République en Marche (LREM), le 19 septembre 2018 à Paris
afp.com - ludovic MARIN
dans

Gilles Le Gendre, patron des députés LREM, a assuré jeudi que le gouvernement et la majorité "ne reviendront pas en arrière" sur les hausses de taxes sur les carburants et a appelé à "revenir à la raison" sur ce sujet.

Interrogé sur la mobilisation des "gilets jaunes" du 17 novembre pour bloquer les routes contre la hausse des prix des carburants, le député de Paris a répondu sur RFI: "Nous n'avons ni à la redouter, ni à l'encourager, ni à en penser quoi que ce soit. Il se passera ce qui doit se passer, ce qui compte c'est le cap que nous avons fixé", celui de la "fiscalité écologique" pour "limiter les consommations de carburant de produits fossiles".

"C'est notre cap, nous le tiendrons et nous ne reviendrons pas en arrière", a insisté M. Legendre. Cette "action a été engagée par nos prédécesseurs qui, aujourd'hui, essayent de se dérober à leur responsabilité", a-t-il aussi accusé.

En écho aux propositions du président de la République, il a souhaité que le gouvernement puisse "arriver à compenser très légèrement pour ceux pour lesquels" la hausse des prix "pose véritablement un problème insupportable".

Voyant dans ce débat sur les tarifs des carburants avant tout un "fait médiatique", le député de Paris a insisté sur la cohérence de la politique du gouvernement en matière de pouvoir d'achat - qu'on "ne saucissonne pas" -, citant notamment la baisse de la taxe d'habitation et le relèvement de certaines allocations "pour les personnes les plus fragiles".

"Globalement, c'est l'Insee qui le dit, le pouvoir d'achat va augmenter pendant six mois comme il n'avait jamais augmenté depuis 15 ans, y compris en prenant en compte l'effet carburant", a-t-il assuré.

"Le gouvernement doit continuer à la fois à s'engager et à engager la société sur la voie de la transition écologique et à aider ceux qui ont le plus besoin d'être aidés sur cette transition", a abondé le député de l'Essonne LREM Cédric Villani sur RTL.