Info

Chili : le pape François en terre Mapuche, condamne les violences

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE/Anaïs Renevier

Nouvelle étape sensible pour le pape François au Chili.  Après avoir fait son mea culpa dans le dossier des prêtres pédophiles, le souverain pontif a appelé au respect des droits des indigènes. Les Mapuches, notamment, veulent profiter de cette visite papale pour faire entendre leur voix.

dans
Les violences ont eu lieu à l'aube mercredi, quelques heures avant l'arrivée du pape François. Dans cette région du sud du Chili, des églises catholiques et protestantes ont été brûlées et des hélicoptères visés. Des actes commis par des militants Mapuches, un peuple en conflit avec le gouvernement. Ils revendiquent la rétrocession de leurs terres ancestrales et leur autonomie. 

Lors de la messe, célébrée mercredi matin sur des terres disputées par les Mapuches, le souverain pontife a condamné ces actes de violences.
 
Une reconnaissance mutuelle ne peut pas se construire avec de la violence et des destructions qui finissent par coûter des vies humaines. On ne peut demander de reconnaissance en détruisant l'autre, car la seule chose que cela provoque, c'est davantage de violence et de division. 

Pape Francois

Le Pape François défend les droits et la culture des peuples autochtones. Il l'a d'ailleurs rappelé mardi devant les autorités politiques chiliennes. Sans nommer directement les Mapuches. Plusieurs représentants de ce peuple ont assisté à la cérémonie dans le sud du pays, avant de déjeuner avec le souverain pontife. 
 
Le discours du pape était puissant. C'est un appel qui n'est souvent pas respecté, mais nous espérons que cette fois nous allons vraiment pouvoir éveiller nos consciences. Je crois que nous voulons tous vivre en paix, nous voulons tous vivre tranquilles.

Carlos Pehuenche, Chef indigène Mapuche

Pendant la cérémonie, le pape a également rendu hommage aux victimes du dictateur Pinochet. La visite du souverain pontife au Chili a lieu dans un contexte de défiance vis à vis de l'église et sous haute surveillance policière. Le nombre de croyants est en baisse dans ce pays d'Amérique du sud, secoué ces dernières années par de nombreux scandales de pédophilie. Le pape se rendra ce jeudi dans le nord du pays à Iquique, ville qui accueille de nombreux migrants, avant de rejoindre le Pérou en fin de journée.