Info

Coupe d'Europe de rugby: Toulon s'offre Montpellier et garde espoir

Le demi de mêlée de Toulon Anthony Belleau marque un pénalty lors de la victoire à domicile sur Montpellier 38-28 le 8 décembre 2018
Le demi de mêlée de Toulon Anthony Belleau marque un pénalty lors de la victoire à domicile sur Montpellier 38-28 le 8 décembre 2018
afp.com - SYLVAIN THOMAS
dans

Toulon peut encore rêver d'Europe. Le RCT est venu facilement à bout de Montpellier (38-28), samedi au stade Mayol lors de la 3e journée de la Coupe d'Europe, une victoire qui lui permet de continuer à croire en ses chances de qualification européenne.

Après avoir commencé sa campagne européenne avec deux défaites, Toulon devait absolument l'emporter pour espérer voir le printemps européen pour la septième année de suite: mission accomplie, qui plus est avec un précieux point de bonus offensif, décroché grâce à un essai de Filipo Nakosi à la 73e minute.

"La mayonnaise est en train de prendre. C'est un match propre. On est encore là, pour la course à la première place. Moi je crois encore à la première place grâce à ses cinq points", a réagi Juan Martin Fernandez Lobbe, l'entraîneur de la touche de Toulon.

Le triple champion d'Europe s'est rassuré dans le jeu. Ce succès permet aux hommes de Patrice Collazo, entraîneur du RCT, d'enchaîner pour la première fois de la saison une troisième victoire d'affilée à domicile.

Du côté de Montpellier en revanche, les chances de qualification pour la Coupe d'Europe s'amenuisent. Pour le MHR, les voyants ont tourné au rouge avec cette deuxième défaite à l'extérieur. Le club héraultais était venu en rédemption, mais il s'est montré trop maladroit pour rivaliser.

Toulon tient son match référence de l'ère Collazo. D'entrée, le triple champion d'Europe a marqué son emprise sur le match. Dans le sillage du troisième ligne Mamuka Gorgodze, de retour de blessure, le pack Toulonnais a constamment avancé en redoublant les passes après contact. Une domination validée par deux pénalités d'Anthony Belleau (5, 17).

Libérés, les Toulonnais ont développé leur jeu d'arrière jusqu'à obliger l'ailier fidjien du MHR Timosi Nagusa à un placage haut sur le capitaine du RCT, Raphaël Lakafia qui filait aplatir l'essai. L'arbitre a été contraint d'appliquer la double peine: carton jaune et essai de pénalité (31).

Sur l'action suivante, le MHR a perdu son ouvreur et maitre à jouer, Johan Goosen, victime d'une grave blessure. La tête dans le seau, les hommes de Vern Cotter sont parvenus à réagir juste avant la mi-temps grâce à un essai de l'ailier sud-africain Henry Immelman suite à une mêlée (38).

Dans le second acte, les Toulonnais ont remis leur domination en place envoyant Lakafia (48), le troisième ligne Jean Monribot (72), l'ailier néo-zélandais Filipo Nakosi (76) à l'essai pour décrocher un point de bonus offensif.

Constamment dominés, les Montpelliérains ont néanmoins réussi à accrocher le point de bonus offensif à la sirène grâce à des essais en contre du centre sud-africain François Steyn (56) et de Nagusa (77, 80). "On a subi tout le match et Toulon a pris confiance. On n'a pas lâché et on est revenus avec un point de bonus offensif important en fin de match. Je suis content de l'état d'esprit, mais il faut bosser sur l'esprit tactique", a analysé l'entraîneur du MHR, Vern Cotter.