Info

Congrés mondial acadien au Canada : qui sont les Acadiens et Cadiens ?

<div class="tw-ta-container tw-nfl" id="tw-target-text-container">Danse cadienne avec le groupe zydeco (genre musical proche de la musique cadienne) de Geno Delafose et French Rockin' Boogie, avant le début d'un match de football universitaire entre les équipes de Louisiana-Lafayette et l'État d'Oklahoma.  Lafayette, Louisiane, États-Unis, 8 octobre 2010.</div>
Danse cadienne avec le groupe zydeco (genre musical proche de la musique cadienne) de Geno Delafose et French Rockin' Boogie, avant le début d'un match de football universitaire entre les équipes de Louisiana-Lafayette et l'État d'Oklahoma.  Lafayette, Louisiane, États-Unis, 8 octobre 2010.
AP / Gerald Herbert

Le Congrès mondial acadien se tient du 10 au 24 août 2019 au Canada, sur l’Île-du-Prince-Édouard. Mais qui sont donc ces Acadiens et ces Cadiens, qui célébrent leur fête nationale le 15 août ? 

Tous les cinq ans, depuis 1994, a lieu le Congrès mondial des Acadiens. Ce Festival de culture acadienne et cadienne, a pour objectif de rassembler la diaspora acadienne répartie aux quatre coins du monde. Il donne lieu à une série de spectacles, de conférences et même de rassemblements familiaux qui durent plus de dix jours. Le 15 août est la fête nationale de l'Acadie, décidée en 1881. Cette journée est aussi celle de l'Assomption, la fête catholique de la Vierge Marie.

> Lire notre article sur le 5ème Congrès acadien de 2014 : Les Acadiens, cette  "nation du cœur"

Acadiens et Cadiens : unis par l'histoire et la langue française

Mais qu'est-ce donc qu'un Acadien ? Et un Cadien ? Si la question peut sembler naïve pour un Nord-américain, elle ne l'est pas pour de nombreux francophones à travers la planète qui ne savent pas toujours ce que ces termes recouvrent vraiment. Les Acadiens ont-ils un pays ? Une langue ? Un drapeau ? Quelle est leur origine ? 

La région du Canada actuel, nommée "Arcadie" par un explorateur au service du Roi de France en 1534, fut ensuite désignée sous le nom d'Acadie à la fondation de l'empire colonial du royaume de France d'Amérique du Nord, en 1604. Les Acadiens sont donc les descendants des premiers Français de cette colonie, avec pour capitale Québec. Deux autres régions de la "Nouvelle France" furent ensuite constituées : le Canada et l'Acadiane (la Louisiane). Ce dernier territoire fut établi en 1699 sous le règne de Louis XIV et peuplé de Français au cours du XVIIIème siècle. 
 
(Carte : Wikipedia — Creative Commons)
Les habitants de l'Acadie sont les Acadiens et ceux de la Louisiane, les Cadiens. En 1884, un drapeau de l'Acadie fut adopté, toujours utilisé officiellement dans le cadre de l'Etat canadien et du Québec :
 

Langues et cultures communes 

Les Cadiens et les Acadiens d'aujourd'hui ne sont pas des citoyens d'une nation établie mais les représentants d'une culture, d'une langue et d'une histoire, conservées durant quatre siècles. Des différences existent bien entendu entre les Acadiens du Québec et les Cadiens de Louisiane, ou encore les Acadiens d'autres Etats américains. Celle du "territoire linguistique" est la plus marquée : les premiers sont toujours en "territoire francophone", au Québec, alors que ceux de Louisiane ou du Maine "résistent"… dans un environnement forcément anglophone, puisque américain.

La langue cadienne de Louisiane est antérieure de plusieurs dizaines d'années à l'arrivée des Acadiens dans cette région. D'autres Etats américains ont des communautés francophones et la plupart sont acadiennes. Le cadien serait faiblement influencé par l'acadien et propre à l'Etat de Louisiane. Il est mêlé au créole. Mais les différences ne sont pas si importantes entre acadien et cadien, les deux langues ayant en commun… le vieux français . Le terme "cajun" est un mot anglophone, il signifie tout simplement… cadien. Mais il est considéré comme péjoratif par les Cadiens eux-mêmes.

Pour autant, la culture cadienne et le "parler français" de Louisiane, malgré un recul marqué au cours du XXème siècle, reviennent "à la mode" depuis quelques années.

Extrait de l'article du 30 janvier 2018, "En Louisiane, les francophonies éclatées" :


Cette langue qui se transmettait auparavant oralement, est aujourd'hui pourvue d'une écriture, d'une littérature, d'une poésie. Barry Jean Ancelet feuillette un dictionnaire anglais-français louisianais, récemment publié. Avant d'ajouter : « En Louisiane, le français est déchaîné. L'avenir de la francophonie, c'est ici qu'il se joue. »

La langue, la culture cadienne et acadienne sont très importantes pour ceux, qui — avant de s'en revendiquer, les vivent au quotidien. Mais elle va au-delà. David Cheramie, le réprésentant des Cadiens de ce 6ème Congrès des Acadiens, souligne dans une interview donnée au journal Acadie nouvelle, la vivacité de cette culture, qui pour lui, intègre aussi la culture créole.

David Cheramie rappelle que de nombreux Cadiens ne sont pas "d'origine acadienne", et qu'être inclusif est le propre de cette culture, concluant par cette affirmation : "Les Cadiens et les Créoles forment un même peuple". Le slogan "Acadiens, Cadiens de tous les pays, unissez-vous !" — que l'on pourrait accoler au Congrès mondial à l’Île-du-Prince-Édouard — trouve là tout son sens. Ce qui réunit les peuples, n'est-il pas avant tout le mélange, l'échange et surtout le partage ?

En quelques chiffres : 

Population totale ‎: ‎Plus de 3 800 000 d'Acadiens  et de Cadiens
Québec ‎: ‎jusqu'à 1 000 000 
États-Unis ‎: ‎2 000 000 
Ontario‎: ‎Près de 9000

Un professeur de linguistique, Philip Comeau, a essayé de recréer la le français acadien de 1755, telle qu'il était parlé lors du Grand Dérangement, pour une capsule vidéo des Minutes du Patrimoine, que vous pouvez voir ci-dessous :