Info

Chelsea Manning sort de prison : portrait d'une lanceuse d'alerte hors-norme

(Chelsea Manning, probablement en fin d'année 2018 / AP)

L'ex-analyste militaire américaine Chelsea Manning, détenue depuis deux mois aux Etats-Unis pour avoir refusé de témoigner contre le fondateur de WikiLeaks Julian Assange, a été libérée jeudi mais pourrait retourner en prison dès la semaine prochaine. Portrait d'une lanceuse d'alerte hors-norme.

Le 8 mars dernier, Chelsea Manning a été incarcérée pour outrage à la justice après avoir refusé de témoigner devant un grand jury chargé d'enquêter sur WikiLeaks et son fondateur, à qui elle avait transmis en 2010 une masse de documents confidentiels.

Chargement du lecteur...

Sa libération est intervenue à l'expiration des 62 jours de détention que lui a infligés le grand jury, a expliqué son groupe de soutien, The Sparrow Project. "Malheureusement, avant même sa sortie, Chelsea a reçu une nouvelle citation à comparaître. Ce qui signifie qu'elle doit se présenter devant un autre grand jury le jeudi 16 mai", a indiqué The Sparrow Project, citant l'équipe de défense de Mme Manning.

Chelsea Manning avait été condamnée en 2013 à 35 ans de prison par une cour martiale pour la fuite d'environ 750.000 câbles diplomatiques et informations militaires, qui avait plongé les Etats-Unis dans l'embarras.

Chargement du lecteur...
Le soldat Manning le 30 juillet 2013 est reconnu coupable d'espionnage.

Sa peine avait été commuée par le président Barack Obama et elle avait été libérée en mai 2017 après sept ans de prison, durant lesquels elle avait entamé sa transition vers le sexe féminin. Chelsea Manning, née garçon sous le prénom de Bradley, est aussi devenue une icône des personnes transgenres.

Parents alcooliques

Chelsea Manning est née Bradley Edward Manning en 1987, de sexe masculin, dans l'Oklahoma aux Etats-Unis. Son père fut lui aussi — avant sa naissance — un analyste militaire durant 5 ans. C'est la sœur de Bradley, née 11 ans plus tôt, qui va s'occuper de son frère durant ses premières années, accusant plus tard — devant une cour martiale  — leurs parents d'être alcooliques et incapables de prendre soin de son très jeune frère.

Manning enfant (Wikipedia)

Bradley Manning est laissé livré à lui même la plupart de son enfance, occupant son temps à jouer aux Lego puis à l'utilisation d'un ordinateur. Les divers témoignages à son propos décrivent un enfant et un adolescent chétif — il ne mesure que 1 mètre 57 — mais très intelligent et doué pour l'informatique et les sciences. C'est à 13 ans que Bradley Manning aurait commencé à s'interroger sur son orientation sexuelle, alors que ses parents divorcent. Lorsqu'il a 14 ans, sa mère déménage et l'emmène avec elle au Pays de Galles.

Adolescence difficile et vie adulte compliquée

Adolescent, Bradley subit les brimades de ses camarades britanniques, qui lui reprochent son accent américain et son comportement considéré comme "efféminé". En 2005, à 18 ans, Bradley ramène sa mère — toujours très alcoolique — aux Etats-Unis, craignant pour sa santé. Il va alors s'installer chez son père et trouve un poste de développeur dans une entreprise de logiciels. C'est la perte de cet emploi qui crée un conflit avec son père et sa belle-mère, au point que cette dernière appelle la police à la suite d'un affrontement particulièrement violent. Manning quitte alors le domicile paternel et devient sans-abri : il vit dans une camionnette pendant un certain temps, puis finit par emménager avec sa tante paternelle.

Le jeune homme rejoint l'armée en 2007 à la demande de son père. Bradley est persuadé d'être au service de son pays et "convaincu qu'un environnement militaire pourrait atténuer son désir d'exister ouvertement en tant que femme". Au début de sa courte carrière dans l'armée, Bradley Manning est  la cible d'intimidations, au point que sa souffrance émotionnelle le pousse à s'en prendre à des officiers supérieurs. Son affectation à Fort Drum, dans le disctrict de New York, améliore sa situation : il fréquente Tyler Watkins, un étudiant de l’Université Brandeis qui le présente à la communauté des hackers de Boston.

2009-2010 : prise de conscience en Irak

En 2009, Bradley Manning travaille dans  une base militaire en Irak, près de la frontière iranienne. Ses fonctions d'analyste du renseignement lui permettent d'accéder à de nombreuses informations classifiées dont des vidéos montrant des civils désarmés abattus par l'armée américaine qui l'horrifient. C'est à la fin de l'année 2009, en novembre, que Manning aurait établi son premier contact avec WikiLeaks et Julian Assange, après avoir tenté de contacter le New York Times et le Washington Post, en vain.

Le soldat rassemble alors des informations comprenant des journaux de guerre sur les conflits irakien et afghan, des câbles privés du département d'État et des évaluations de prisonniers de Guantánamo. En février 2010, alors qu'il est en congé à Rockville, dans le Maryland, il transmet à WikiLeaks des centaines de milliers de documents, dont beaucoup sont classifiés.
Bradley Manning en 2012
 En avril de cette même année, l'organisation publie une vidéo montrant un équipage de l'hélicoptère en train de tirer sur des civils après avoir confondu un téléobjectif avec des armes (La vidéo Collateral Murder). La diffusion d'autres informations se poursuivra durant toute cette année par Wikileaks.

Manning est arrêté en juin 2010 par une unité d'enquête de l'armée américaine, placé en détention un mois dans une prison militaire au Koweït, puis transféré sur la base de Quantico en Virginie, le 29 juillet 2010. Le 16 décembre 2011 une audience préliminaire recommande de le faire comparaître devant une cour martiale qui l'inculpe finalement le 23 février 2012.

> A lire : Wikileaks : Bradley Manning, le soldat inconnu devenu héros du web ?
 
Chargement du lecteur...
Le soldat choisit de ne pas contester les chefs d'accusation.
 
(Chelsea Manning - Photo : AP)

Bradley Manning est incarcéré à la prison militaire de Fort Leavenworth à la suite de sa condamnation, le 21 août 2013. Dès le lendemain il annonce vouloir demander un changement d'identité conformément à son genre et déclare s'appeler désormais Chelsea. La plus célèbre lanceuse d'alerte de tous les temps est née. Son nom est Chelsea Manning.