Info

Coronavirus : Guadeloupe, Martinique, Mayotte... comment l’Outre-mer gère la crise sanitaire ?

Entrée du centre hospitalier universitaire de Pointe-à-Pitre. Guadeloupe, Antilles françaises, lundi 27 août 2012.
Entrée du centre hospitalier universitaire de Pointe-à-Pitre. Guadeloupe, Antilles françaises, lundi 27 août 2012.
© AP / Dominique Chomereau-Lamotte

La Guadeloupe, la Martinique ou encore Mayotte affrontent l’épidémie de coronavirus. Infrastructures sanitaires vétustes, absence d’eau courante, masques quasi indisponibles… dans ces territoires d’outre-mer l’Etat français tente de renforcer ses moyens de lutte contre le Covid-19.

Les départements français d’Outre-mer se préparent à une vague. L’épidémie de coronavirus est dorénavant présente et les hôpitaux, les centres hospitaliers universitaires (CHU), ne sont pas tous aussi bien équipés que ceux de la métropole.

À Paris le 31 mars 2020, Annick Girardin, la ministre des Outre-mer, a tenu à rassurer : " Il n’y a pas d’impréparation, ce n’est pas vrai. Les moyens qui ont été mis en place jusqu’à aujourd’hui dans les territoires d’Outre-mer répondent aux mêmes critères, à la même organisation qu’en métropole, que l’on parle de masques, de tests, de respirateurs ".

Guadeloupe et Martinique sous couvre-feu


La Guadeloupe et la Martinique observent un couvre-feu depuis le 1er avril 2020 entre 20 heures et 5 heures du matin. Cette mesure doit permettre de respecter le confinement. Tous les trajets sont interdits à l’exception de ceux pour effectuer les allers-retours travail-domicile. "Trop de personnes vont faire leurs courses trois fois par semaine ", a indiqué à l’Agence France-Presse (AFP) Stanislas Cazelle, préfet de la Martinique. "Je demande à chaque famille de s'organiser pour qu'une seule personne par famille aille faire les courses. Elle n'y retrouve pas ses amis", a-t-il insisté.

Chargement du lecteur...


Le 3 avril 2020 la Martinique compte 3 décès et 138 cas de contamination. En Guadeloupe 6 personnes testées positives au coronavirus sont décédées et 128 cas ont été diagnostiqués. Dans les départements d’Outre-mer, la question de la fragilité des infrastructures hospitalières est prégnante.

Par exemple, le 28 novembre 2017, un incendie a frappé le centre hospitalier universitaire de Pointe-à-Pitre. Depuis, le système de santé guadeloupéen est fortement perturbé. À de nombreuses reprises le corps médical s’est mis en grève pour dénoncer le manque de matériel et des locaux vétustes. Un établissement flambant neuf doit voir le jour en 2022. En attendant, certaines activités sont réparties sur plusieurs sites.


Des médecins hors Union européenne en Outre-mer

Pour pallier le manque de blouses blanches à Pointe-à-pitre et à Fort-de-France, Cuba apporte son aide. Deux sénateurs ultramarins, la Martiniquaise Catherine Conconne et le Guadeloupéen Dominique Théophile, ont proposé un amendement adopté en juin 2019 permettant à des médecins étrangers d’exercer sur le territoire français. En pleine pandémie, un décret est venu autoriser ces interventions.

Les médecins cubains peuvent désormais agir dans certains territoires d'Outre-mer (Guyane, Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre-et-Miquelon). Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, La Havane a envoyé 593 professionnels de santé dans 14 pays dont l’Italie, la nation la plus touchée en Europe.

(Re)voir - Coronavirus en Italie : des médecins cubains ayant combattu Ebola prêtent main forte :

Chargement du lecteur...

Des hausses de prix, en période de confinement, ont également été constatées. La ministre dit rester attentive au tarif pratiqué et appelle au civisme. Un blocage des prix est envisagé par l’exécutif.

Du gel hydroalcoolique en Guyane

Dans le département guyanais aucun décès n’est à déplorer mais 51 cas de contamination ont été comptabilisés au 3 avril 2020.

L’Etat français renforce sa riposte contre le coronavirus en Guyane et aux Antilles. Le porte-hélicoptère Dixmude est attendu mi-avril. A son arrivée, il devrait stationner dans les eaux guyanaises et ensuite en fonction des besoins, il sera amené à se rendre dans les Antilles.  

Les militaires à bord du Dixmude apportent avec eux plus d'un million de masques chirurgicaux 170 000 masques FFP2 et plusieurs centaines de litres de gel hydroalcoolique. Le porte-hélicoptère devrait apporter un soutien logistique aux équipes médicales. Les autorités et des membres de la société civile sont inquiètes pour la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique : les infrastructures de ces trois départements sont fragiles.

Dixmude n’accueillera pas de patients mais ils les transportera vers d’autres zones pour soulager les hôpitaux. 70 lits sont prévus à cet effet dans la zone médicale de l’appareil militaire.

Saint-Martin elle aussi confinée

A Saint Martin, 2 personnes ont trouvé la mort et 23 cas ont été signalés positifs au coronavirus au 3 avril 2020. Comme le reste des Outre-mer, Saint-Martin et ses plus de 35 000 habitants vivent à l’heure du confinement.

L’île manque de spécialistes, de dentistes, de sages-femmes. Le décret permettant aux médecins étrangers d’exercer sur le territoire français devrait participer à réduire l’attente pour les patients. En pleine pandémie de coronavirus, des médecins cubains sont aussi attendus.

De l'oxygène liquide pour Mayotte


À Mayotte une personne a trouvé la mort des suites du coronavirus et 116 cas ont été répertoriés. Quant à la Réunion aucun mort n’est à déplorer et 321 personnes ont été testées positives au Covid-19 au 3 avril 2020.

Comme entre la Guyane et les Antilles, les forces militaires viennent en renfort pour tenter d’enrayer l’épidémie. Le Chapelain, un bâtiment de la marine nationale, devrait arriver à Mayotte lundi 6 avril 2020. Il transporte à son bord près de  20 000 litres d'oxygène liquide, 1 000 litres d’alcool pur pour fabriquer de la solution hydroalcoolique et des équipements de protection.
 

Cette opération intervient dans le cadre de l'opération militaire "Résilience" lancée par le président Emmanuel Macron le 25 mars 2020 pour lutter contre l'épidémie de coronavirus en France. Les Outre-mer sont pour l'instant moins touchées que l’Hexagone.