Info

Covid-19 en France : Emmanuel Macron annonce son calendrier du déconfinement

Le président français Emmanuel Macron portant un masque lors de la visite d'un centre de vaccination contre le coronavirus, à Bobigny, le 1er mars 2021.
Le président français Emmanuel Macron portant un masque lors de la visite d'un centre de vaccination contre le coronavirus, à Bobigny, le 1er mars 2021.
(Benoit Tessier/Pool Photo via AP)

Le président français Emmanuel Macron a annoncé, ce jeudi 29 avril, la levée progressive de certaines restrictions sanitaires dans un entretien avec la presse régionale. Couvre-feu, déconfinement, réouverture du pays, le président livre son calendrier. 

Dans un entretien avec la presse régionale, Emmanuel Macron a donné les détails des levées des mesures sanitaires en France, faisant suite au retour des enfants à l'école. ​
"L'étape zéro, c'était la réouverture des écoles le 26 avril. Nous avons assumé cette priorité éducative et cette stratégie de vivre avec le virus, y compris face à un haut niveau d’incidence, supérieur à celui de nos voisins", a expliqué le chef de l'Etat, selon la presse régionale.  

Le couvre feu, les réouvertures d'établissements culturels, de restauration, de salles de sport, et le plan de vaccination ont été abordés par le président.
 
Chargement du lecteur...
 
  • Couvre feu

Le couvre feu en vigueur en France pour lutter contre le Covid-19 sera décalé à 21H00 le 19 mai, puis à 23H00 le 9 juin, avant d'être totalement levé le 30 juin, a indiqué Emmanuel Macron à la presse régionale jeudi.

  • Réouverture des terrasses de restautants et lieux culturels

Les commerces, terrasses de bars et restaurants ainsi que les lieux culturels, dont les cinémas et les musées, rouvriront à partir du mercredi 19 mai, a également indiqué le président français. À cette date les tables en terrasse seront limitées à 6 personnes, alors que les musées, monuments, cinémas, théâtres et salles de spectacle avec public assis pourront reprendre leur activité avec un maximum de 800 personnes en intérieur et 1.000 en extérieur.

En Italie, les terrasses de bars et restaurants, ainsi que les lieux culturels ont rouvert le 26 avril dernier.

Chargement du lecteur...
  • Salles de sport

Les salles de sport pourront rouvrir, avec respect de jauges et de protocoles adaptés, à partir du 9 juin. Les établissements sportifs accueillant des spectateurs pourront eux rouvrir le 19 mai, avec un maximum de 800 personnes en intérieur et 1.000 en extérieur, selon ce calendrier dévoilé par plusieurs quotidiens.

  • Télétravail

Le télétravail "sera assoupli à partir du 9 juin, en lien avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises".  Le protocole sanitaire national, qui prévoit que le télétravail doit être la règle pour l'ensemble des activités qui le permettent, continuera donc de s'appliquer jusque-là. Depuis janvier s'est ajoutée la possibilité pour les salariés en télétravail à 100% de revenir un jour par semaine s'ils le souhaitent.

  • Pass sanitaire

Emmanuel Macron a considéré qu'il serait "absurde de ne pas utiliser" un système de pass sanitaire "dans les lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions", dont l'accès serait alors conditionné à un test négatif ou un certificat d'immunité. Les événements avec plus de 1.000 personnes seront donc autorisés le 30 juin, avec pass sanitaire.

"Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis", a toutefois prévenu le chef de l'Etat.
 

  • Vaccination

La vaccination sera étendue "à compter du 1er mai" à toutes les personnes de plus de 18 ans "qui ont une surcharge pondérale sérieuse", soit un indice de masse corporelle supérieur à 30, a annoncé Emmanuel Macron dans un entretien à la presse régionale rendu public jeudi.

"J'invite les 2,3 millions de Français concernés à se rendre dans les centres de vaccination dès ce week-end", poursuit le chef de l'État excluant pour le moment d'ouvrir la vaccination à tous. Les personnes obèses de plus de 55 ans étaient déjà prioritaires pour la vaccination.

L'ensemble du dispositif et du calendrier pourra toutefois être adapté, notamment en cas d'aggravation soudaine et massive de la situation sanitaire, département par département.