Info

Coronavirus dans le monde : le point sur l'évolution de la pandémie

Un jeune homme de 16 ans reçoit une première dose du vaccin Pfizer à la Ville du Cap, en Afrique du Sud, le mercredi 20 octobre 2021. L'Afrique du Sud a commencé à injecter le vaccin contre le Covid-19 aux adolescents âgés de 12 à 17 ans. L'objectif est d'inoculer au moins 6 millions de personnes de ce groupe d'âge. <br />
AP Photo/Nardus Engelbrecht
Un jeune homme de 16 ans reçoit une première dose du vaccin Pfizer à la Ville du Cap, en Afrique du Sud, le mercredi 20 octobre 2021. L'Afrique du Sud a commencé à injecter le vaccin contre le Covid-19 aux adolescents âgés de 12 à 17 ans. L'objectif est d'inoculer au moins 6 millions de personnes de ce groupe d'âge. 
AP Photo/Nardus Engelbrecht

Au moins 4.952.390 morts du Coronavirus ont été comptabilisés dans le monde depuis la fin décembre 2019 jusqu'au mardi 26 octobre 2021. Les États-Unis et la Russie sont actuellement particulièrement touchés par la pandémie. 

"Au moins 4.952.390 morts dans le monde"


Selon un bilan établit par l'AFP à partir de sources officielles, "la pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4.952.390 morts dans le monde" depuis fin décembre 2019.

Plus de 243.972.710 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie. La grande majorité des malades guérissent. Les symptômes de certains d'entre eux durent pendant des semaines, voire des mois. Le nombre de malades concernés est encore difficle à évaluer. 

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Ils excluent les révisions réalisées a posteriori par certains organismes statistiques, qui arrivent à des conclusions encore plus dramatiques.

Un bilan sous-estimé, selon l'OMS

L'OMS estime même que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé. D'une part les chiffres recensés précédemment ne prennent pas en compte la surmortalité directement ou indirectement liée au Covid-19. D'autre part, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste aussi non détectée, et ce, malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays.
 
Chargement du lecteur...

Les États-Unis et la Russie particulièrement touchés cette semaine

Sur la journée de lundi, 6.087 nouveaux décès et 385.676 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

Les États-Unis et la Russie sont les deux pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans. Les États-Unis comptabilisent  1.371 nouveaux morts et la Russie 1.106 nouveaux décès.
 

Pays les plus touchés dans le monde depuis le début de la pandémie

Ce sont les États-Unis qui comptabilisent le plus grand nombre de morts et de cas  dans le monde depuis le début de la pandémie. 737.316 Américains sont décédés et 45.545.583 cas ont été recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.
Le Brésil (605.804 morts, 21.735.560 cas) et l'Inde (55.068 morts, 34.202.202 cas) sont les deux autres pays les plus touchés. 
 
Chargement du lecteur...

Le Pérou déplore quant à lui le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 607 décès pour 100.000 habitants. Il est suivi par la Bosnie (347), la Macédoine du Nord (339), la Bulgarie (332), le Monténégro (330) et la Hongrie (316).

L'Amérique latine et les Caraïbes est la région du monde qui déplore le plus grand nombre de morts depuis le début de la pandémie. Elle totalise 1.515.695 décès pour 45.754.384 cas. L'Europe, elle, comptabilise le plus grand nombre de cas. Elle totalise 1.379.401 décès pour 72.857.142 cas.

L'Afrique et le Moyen-Orient sont loin derrière. L'Afrique totalise 217.101 décès pour 8.474.562 cas et le Moyen-Orient comptablise 206.950 décès pour 13.843.796 cas et l'Océanie totalise 2.684 décès pour 245.582 cas.

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l'AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d'augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.