Info

Coronavirus : un accord trouvé à Bruxelles sur la relance de l'UE

La présidente de la Comission européenne Ursula von der Leyen, à gauche, et le président du Conseil européen Charles Michel se saluent avec les coudent après une conférence de presse lors du sommet européen à Bruxelles, mardi 21 juillet 2020. Les dirigeants européens ont finalement trouvé un accord sur la répartition d'un plan de relance de 750 milliards d'euros à l'aube mardi, après l'un des plus longs sommets jamais tenu.  
La présidente de la Comission européenne Ursula von der Leyen, à gauche, et le président du Conseil européen Charles Michel se saluent avec les coudent après une conférence de presse lors du sommet européen à Bruxelles, mardi 21 juillet 2020. Les dirigeants européens ont finalement trouvé un accord sur la répartition d'un plan de relance de 750 milliards d'euros à l'aube mardi, après l'un des plus longs sommets jamais tenu.  
Stephanie Lecocq, Pool Photo via AP

Fumée blanche à Bruxelles : au terme d'un sommet marathon, les dirigeants européens sont parvenus mardi à l'aube à un accord sur le plan de relance qui doit permettre à leurs économies de rebondir face à l'épidémie de coronavirus qui a franchi la barre des 80.000 morts au Brésil. 

Il aura fallu au total plus de quatre jours et autant de nuits de discussions parfois tendues pour que les chefs d'Etat et de gouvernement des 27 pays de l'Union européenne s'accordent sur les modalités de ce plan massif de relance de 750 milliards d'euros.

"Deal !", a tweeté le président du Conseil européen Charles Michel à 03h31 GMT. De son côté le président français Emmanuel Macron a salué un "jour historique pour l'Europe". 

Fruit d'intenses tractations, l'accord final revoit à la baisse la part de subventions dans le plan de relance, un geste en direction des pays dits "frugaux"  - Pays-Bas, Suède, Danemark, Autriche rejoints par la Finlande. Le montant de ces subventions a été fixé à 390 milliards, contre les 500 milliards prévus au départ et défendus par Berlin et Paris au nom de la solidarité européenne envers les pays comme l'Italie et l'Espagne, les plus durement touchés par le virus.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron ont salué mardi une journée "historique" pour l'UE après l'accord conclu à 27 sur un plan de relance post-coronavirus, lors d'une conférence de presse commune à Bruxelles. "C'est un changement historique de notre Europe et de notre zone euro", a estimé le Français. "Une étape majeure a été franchie." "En deux mois, nous avons réussi à bâtir un consensus pour que ce plan de relance inédit devienne une décision et donc une réalité", s'est-il félicité.

Angela Merkel s'est elle dite "très soulagée" qu'après des négociations difficiles, l'Europe ait montré qu'elle "peut encore agir ensemble". Il s'agit d'"un signal important qui va au-delà de l'Europe", "une réponse à la plus grande crise de l'UE depuis sa création", a-t-elle affirmé. Le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, a salué lors d'une conférence de presse distincte "un grand accord pour l'Europe", allant jusqu'à le qualifier de "vrai plan Marshall".

Après quatre jours et quatre nuits de sommet, les Européens sont parvenus à se mettre d'accord sur un plan de relance de 750 milliards d'euros, financé pour la première fois par un endettement commun, et destiné à relancer une économie européenne mise à terre par l'épidémie de coronavirus. La France pourra disposer de 40 milliards d'euros de subventions, a indiqué mardi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Le plan de relance pour sortir l'économie française de la crise du coronavirus sera présenté en conseil des ministres le 24 août par le ministre de l'Economie.

 Pour en savoir plus :
Chargement du lecteur...