Info

Colombie: des milliers de manifestants pour la démission du procureur général

Des manifestants réclament la démission du procureur général de Colombie Nestor Humberto Martinez, le 11 janvier 2019 à Medellin, en Colombie
Des manifestants réclament la démission du procureur général de Colombie Nestor Humberto Martinez, le 11 janvier 2019 à Medellin, en Colombie
afp.com - JOAQUIN SARMIENTO
Des manifestants réclament la démission du procureur général de Colombie Nestor Humberto Martinez, le 11 janvier 2019 à Bogota, en Colombie
Des manifestants réclament la démission du procureur général de Colombie Nestor Humberto Martinez, le 11 janvier 2019 à Bogota, en Colombie
afp.com - Juan BARRETO
dans

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi à Bogota et dans plusieurs autres villes de Colombie pour réclamer la démission du procureur général, accusé d'implication dans le scandale de corruption lié au groupe brésilien Odebrecht.

Le procureur, Nestor Humberto Martinez, est la cible de demandes de démission depuis que des articles de presse ont affirmé en décembre qu'il avait été au courant d'activités irrégulières du groupe brésilien de BPT alors qu'il était l'avocat de l'entreprise Corficolombiana, associée d'Odebrecht en Colombie, et qu'il ne les avait pas dénoncées.

Les manifestants ont défilé dans les principales villes colombiennes avec des pancartes proclamant "La Colombie veut la démission du procureur" et en scandant "Dehors!" et "Corrompu!".

"Nous sommes fatigués qu'il y ait autant de corruption, qu'il n'y ait pas de justice", a déclaré à l'AFP Rafael Guerrero, un administrateur de sociétés qui participait à la manifestation de Bogota.

Des rassemblements pour la démission du procureur général ont aussi eu lieu à Medellin, dans le nord-ouest, à Baranquilla, dans le nord, et dans d'autres capitales départementales.

A la suite d'une mobilisation similaire au Pérou, le ministère péruvien de la Justice a accepté le 8 janvier la démission du procureur général Pedro Gonzalez Chavarry.

Ce dernier avait tenté de destituer une équipe d'enquêteurs qui travaillaient sur une affaire de corruption liée à Odebrecht et impliquant de hautes personnalités péruviennes.