Info

Covid-19 : L'Allemagne face à une nouvelle vague de contaminations

Le futur chancelier Olaf Scholz, prononce un discours sur les récentes mesures du gouvernement au parlement Bundestag à Berlin, en Allemagne, jeudi 11 novembre 2021. 
Le futur chancelier Olaf Scholz, prononce un discours sur les récentes mesures du gouvernement au parlement Bundestag à Berlin, en Allemagne, jeudi 11 novembre 2021. 
Photo/Markus Schreiber

L'Allemagne a enregistré plus de 50 000 nouveaux cas Covid-19 les dernières 24 heures. Face à la flambée des cas de Covid 19, le futur chancelier allemand Olaf Scholz mise sur le retour des tests gratuits et l'imposition de restrictions pour les personnes non vaccinées.

C'est la première crise à laquelle Olaf Scholz fait face. La barre des 50.000 nouvelles infections Covid quotidiennes a été franchie, forçant le futur chancelier à sortir de sa réserve.

Appelé à succéder à Angela Merkel, le social-démocrate annonce qu'il prendra "de très nombreuses mesures pour cet hiver."Il mise sur une nouvelle campagne de vaccination, le retour des tests gratuits et l'imposition de restrictions pour les personnes non vaccinées.

La flambée est en partie attribuée au taux de vaccination relativement faible de la population en Allemagne, un peu plus de 67%. Le ministre de la Santé Jens Spahn qualifie cette nouvelle vague de "pandémie des non vaccinés".

Plus de 50 000 cas ont été détectés dans le pays

Angela Merkel a jugé "dramatique" la reprise des infections dans le pays. Le nombre de décès en 24 heures grimpe, s'élevant à 235 jeudi 11 novembre. Le nombre de nouvelles infections est désormais au plus haut depuis le début de la pandémie, avec des situations alarmantes dans les Länder de Saxe, de Thuringe ou en Bavière.

La pression devient croissante sur les unités de soins hospitaliers. Le nombre de malades du Covid hospitalisés en soins intensif, actuellement de 2739, est cependant encore loin du record de décembre dernier, qui était de 5762.

Chargement du lecteur...

Les mesures fortes de Olaf Scholz

Berlin va prochainement interdire l'accès aux restaurants sans terrasse, aux bars, aux salles de sport et aux salons de coiffure aux non-vaccinés. Ce type de dispositif dit "2G", pour "geimpft" (vacciné) ou "genesen" (guéri), est déjà entré en vigueur cette semaine en Saxe.

Olaf Scholz s'est exprimé devant les députés, affirmant qu'il souhaitait la réouverture des centres de vaccination au plus vite."Un très grand nombre de ceux qui ne sont pas vaccinés seront infectés (...) C'est la situation qui nous attend." Il exclut en revanche d'imposer la vaccination obligatoire, même pour les soignants.

Chargement du lecteur...

Une flambée épidémique en plein carnaval de Cologne

Des élus appellent également à une nouvelle annulation des traditionnels marchés de Noël dans les régions les plus touchées. Cependant, la flambée épidémique n'a pas empêché l'ouverture du carnaval de Cologne.

Les organisateurs tentent de rassurer sur les risques de l'événement même si le "prince" du Carvanal lui-même a été testé positif la veille du début des festivités.

Des fêtards célèbrent le début de la saison du carnaval dans les rues de Cologne, en Allemagne, jeudi 11 novembre 2021. 
Des fêtards célèbrent le début de la saison du carnaval dans les rues de Cologne, en Allemagne, jeudi 11 novembre 2021. 
AP Photo/Martin Meissner
La vague ne concerne pas que l'Allemagne. L'Autriche, les Pays-Bas, la Suisse et la Bulgarie et la Roumanie, sont confrontés à une envolée du nombre de cas. La championne de la vaccination sur le continent, l'Espagne, est de son côté épargnée par ce rebond.