Info

Coupe du monde 2022 : Pogba, Haaland, Salah : le 11 (monstrueux) des joueurs absents

Erling Haaland, ici avec Manchester City, est l'un des grands absents de cette Coupe du monde.
Erling Haaland, ici avec Manchester City, est l'un des grands absents de cette Coupe du monde.
AP Photo/Rui Vieira

À chaque grande compétition, le refrain est globalement le même. Malgré un parterre de stars présentes sur les pelouses, d’autres grands noms sont absents. Pas qualifiés, oubliés par leur coach ou blessés au pire des moments, ils ne figurent donc pas parmi les participants. Ce Mondial qatari 2022 ne déroge évidemment pas à la règle. Surtout que, cette année, le 11 des absents a particulièrement fière allure ! Voici les 11 joueurs que nos confrères de la RTBF ont sélectionné alignés en 4-3-3. Par Antoine Hick.

Gardien : Jan Oblak, pas qualififé

Entre les perches, on aurait évidemment pu choisir Gianluigi Donnarumma, le gardien de l’Italie, grande absente du Mondial 2022.

On a, cette fois, préféré plébisciter Jan Oblak. Parce que le Slovène est l’un des meilleurs portiers au monde depuis des années. Malheureusement pour lui, en sélection, le refrain reste le même au gré des grands tournois : la Slovénie n’est pas assez bien parée collectivement pour espérer franchir un palier.

Les qualifications, les Slovènes les ont terminées à la 4e place, derrière la Croatie, la Russie et la Slovaquie. Insuffisant pour espérer briguer une 1e coupe du monde depuis 2010.

À 29 ans, Oblak devra donc encore patienter avant de découvrir un Mondial. Et tout doucement, on se dit que l’horloge commence à tourner.

Le gardien de l'Atletico Madrid, Jan Oblak, lors d'un entrainement avec son club le 7 septembre dernier.<br />
 
Le gardien de l'Atletico Madrid, Jan Oblak, lors d'un entrainement avec son club le 7 septembre dernier.
 
AP Photo/Bernat Armangue

Arrière Gauche : Ben Chilwell, blessé

 

L’Angleterre et ses latéraux, un long chemin de croix. Alors qu’il était potentiellement parti pour être titulaire dans son couloir gauche au Qatar, Ben Chilwell s’est blessé à un muscle en Ligue des Champions début novembre.

Un accroc physique, survenu au pire des moments, qui prive le joueur de Chelsea du Mondial et laisse un trou béant sur le flanc gauche anglais. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas pour Chilwell, déjà sur le flanc pendant de longs mois l’année dernière après une rupture partielle des ligaments croisés.

Reste désormais à voir qui Soutghate alignera pour le remplacer. Peut-être Trent Alexander-Arnold, pas forcément dans les petits papiers du sélectionneur, mais qui a là une vraie chance de s'illustrer. À moins qu'il ne penche pour l'inusable Luke Shaw ou pour Kyle Walker... repositionné à gauche pour l'occasion.

Défenseur central gauche : Milan Skriniar, pas qualifié

 

60 millions. C’est la valeur marchande de Milan Skriniar, qui s’érige aujourd’hui comme l’un des défenseurs centraux les plus cotés au monde. 60 millions d’euros et un Mondial passé… devant la télé.

Parce que comme Jan Oblak avec la Slovénie, Skriniar n’a pas su propulser sa Slovaquie à la Coupe du Monde. Avec 14 points, les Slovaques ont en effet terminé à la 3e place de leur groupe... à égalité de points avec la Slovénie.

Une place insuffisante pour espérer briguer l'un des deux précieux sésames qualificatifs.

Rappelons tout de même que "l'âge d'or" de la Slovaquie n'est pas si loin puisque l'équipe de 2010, emmenée par un grand Marek Hamsik, s'était extirpée d'un groupe comprenant notamment l'Italie, et ne s'était inclinée que d'une courte tête contre les Pays-Bas, futurs finalistes (2-1).

Défenseur central droit : Leonardo Bonucci, pas qualifié

 

Il fallait un Italien, on a finalement opté pour Leonardo Bonucci. Lui, l'inoxydable défenseur de 35 ans, fidèle parmi les fidèles en sélection.

Lui, qui blessé au mollet, n'a pas participé à la sortie de route quasiment historique face à la Macédoine du Nord en barrages. 

Lui qui, du haut de ses 118 sélections, rêvait d'une ultime coupe du monde pour clore le chapitre équipe nationale en beauté.

Il n'en sera finalement rien. Battue à la surprise générale par le petit poucet macédonien, l'Italie reste à quai.

Et le football international dit donc sans doute adieu à Monsieur Leonardo Bonucci par la même occasion.

Leonardo Bonucci lors d'un match amical entre l'Albanie et l'Italie le 16 novembre dernier à Tirana.
Leonardo Bonucci lors d'un match amical entre l'Albanie et l'Italie le 16 novembre dernier à Tirana.
AP Photo/Franc Zhurda

Latéral droit : Reece James, blessé

 

L’Angleterre et sa malédiction des flancs, épisode deux. Brillant offensivement, solide et appliqué dans ses tâches défensives, Reece James est aujourd’hui considéré comme l’un des latéraux les plus complets au monde.

Mais comme Ben Chilwell, il loupera le rendez-vous qatari. La faute à une satanée blessure au genou encourue début octobre contre l’AC Milan.

Et si James s’était d’abord montré optimiste quant à un retour à temps, il a dû faire une croix sur un course contre la montre perdue d'avance.

Un coup dur pour les Three Lions, qui se consoleront sans doute en se disant qu’ils ont deux gars comme Kieran Trippier ou Kyle Walker pour suppléer le joueur de Chelsea.

Milieu défensif : N’Golo Kanté, blessé

 

Championne du monde en titre, la France est loin d'être épargnée par les blessures ces dernières semaines. Surtout qu'elles touchent des postes clés et des joueurs précieux.

N'Golo Kanté fait évidemment partie de cette catégorie. Pierre angulaire régulatrice du dispositif de Didier Deschamps en équipe de France, il ne sera pas du voyage au Qatar.

Martyrisé par des blessures depuis trop longtemps, le Français a en effet opté pour une opération, qui le tiendra éloigné des pelouses pendant au moins quatre mois.

C’est donc sans son pitbull que l’Equipe de France se présentera au Mondial. Et forcément, ça laisse des traces, surtout qu’un autre Français, tout aussi important, est lui aussi blessé…

Milieu : Paul Pogba, blessé

 

Paul Pogba, puisque c’est bien de lui qu’il s’agit, ne sera pas du voyage au Qatar non plus. Une double absence préjudiciable qui laisse évidemment un trou béant dans l’entrejeu français.

Comme pour Kanté, la blessure de Pogba n’est d’ailleurs pas toute neuve. La preuve, il n’a toujours pas fait ses débuts avec la Juventus cette saison. Il a finalement dû se résoudre à abdiquer après une nouvelle lésion survenue fin octobre.
 

Paul Pogba, lors d'un match de la France contre le Côte d'Ivoire le 25 mars 2022, a déclaré forfait pour la Coupe du monde. Il souffre d'une blessure au genou.<br />
<br />
<br />
 
Paul Pogba, lors d'un match de la France contre le Côte d'Ivoire le 25 mars 2022, a déclaré forfait pour la Coupe du monde. Il souffre d'une blessure au genou.


 
AP Photo/Daniel Cole

Orpheline de Kanté et de Pogba, la France se présente donc sur la ligne de départ avec un milieu de terrain plus light et même jugé insuffisamment garni par certains. Reste désormais aux Tchouameni, Rabiot et autres Veretout à prouver qu’ils ont les qualités pour faire oublier le tandem Kanté-Pogba. Pas une mince affaire…

Milieu : Georginio Wijnaldum, blessé

 

Autre grand blessé mais qui passe, lui, complètement sous le feu des radars, Georginio Wijnaldum. Peut-être est-ce dû à la profusion de talents néerlandais ou à son profil plus discret, mais toujours est-il que l’ancien joueur de Liverpool ne participera pas non plus au Mondial qatari.

Une absence, officialisée depuis belle lurette puisque Wijnaldum s’est lourdement blessé au tibia dès les premiers entraînements avec l’AS Rome fin août. Disparu des radars pendant de longues semaines, le Batave était réapparu fin septembre sur Instagram, expliquant que cette blessure, qui annihilait toutes ses chances de Mondial, l’avait fortement touché émotionnellement.

Il vise désormais un retour en février 2023.

Ailier gauche : Riyad Mahrez, pas qualifié

 

Après les blessés du milieu de terrain, place au non qualifiés en attaque. Il était censé être LA star d’une Algérie galvanisée par une ambition retrouvée. Finalement, Riyad Mahrez, comme l’ensemble des Fennecs, ne participera pas à ce Mondial 2022.

Premiers de leur groupe qualificatifs, les Algériens ont en effet été éliminés au bout du suspense et des prolongations d'un match houleux par le Cameroun en barrages. Une énorme désillusion pour tout un pays qui se voyait déjà jouer les troubles-fête au Qatar.

À 31 ans, Mahrez (76 sélections, 26 buts) ne disputera donc pas son 2e Mondial avec son pays, huit ans après avoir disputé 72 minutes… contre la Belgique.

Ailier droit : Mo Salah, pas qualifié

 

Autre légende vivante du continent africain, autre grand absent du Mondial 2022 : Mo Salah. Comme Mahrez avec l’Algérie, l’Egyptien n’est en effet pas parvenu à emmener son équipe nationale jusqu’au Qatar. La faute, là aussi, à une défaite douloureuse, au bout du suspense en barrages face au Sénégal de son ami, Sadio Mané.

Aux coudes à coudes pendant deux matches haletants, les deux équipes se sont finalement départagées aux tirs au but, remportés d’une courte tête par le Sénégal. Immense désillusion donc pour l’Egypte qui briguait une 2e qualification successive pour un Mondial après 2018.

Auteur d’un début de saison sinusoïdal avec Liverpool (14 matches, 6 buts, 3 passes dé), Salah regardera donc l’édition 2022 depuis la maison.

Ovni de pointe : Erling Haaland, pas qualifié

 

En voilà un autre qui pâtit, pour l’instant, du niveau encore un tantinet insuffisant de son équipe nationale. En pleine lévitation depuis son arrivée à Manchester City, Erling Haaland est l’une des superstars du football mondial qui ne participera pas à la grande messe qatarie.

Longtemps dans la course, la Norvège n’a en effet fini qu’à la troisième place de son groupe qualificatif avec 18 points, à 3 unités seulement de la Turquie, 2e. Les Scandinaves n’ont donc plus disputé le moindre Mondial depuis 1998.

Une anomalie que le cyborg Haaland se chargera sans doute de gommer lors des prochaines fenêtres qualificatives.

Mentions honorables : Kimpembé, Werner, Jorginho,...

Voici donc les 11 joueurs que nous avons sélectionnés. Mais ils sont bien entendu beaucoup plus à ne pas pas participer à ce Mondial 2022. Voici une liste, évidemment non exhaustive, d’autres stars que nous aurions pu citer :

Timo Werner, Giovani Lo Celso, Diogo Jota, Patrik Schick, David Alaba, Jorginho, Luis Diaz, Juan Cuadrado, Victor Osimhen, Presnel Kimpembé…