Info

Ce qu'il faut savoir sur l'Otan

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, se dit favorable à l'intégration de Suède et la Finlande à l'Otan.
Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, se dit favorable à l'intégration de Suède et la Finlande à l'Otan.
Johanna Geron/ AP

L'Alliance du Traité de l'Atlantique Nord, créée après la Seconde Guerre mondiale pour empêcher toute expansion de l'URSS, revient au cœur des tensions entre Russes et Occidentaux autour de la guerre en Ukraine. Mais c'est quoi l'Otan ? Quelles sont ses origines ?

1949. Le monde devient bipolaire, opposant les Occidentaux et les Soviétiques. C'est la guerre froide. L'objectif des Occidentaux sur le territoire européen est simple : dissuader l'Union soviétique de toute expansion territoriale. Pour ce faire, le Traité de l'Atlantique Nord instaure une alliance militaire entre l’Europe et les États-Unis. En face, le bloc soviétique signe en 1955 le Pacte de Varsovie avec sept pays communistes d’Europe centrale. D’un côté comme de l’autre, des moyens militaires sont déployés et le principe de dissuasion nucléaire est utilisé. 

Qui sont les pays membres de l'Otan ?

À l'époque, ils sont 12 pays à signer le traité fondateur : les Etats-Unis, le Canada et dix pays européens que sont la France, la Belgique, le Danemark, l'Islande, l'Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal et le Royaume-Uni.

La Turquie et la Grèce adhèrent à l'Otan en 1952. L'Allemagne fédérale rejoint  l'Alliance en 1955 et l'Espagne en 1982.

Après l’effondrement de l’URSS, plusieurs vagues d'élargissement (1999, 2004, 2009, 2017, 2020) vont intégrer des pays d'Europe de l'Est anciennement liés au camp socialiste soviétique voire d'anciennes républiques soviétiques. Désormais, l'Alliance compte une trentaine de membres, la dernière en date est la République de Macédoine du Nord en 2020. Et depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, en février 2022, l'intégration de nouveaux membres à l'organisation est dans tous les esprits. Jusque là neutres, la Suède et la Finlande à la frontière avec la Russie sont en passe d'être intégrées à l'organisation. 

À (re)lire : La Suède et la Finlande dans l'Otan : qu'est-ce que cela va changer pour les deux pays ?

Cartographie des pays membres de l'Otan.
Cartographie des pays membres de l'Otan.
Otan

Mais cet élargissement à l'est et la relation privilégiée de l’Ukraine avec l’Otan, qu’elle souhaiterait intégrer, sont perçus comme une menace par la Russie. Les inquiétudes russes sont principalement basées sur le principe de "défense collective" qui lie les États membres de l'Otan. 

Une attaque contre l'un de ses membres sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties.Article 5 du traité de l'Atlantique Nord

Quelles sont les composantes du Traité ?

L'alliance militaire de l'Otan a pour objectif d’éviter la guerre, de garantir la sécurité de ses membres et de se défendre mutuellement en cas d’agression. Selon l'article 5 du traité de l'Atlantique Nord, "une attaque contre l'un de ses membres sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties."

En conséquence, si un pays membre est attaqué, les autres membres s’engagent à l’assister dans l'exercice du droit de légitime défense, individuelle ou  collective, reconnu par l'article 51 de la Charte des Nations unies. 

"Je compare ça à la clause des Trois Mousquetaires : un pour tous et tous pour un. (…) Si un pays membre de l’Otan est attaqué par une puissance étrangère, le Canada n’aurait donc pas d'autres choix que d’embarquer dans la défense et la réaction militaire", résume Charles-Philippe David, fondateur de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques de l'Université du Québec à Montréal. 

Pourquoi la France a-t-elle quitté le commandement intégré de l'Otan en 1966 ? 

La France est l'un des pays fondateurs de l'Alliance. C'est même à Paris que siège l'organisation dans ses premières années. Mais en 1966, le général de Gaulle décide le retrait de la France commandement intégré de l'Otan.  Il refuse notamment que la dissuasion nucléaire française soit placée sous le contrôle des Américains. Pour autant, elle reste membre de l'Alliance atlantique. 

En effet, le commandement intégré n’est qu’une des composantes de la structure globale de l’organisation. Il fixe les stratégies militaires et les fait appliquer dans les opérations sur le terrain. Concrètement, cela signifie que des soldats des pays membres combattent sous l'uniforme de l'Otan.

La structure d'organisation de l'Otan
La structure d'organisation de l'Otan
© Otan

En 2009, Nicolas Sarkozy décide la réintégration de la France au commandement intégré de l'Otan. Il estime nécessaire que le pays siège dans les instances décisionnaires militaires de l'organisation, dans la mesure où la France s’était engagée dans toutes les opérations militaires de l’Otan depuis 1995. En effet, même si ses soldats ne combattaient pas sous l'uniforme de l'Otan, ils étaient présents sur le terrain.

Mais cette décision de Nicolas Sarkozy fait toujours débat aujourd'hui, comme en témoignent les débats de la dernière campagne présidentielle française 2022. Les principaux opposants mettent en cause notamment l’article 5, précédemment énoncé, obligeant les pays à s’engager dans la guerre d’autres pays. 

Comment l’Otan décide-t-elle d’intervenir ? 

L’Otan dispose de très peu de forces propres. Lorsqu’une opération est approuvée par le Conseil de l’Atlantique Nord, ses moyens militaires lui sont fournis par les États membres sur la base du volontariat. 

Chaque jour, les pays membres de l'Otan consultent et prennent des décisions sur des questions de sécurité, à tous les niveaux et dans une grande variété de domaines.
Une "décision de l'Otan" est l'expression de la volonté collective de l'ensemble des 30 membres, étant donné que toutes les décisions sont prises par consensus. C'est pourquoi, si la Turquie refuse l'adhésion de la Suède et la Finlande, les deux pays ne pourront pas devenir membres. 
<p>Le président turc Recep Tayyip Erdogan durant un sommet extraordinaire de l'OTAN à Bruxelles, en Belgique, le 24 mars 2022.</p>

Le président turc Recep Tayyip Erdogan durant un sommet extraordinaire de l'OTAN à Bruxelles, en Belgique, le 24 mars 2022.

AP/Markus Schreiber
Dans les faits, il n’y a pas de vote à l’Otan. Les États discutent entre eux jusqu’à ce qu’une décision acceptable par tous soit prise. Il arrive que les pays membres conviennent de ne pas s’accorder sur un point particulier. Pour éclairer les membres dans leur prise de décisions, des centaines d’experts et de responsables civils et militaires se rendent chaque jour au siège de l’Otan, à Bruxelles, pour échanger des informations et partager des idées.

À (re)voir : La Finlande et la Suède veulent rejoindre l'Otan

Chargement du lecteur...

Où l'Otan est-elle intervenue ? 

L'Otan a été créé pour répondre à la menace soviétique contre l'Occident. Mais durant toute la guerre froide elle n'a pas dû intervenir. À la suite de la chute du mur de Berlin en 1989, le camp socialiste pro-soviétique s'effondre. L'URSS implose en 1991. La Russie est plongée dans un chaos économique. C'est la fin de la guerre froide.

Mais ces bouleversements marquent le début des guerres de Yougoslavie (1991-2001), soit dix ans de conflits, d’abord en Slovénie, puis en Croatie, en Bosnie, au Kosovo et en Macédoine. En 1995, l'Otan s’engage alors dans sa première grande opération de gestion de crise en Bosnie-Herzégovine. Elle intervient au Kosovo en 1999 et bombarde Belgrade, la capitale de la Serbie, en avril de la même année. 

À (re)voir : Otan : l'adhésion de la Finlande serait une "erreur" selon Poutine

Chargement du lecteur...

En 2001, à la suite des attentats du 11-Septembre, l’Alliance met en action pour la première fois de son histoire l’article 5 et s'engage dans une "guerre contre le terrorisme." C'est ainsi qu'en 2003, elle prend le commandement de la Force internationale d’assistance et de sécurité en Afghanistan. 

Aujourd’hui, 20 000 hommes participent à des missions de l’Otan. Elle opère notamment au Kosovo, en Méditerranée, en Irak et en Somalie.