Info

Coronavirus : la Belgique amorce la réouverture de ses frontières

Pieter De Crem, le ministre de l'Intérieur du gouvernement fédéral belge, ici au Conseil européen du 4 mars dernier, a autorisé ses concitoyens à se rendre en Allemagne, au Luxembourg et aux Pays-Bas. 
Pieter De Crem, le ministre de l'Intérieur du gouvernement fédéral belge, ici au Conseil européen du 4 mars dernier, a autorisé ses concitoyens à se rendre en Allemagne, au Luxembourg et aux Pays-Bas. 
© AP / Olivier Matthys

Le gouvernement belge a décidé d'ouvrir ses frontières avec d'autres pays européens limitophes : Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas. Les frontières avec la France restent fermées pour l'instant.

Le gouvernement belge a autorisé les ressortissants de son pays à se rendre dans trois pays limitrophes à partir du 30 mai - Allemagne, Luxembourg et Pays Bas. Ces déplacements étaient interdits depuis le 20 mars par le gouvernement belge dans le cadre des mesures de confinement mises en oeuvre pour lutter contre la pandémie provoquée par le coronavirus. C'est ce qu'a également indiqué sur son site le ministère des affaires étrangères belge.

Auparavant, seules les visites d'un parent âgé en Ehpad (établissement pour personnes âgées) ou les déplacements d'un enfant en garde partagé ou d'un travailleur frontalier étaient autorisées. Les médias belges ont relayé cette ouverture des frontières. Dans ce tweet, on voit une grue dégager la route dans un village frontalier.
 

La frontière, côté français, reste fermée

Pour l'instant, les ressortisants de Belgique ne peuvent se rendre qu'en France pour des déplacements essentiels, notamment pour aller au travail. La communication a été confuse dans un premier temps. Les Affaires étrangères du gouvernement belge, selon la RTBF, ont annoncé une réouverture des frontières avec tous les pays limitrophes, y compris la France.

Certains voyageurs venant de Belgique se sont donc fait refoulé à la frontière française. Le ministre des Affaires étrangères belge Philippe Goffin a reconnu sur le plateau du JT de 19h30 de la RTBF, la télévision publique francophone belge, qu'il y avait eu un "couac". Il a reconnu que "la communication n'était pas claire."
  Le député de la quatrième circonscription des Français de l'étranger (qui réunit la communauté française établie au Benelux) Pieyre-Alexandre Anglade déplorait également une certaine confusion et appelait notamment les Français vivant en Belgique à consulter les informations du consulat français à Bruxelles.
 
Le député des Français de l'étranger, Pieyre-Alexandre Anglade, déplore une certaine confusion.
Le député des Français de l'étranger, Pieyre-Alexandre Anglade, déplore une certaine confusion.
twitter


La police française réclame en effet toujours à la frontière avec la Belgique, une attestation pour raisons professionnelles ou familiales. Le tourisme transfrontalier n'est pas autorisé, rappelle le gouvernement français sur son site. 

La Commision européenne n'a pas cessé de demander aux pays membres de l'Union européenne de mieux se coordonner. Cette question frontalière reste la compétence exclusive des pays et non de l'Union.
 

Chargement du lecteur...


 


Frontières entre la France et la Belgique : informations pratiques
Les ressortissants français peuvent consulter le site du consulat français à Bruxelles sur les frontières qui restent fermées et celles qui restent ouvertes.

Le ministre des Affaires Étrangères belge a mis en place un centre d'appel pour toute information sur la question des déplacements à l'étranger. Le numero est le +32 (0)2 501 4000.