Info

Coupe du monde 2022 : le Sénégal, première nation africaine qualifiée pour les huitièmes de finale

Les joueurs sénégalais célèbrent leur victoire(2-1) avec leur public, après le match de football du groupe A de la Coupe du monde contre l'Équateur, au stade international Khalifa de Doha, au Qatar, le mardi 29 novembre 2022. 
Les joueurs sénégalais célèbrent leur victoire(2-1) avec leur public, après le match de football du groupe A de la Coupe du monde contre l'Équateur, au stade international Khalifa de Doha, au Qatar, le mardi 29 novembre 2022. 
© AP Photo/Natacha Pisarenko

Ce mardi 29 novembre, au stade international Khalifa, à Doha, au Qatar, au terme d’un match qu’ils ont globalement dominé, les Lions de la Teranga battent l’Equateur 2-1, et filent en huitième de finale. Deux ans jour pour jour après la disparition de Papa Bouba Diop, l’un des héros sénégalais de la coupe du monde Corée/Japon de 2002, le Sénégal sort des poules de la coupe du monde. Lors de la dernière édition en Russie, en 2018, aucune équipe africaine n’avait réussi ce challenge.
 

Il y a vingt ans, lors de la coupe du monde Corée/Japon, le Sénégal avait atteint les quarts de finale de la compétition, éliminé par la Colombie. Cette année, ils seront au moins en huitième de finale. D’ailleurs, lorsque les deux équipes sont rentrées sur la pelouse, Kalidou Koulibaly, le capitaine des Lions de la Teranga arborait un brassard floqué du numéro 19, celui de feu Papa Bouba Diop, l’auteur du but victorieux lors du match d’ouverture contre la France en 2002, décédé en 2020. Les joueurs sénégalais ont évidemment rendu hommage à leur ancien coéquipier à la fin de la rencontre.

Une première période dominée par le Sénégal

Une rencontre marquée aussi par la présence sur le terrain de l’Equatorien Enner Valencia, auteur de trois buts depuis le début de la compétition, et qui, en principe, avait une entorse du genou. Enner Valencia était en effet sorti sur civière contre les Pays-Bas, après une blessure lors du match d’ouverture contre le Qatar. Dès les premières minutes du match, les Lions de la Teranga ont la maîtrise du jeu. La première grosse occasion, à la 3ème minute, est sénégalaise. C’est le milieu de terrain sénégalais Idrissa Gana Gueye qui, à l’entrée de la surface de réparation adverse, déclenche une lourde frappe qui passe tout près du poteau du gardien équatorien Hernán Galíndez. A la 8ème minute, c’est l’attaquant sénégalais Boulaye Dia qui fait un excellent appel à l’entrée de la surface. Il ne cadre malheureusement pas sa frappe. Une minute plus tard, les Equatoriens, emmenés par leur capitaine Enner Valencia, se réveillent enfin. Ils obtiennent un coup franc à trente ou quarante mètres des buts sénégalais, qui ne donne rien finalement. Alors qu’on atteint le quart d’heure de jeu, le Sénégal maintient la pression sur l’Equateur.

L'attaquant sénégalais Ismaila Sarr tire et marque un penalty lors du match de football du groupe A de la Coupe du monde entre l'Équateur et le Sénégal, au stade international Khalifa de Doha, au Qatar, le mardi 29 novembre 2022.
L'attaquant sénégalais Ismaila Sarr tire et marque un penalty lors du match de football du groupe A de la Coupe du monde entre l'Équateur et le Sénégal, au stade international Khalifa de Doha, au Qatar, le mardi 29 novembre 2022.
© AP Photo/Aijaz Rahi

A la 24ème minute, c’est l’attaquant sénégalais Ismaïla Sarr qui s’infiltre sur la gauche sans parvenir à cadrer son tir. Après la demi-heure de jeu, le rythme et l’intensité du match baissent un peu. Il fallait s’y attendre, tant les Lions de la Teranga ont mis de l’engagement dans ce début de rencontre. Le jeu s’est rééquilibré et le Sénégal domine beaucoup moins son adversaire. A la 35ème minute, le gardien équatorien Hernán Galíndez est pris de cours par un ballon en profondeur, mais il parvient malgré tout à s’en sortir. L’Equateur est essentiellement sur la défensive. Ses attaquants sont presque transparents, comme si un match nul leur conviendrait parfaitement. Il est vrai qu’il leur suffit d’un point pour se qualifier. Et à ce moment du match, ils sont justement qualifiés. Les Sénégalais reprennent cependant leur marche en avant. Et à la 42ème minute, l’attaquant sénégalais Ismaïla Sarr s’infiltre dans la surface de réparation, avant d’être stoppé irrégulièrement par le défenseur équatorien Piero Hincapié. L’arbitre français du match Clément Turpin indique sans hésitation le point de pénalty. Après s’être relevé, Ismaïla Sarr transforme lui-même ce pénalty. Les Lions de la Teranga mènent au score 1-0.

Le réveil tardif de l’Equateur

A ce moment du match, ce sont les Sénégalais qui sont qualifiés. Après cinq minutes de temps additionnel, les deux équipes se séparent sur ce score qui envoie les Lions de la Teranga en huitième de finale. Dès la reprise, l’Equateur procède à deux changements : l’attaquant Jeremy Sarmiento et le milieu de terrain José Cifuentes, remplacent Carlos Gruezo et Alan Franco. L’entraîneur équatorien Gustavo Alfaro change aussi de système. Il substitue le 4-4-2 à son 4-3-3 du début de la rencontre. Les conséquences sont immédiates. Avec quatre joueurs au milieu de terrain et deux attaquants, les Equatoriens ont la maîtrise du jeu en ce début de seconde période. Leurs adversaires sénégalais donnent même l’impression d’être quelque peu émoussés. Après une dizaine de minutes de jeu, l’Equateur a plus souvent le ballon et multiplie les attaques dans le camp sénégalais. Comme pour accentuer la pression sur les Lions de la Teranga, l’Equateur procède à un troisième changement à la 64ème minute : l’attaquant Djorkaeff Reasco remplace son coéquipier Michael Estrada.

L'Équatorien Moises Caicedo célèbre avec ses coéquipiers l'égalisation (1-1)de son équipe, lors du match de football du groupe A de la Coupe du monde entre l'Équateur et le Sénégal, au stade international Khalifa de Doha, au Qatar, le mardi 29 novembre 2022.
L'Équatorien Moises Caicedo célèbre avec ses coéquipiers l'égalisation (1-1)de son équipe, lors du match de football du groupe A de la Coupe du monde entre l'Équateur et le Sénégal, au stade international Khalifa de Doha, au Qatar, le mardi 29 novembre 2022.
© AP Photo/Themba Hadebe

Les Sénégalais ne parviennent presque plus à garder le ballon. Ils le dégagent quasi-systématiquement vers l’avant. Mais celui-ci revient inlassablement dans les pieds des Equatoriens. Les Lions de la Teranga multiplient les fautes. A la 66ème minute, le milieu de terrain sénégalais Idrissa Gana Gueye est sanctionné d’un carton jaune. Un coup dur pour le Sénégal, car en cas de qualification, il sera suspendu. Deux minutes plus tard, la domination équatorienne est concrétisée par un but du milieu de terrain Moisés Caicedo. La réponse sénégalaise est immédiate. Suite à un coup franc, le capitaine sénégalais Kalidou Koulibaly reprend un ballon dévié d’un magnifique plat du pied. Les Lions de la Teranga mènent 2-1. Dans la foulée, le Sénégal procède à deux changements : le milieu de terrain Nampalys Mendy et l’attaquant Bamba Dieng remplacent Pathé Ciss et Iliman Ndiaye. Le rythme du match baisse quelque peu. Sans doute un peu de fatigue côté équatorien, après d’incessantes attaques. Après six minutes de temps additionnel, les Lions de la Teranga s’imposent 2-1 face à l’Equateur. Ils prennent la deuxième place de ce groupe A, derrière les Pays-Bas qui ont battu le Qatar et terminent à la première place.