Info

Coronavirus : le pape François demande l'annulation de la dette des pays pauvres

Le pape François célèbre la messe pascale ce 12 avril.
Le pape François célèbre la messe pascale ce 12 avril.
AP/Andreas Solaro

Pour la première fois, le pape François a donné sa bénédiction pascale derrière les portes closes de la basilique Saint-Pierre à Rome. Un message pascal destiné aux malades du coronavirus et aux familles des victimes du virus. Le souverain pontife a également demandé que les pays riches "annulent la dette des pays les plus pauvres", confronté à une crise économique liée au virus sans précédent.

Le pape François a adressé ses pensées "à tous ceux qui ont été frappés directement par le coronavirus", aux "malades, à ceux qui sont morts et aux familles", dans son message de Pâques dimanche. 

Pour une "contagion de l'espérance"

Dans un monde "opprimé par la pandémie, qui met à dure épreuve notre grande famille humaine", il a appelé à répondre par "la contagion de l'espérance". 

Réduire ou annuler la dette des pays pauvres

Dans son message de Pâques lu dans une basilique Saint-Pierre vide, il a souhaité "que soient relâchées les sanctions internationales qui empêchent aux pays qui en sont l’objet de fournir un soutien convenable à leurs citoyens" et appelé à la solidarité internationale "en réduisant, si non carrément en annulant, la dette qui pèse sur les budgets des pays les plus pauvres".

Les Etats-Unis refusent par exemple de lever les sanctions économiques imposées à l'Iran, pays durement touché par la pandémie.  

François a aussi répété son appel à "un cessez-le-feu mondial et immédiat dans toutes les régions du monde". 

"Ce n’est pas le temps de continuer à fabriquer et à trafiquer des armes, dépensant des capitaux énormes qui devraient être utilisés pour soigner les personnes et sauver des vies", a-t-il  affirmé dans ce message du chef spirituel d'1,3 milliard de catholiques, diffusé en direct dans le monde entier.