Info

Coronavirus en France : quelles nouvelles mesures de restrictions pour Paris ?

La capitale française placée en état d'alerte marximale ferme ses bars.<br />
Paris, le 15/06/20<br />
<br />
 
La capitale française placée en état d'alerte marximale ferme ses bars.
Paris, le 15/06/20

 
AP Photo/Michel Euler

Placé en état d'alerte maximale, Paris met en place de nouvelles mesures de restrictions pour au moins 15 jours : bars fermés dès ce mardi 6 octobre dans la capitale française et en proche banlieue, protocole sanitaire renforcé pour les restaurants, mise en place d'une jauge dans les centres commerciaux. Parmi les nouvelles mesures figure aussi l'interdiction des foires, des salons professionnels et des spectacles sous chapiteau.

La maire de la capitale française, Anne Hidalgo et le préfet de police Didier Lallement ont tenu ce lundi matin une conférence de presse, au cours de laquelle ils ont détaillé les mesures prises par arrêté.
Anne Hidalgo a assuré que "la ville évidemment accompagnera" les nouvelles mesures de restriction décidées pour la capitale, dont la fermeture des bars, pour lutter contre la recrudescence des contaminations au Covid-19.
 
Chargement du lecteur...
"Compte tenu des nouvelles (...) nous serons très vigilants et aux côtés de l'Etat" notamment pour accompagner les contrôles que mènera la préfecture de police, avec les agents de la future police municipale, et en "mobilisant l'ensemble (des) équipes chargées de l'accompagnement social" des plus fragiles, a souligné Mme Hidalgo lors de cette conférence de presse.
 
Il faudra être méthodique dans les 15 jours qui viennent et à partir des décisions prises par l'Etat, accompagner ces mesures pour être dans une meilleure situation dans deux semaines. 
Anne Hidalgo, maire de Paris

Quid des restaurants ?

Les restaurants resteront ouverts aux horaires habituels, mais à condition qu'ils respectent le  nouveau "protocole sanitaire" :
 
  • Distanciation et mesures d'hygiène renforcés 
Le restaurateur devra mettre du gel hydroalcoolique à disposition sur toutes les tables et non plus seulement à l'intérieur de l'établissement, maintenir un mètre de distance "entre les chaises" des différents groupes de clients.
Les clients devront de leur côté conserver leur masque, sauf au moment de la consommation des plats. Les groupes seront limités à six , enfants compris, contre dix actuellement. Enfin, le paiement à table sera privilégié et les clients seront "incités" à réserver pour éviter les attroupements aux abords des restaurants.
 
  • Traçabilité des clients renforcée    
Les clients des restaurants ne seront toutefois pas contraints de télécharger l'application StopCovid,  en revanche ils devront laisser leur nom, leur numéro de téléphone dans un "cahier de contact".
Ils pourront ainsi être prévenus par l'Assurance maladie en cas de détection d'un cas de Covid-19 chez un consommateur venu dans l'établissement.
 
  • Contrôles renforcés dans les restaurants    
 Le restaurateur devra afficher, à l'extérieur de son établissement, une jauge indiquant la capacité totale d'accueil de celui-ci, afin de faciliter d'éventuels contrôles. Et pour s'assurer que ces protocoles renforcés soient bien respectés, le gouvernement prévoit qu'une "procédure accélérée" puisse être mise en place, pour fermer les établissements en infraction.
 
  • Tous les bars ferment, sauf les "débits de boisson" pour lesquels la vente de boissons est "accessoire"        
 Seule exception à la fermeture des bars: les établissements enregistrés comme "débits de boissons" mais "proposant la vente de boissons à titre accessoire par rapport à la restauration", pourront rester en activité.
Il s'agit des établissements dont le chiffre d'affaires est majoritairement constitué par l'activité restauration, mais qui auraient néanmoins conservé la classification "débit de boisson". 
Le gouvernement suit ainsi l'avis du Haut Conseil de Santé Publique qui a validé dimanche le protocole sanitaire renforcé proposé par les professionnels du secteur.
 

Une jauge dans les centres commerciaux

Une "jauge" va être mise en place dans les centres commerciaux et les grands magasins, afin d'encadrer le "nombre de personnes pouvant se croiser", a dit le préfet de police de Paris.  Ces magasins "devront accueillir au maximum un client pour quatre mètres carrés", a-t-il précisé. 

Les "foires" et "parc des expositions" vont également devoir fermer. Ce qui signifie que les "congrès", "salons professionnels" ou "représentations de cirque sous chapiteau" ne pourront se tenir dans les quinze prochains jours.
 

Restrictions des activités sportives

Concernant les activités sportives, la nouveauté principale est la fermeture aux adultes des piscines, qui resteront ouvertes aux mineurs. Les salles de sport et de fitness restent fermées.

En plein air, stades et terrains d'entraînement sont toujours ouverts dans la limite de 1.000 personnes ou de 50% de leur jauge maximale. Les lieux culturels : cinémas, théâtres, musées restent ouverts également.
 

Les amphithéâtres ne pourront être remplis qu'à moitié

Dans les universités situées en zones d'alerte renforcée et maximale, les salles ou amphithéâtres des universités ne pourront être remplis qu'à 50% de leur capacité au maximum. Une mesure annoncés dès dimanche soir par Matignon.

Fêtes de mariage et tout autre évènement festif dans un lieu loué pour l'occasion restent proscrits. 
 

Qu'en est-il des autres grandes villes françaises ?

Face à la progression de l'épidémie à Paris, le gouvernement a tranché dimanche soir pour mettre la capitale au même niveau que Marseille et la Guadeloupe.
D'autres grandes villes, comme Lille, Lyon, Grenoble, Toulouse et Saint-Etienne, où la situation sanitaire reste inquiétante, pourraient également basculer prochainement en zone alerte rouge.