Info

Cinéma : la Russie veut doubler les États-Unis avec le premier film tourné dans l'espace

Cette photo fournie par la NASA montre la Station spatiale internationale vue depuis la navette spatiale Atlantis après que la station et la navette ont commencé leur séparation relative après le désamarrage le 23 mai 2010.
Cette photo fournie par la NASA montre la Station spatiale internationale vue depuis la navette spatiale Atlantis après que la station et la navette ont commencé leur séparation relative après le désamarrage le 23 mai 2010.
©NASA/AP

L'agence spatiale russe Roscosmos a annoncé jeudi 13 mai envoyer l'actrice Ioulia Peressild, 36 ans, et le réalisateur Klim Chipenko, 37 ans, à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) pour y réaliser le premier film de fiction tourné dans l'espace. Une annonce qui vise à devancer la Nasa qui avait annoncé, il y a environ un an, le tournage d'un film avec Tom Cruise au sein de l'ISS. 

Pour l'agence spatiale russe, tourner un film dans l'espace, ce n'est pas mission impossible. Un casting 100% russe, limité à deux personnes : l'actrice Ioulia Peressild, 36 ans, et le réalisateur Klim Chipenko, 37 ans, s'envoleront vers la Station Spatiale Iternationale (ISS) transformée pour l'occasion en studio de cinéma.

"Le départ de l'expédition est prévu le 5 octobre 2021 du cosmodrome de Baïkonour à bord du vaisseau spatial Soyouz MS-19", selon un communiqué de Roscosmos.

L'annonce de cet événement par Roscosmos intervient dans un contexte où l'agence spatiale russe est à la peine depuis des années et tente de se relancer après des scandales de corruption et la concurrence de la société Space X d'Elon Musk.

Le film dont le titre provisoire est "Le défi" est un "drame spatial" précise l'agence spatiale russe. Il sera réalisé par M. Chipenko, auteur des films russes "Kholop", "Saliout-7" et "Text".

Le communiqué ne révèle pas de détail sur le scénario ni sur le rôle de Ioulia Peressild. "Souhaitez-nous bonne chance !", a écrit sur Instagram l'actrice, connue principalement en Russie pour ses rôles dans des longs-métrages historiques.

Le film est coproduit par la Première chaîne de la télévision russe, Pervyi Kanal, et Dmitri Rogozine, le patron de l'agence spatiale russe, qui a affiché son ambition que la Russie soit le premier pays à tourner un film dans l'espace.

Le PDG de Pervyi Kanal, Konstantin Ernst, a affirmé pour sa part que ce tournage ferait partie d'un projet plus large, incluant des documentaires, pour faire renaître chez les Russes "l'amour et la passion" de la conquête spatiale.

Couper l'herbe sous le pied à la Nasa

Il y a presque un an jour pour jour, le 5 mai 2020, la Nasa avait annoncé par le biais de son administrateur de l'époque, Jim Bridenstine, que l'acteur américain Tom Cruise devrait tourner un film dans l'espace, à bord de la Station Spatiale Internationale.

L'agence spatiale américaine s'était dit "enthousiaste" à l'idée de travailler avec la star de "Top Gun" pour un film à bord de la Station spatiale internationale. Jim Bridenstine s'était félicité de cette initiative qui pourra "inspirer une nouvelle génération d'ingénieurs et de scientifiques" pour les "projets ambitieux" de son organisation.

Le site spécialisé Deadline Hollywood s'était fait l'écho de rumeurs évoquant ce projet de film, ajoutant qu'il impliquerait SpaceX, la société fondée en 2002 par Elon Musk, le patron de Tesla.

Ni Elon Musk ni SpaceX n'ont confirmé depuis leur implication dans le film avec Tom Cruise. M. Musk a simplement répondu sur Twitter à M. Bridenstine que le projet "devrait être très amusant".

Selon le site Collider qui a pu s'entretenir avec Doug Liman, le réalisateur et scénariste du film avec Tom Cruise dans l'espace, le projet avance bien.

Les dernières rumeurs parlent d'un tournage d'une dizaine de jours autour de la mi-octobre. Juste après le tournage du film russe, pour l'instant, en pole position dans la conquête cinématographique spatiale.