Info

Coronavirus : le stade 3 de l'épidémie, c'est quoi ?

Les Français face au coronavirus. Paris (France), le 11 mars 2020.
Les Français face au coronavirus. Paris (France), le 11 mars 2020.
AP Photo/Michel Euler

Pour la première fois depuis le début de la crise désormais qualifiée de "pandémie" par l'Organisation Mondiale de la Santé, Emmanuel Macron va s'adresser ce soir aux Français. Une prise de parole très attendue, retransmise à la télévision et qui aura lieu depuis l'Elysée. Face à une progression toujours plus forte du virus dans le monde, des mesures draconiennes comme aux Etats-Unis ou en Italie vont-elles être adoptées ? La France va-t-elle passer au stade 3 ? Que signifie le stade 3 ?

  • Stade 3 : "stade épidémique", action collective

Le stade 3 signifie qu'il y a une circulation active du virus sur l'ensemble du territoire, c'est-à-dire une épidémie généralisée. Il ne s'agit donc plus comme au stade 2 de freiner la propagation du virus mais d'en atténuer les effets.

Comment ? En adoptant une stratégie sanitaire différente. Le stade 3 impose par exemple une pleine mobilisation du système de santé : médecine de ville, établissements de santé et établissements médico-sociaux... L'ensemble des établissements sanitaires doit pouvoir participer au diagnostic et à la prise en charge des patients. Objectif :  repérer les patients atteints du Covid-19 et mettre en œuvre des mesures d'isolement si besoin.
Chargement du lecteur...
  • Qui décide du stade 3 ? 

La décision de passer au stade 3 relève des autorités sanitaires. Mais le chef de l'Etat y est associé. Les mesures dépendent donc du gouvernement.
Qui peut annoncer le passage au stade 3 ? Deux options sont possibles :  elle peut être faite soit par le président de la République Emmanuel Macron en personne, soit par les autorités sanitaires. Dans ce cas, il reviendra au ministre de la Santé Olivier Véran de le déclarer officiellement.

 
  • Quelles mesures peuvent-être mises en place ?

Le stade 3 pourrait impliquer des mesures visant à limiter les déplacements comme une limitation des transports publics, une restriction des visites dans les établissements d’hébergements collectifs ou une incitation au télétravail en entreprise. Mais cela ne signifie pas pour autant que de telles mesures seront prises en même temps et de la même façon dans tout le pays. Elles peuvent être décidées au cas par cas selon les régions et la progression du Covid-19.

Dans les écoles, le stade 3 peut prévoir la fermeture des crèches et établissements d’enseignement à l’échelle territoriale, voire nationale. A ce jour, les fermetures d'écoles se multiplient en France par arrêtés préfectoraux, comme dans l'Oise ou le Haut-Rhin, les deux importants foyers de contaminations.

Le stade 3 prévoit aussi la “restriction des grands rassemblements et des activités collectives” et la possibilité, dans les entreprises, de “mesures de distance de protection sanitaire". Peu de changement réel puisque les rassemblements de plus de 1000 personnes sont déjà interdits en France, et que grand nombre de rencontres sportives et culturelles ont déjà été annulées.

Enfin ce stade 3 qui devrait bientôt s'enclencher pourrait s'installer dans la durée. "Nous sommes dans une phase qui va durer des semaines et même sans doute des mois", a déclaré le président de la République, mardi 3 mars.

À (re)voir : Coronavirus en France : comment les médecins généralistes se préparent-ils ?