Info

Covid-19 : petit florilège de slogans des manifestations contre les mesures sanitaires

<p>Des milliers de manifestants anti "passe sanitaire" se sont réunis sur la place du Trocadéro, à Paris, ce samedi 24 juillet 2021.</p>

Des milliers de manifestants anti "passe sanitaire" se sont réunis sur la place du Trocadéro, à Paris, ce samedi 24 juillet 2021.

(AP Photo/Rafael Yaghobzadeh)

La situation sanitaire et les mesures prises par les différents gouvernements à travers le monde rencontrent de plus en plus de vives contestations. Les manifestations se multiplient dans de nombreux pays, sous diverses formes. Rejet du vaccin, des mesures de protection, voire des dirigeants, la crise sanitaire est plus que jamais politique.

  • France : des slogans contre la" dictature", le "tyran" ou l'"apartheid"

Pour le deuxième week-end consécutif, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté ce samedi 24 juillet en France, contre les mesures gouvernementales, et notamment l’instauration du “pass sanitaire” pour lutter contre la reprise de l’épidémie de Covid-19, sous l’effet du variant Delta.

(Re)voir Covid-19 : manifestations contre les restrictions sanitaires dans plusieurs pays
Chargement du lecteur...

Gilets jaunes, militants proches de l’extrême droite mais aussi simples citoyens ont manifesté partout dans le pays contre ce pass sanitaire, ou encore la vaccination obligatoire, scandant des slogans contre une “dictature sanitaire", “le tyran” Macron, ou encore “l’apartheid” mis en place par le gouvernement, avec ces mesures.

(Re)voir France : des dizaines de manifestations anti-pass sanitaire dans le pays
Chargement du lecteur...
  • Italie : du refus du "green pass" aux "étoiles jaunes" 

“Liberté!", "Non à la dictature", c’est ce type de slogans qui ont également pu être entendus dans toute l’Italie, ce samedi. En effet, plusieurs milliers de personnes ont manifesté pour protester contre les nouvelles mesures concernant les citoyens non-vaccinées. Les Italiens vont aussi être soumis à un pass sanitaire pour accéder aux lieux fermés comme les bars, les restaurants et les musées, mais également les piscines, les salles de sport, les musées, les cinémas et les théâtres ainsi que les salles de jeux, dès le 6 août, et ce, suite à la progression massive du variant Delta.

Le pass sanitaire, baptisé "green pass" en Italie pourra être délivré dès la première dose de vaccin, mais aussi aux personnes guéries du Covid et à celles qui ont obtenu un test négatif dans les 48 heures précédentes. 

(Re)voir Italie : un pass sanitaire obligatoire à partir du 6 août prochain

Chargement du lecteur...

Tout comme en France, lors de la première manifestation du 17 juillet dernier, de nombreux manifestants ont utilisé des symboles de la Shoah (étoiles jaunes, détournement de photos de camps d’extermination) pour exprimer leur colère, provoquant ainsi l’indignation. 

  • Grèce : des personnels soignants contre la vaccination obligatoire

À Athènes, ce sont environ 5000 personnes qui ont manifesté contre le vote d'un décret rendant obligatoire la vaccination pour les soignants et personnel en maison de retraite. Les employés des établissements accueillant des personnes âgées devront être vaccinés au plus tard le 16 août et les soignants d’ici au 1er septembre, selon l'annonce du premier ministre, Kyriakos Mitsotakis.

La propagation du variant Delta inquiète grandement les autorités qui tentent de convaincre la population de continuer la vaccination. Plus de 4,6 millions des 10,7 millions d’habitants de la Grèce sont entièrement vaccinés.  

Les manifestants ont là aussi exprimé leurs craintes de voir leur liberté bafouée comme en attestaient les pancartes. Des manifestations ont aussi eu lieu dans d'autres villes du pays, comme Thessalonique. 

  • Australie : Non au confinement

En Australie, c’est essentiellement contre le confinement d'un mois minimum, qui vient de débuter que les gens ont manifesté leur exaspération, notamment dans les grandes villes de Sydney et Melbourne. L’épidémie connaît actuellement un pic de contaminations, mais des milliers de manifestants se sont réunis, sans masque, dans tout le pays, et notamment à Sydney, pour protester contre ces mesures, chantant là aussi des slogans au nom de leur “liberté”. Des affrontements avec la police ont eu lieu et des projectiles ont été jetés par les manifestants sur les policiers. A la suite de ces échauffourées, plusieurs arrestations ont eu lieu. 

À Melbourne, les manifestants se sont rassemblés devant le Parlement de l'État de Victoria, après avoir envahi les rues de la ville. "Wake up Australia" (Australie, réveille-toi) pouvait-on lire sur les pancartes, les slogans faisant écho aux messages vus lors de manifestations similaires à l'étranger.

Les autorités craignent que ces manifestations deviennent de véritables clusters alors que le pays est en train de lutter contre une forte augmentation des cas de contamination. Le pays a un taux de vaccination assez bas, avec seulement environ 12% des Australiens vaccinés. 

  • Brésil : appel à la démission de Bolsonaro

Au Brésil, ce sont également des dizaines de milliers de personnes qui sont descendues dans les rues ce samedi 24 juillet, pour réclamer la destitution du président Jair Bolsonaro. Sa gestion de la crise sanitaire est la raison de cette colère nationale alors que le bilan de l'épidémie dépasse le demi-million de morts. Jeudi 22 juillet, le pays enregistrait ses premiers décès dus au variant Delta du coronavirus, dans la ville de Rio de Janeiro. Les autorités s'attendent à ce qu'il devienne rapidement majoritaire et remplace le variant Gamma (variant brésilien). 

C’est la quatrième journée de manifestation nationale depuis fin mai, organisée par les partis politiques de gauche, ainsi que les syndicats contre le président d'extrême droite. Les manifestants ont entre autres dénoncé le démarrage tardif de la campagne de vaccination au Brésil, le chômage massif, et réclamé davantage d'aides pour les populations pauvres confrontées à la pandémie. Le taux de vaccination n'y dépasse pas les 17%.
 
  • Afrique du Sud : manifestations pour plus de vaccins

Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) alertait sur les dangers d'une vaccination à deux vitesses depuis plusieurs mois, l'Afrique est aujourd'hui le continent le moins vacciné, avec un taux de population immunisée au moins en partie inférieur à 2 %.

En Afrique du Sud, le variant Delta inquiète d'autant plus que les vaccins se font rare. À la fin du mois de juin 2021, ils étaient plusieurs milliers à manifester pour exiger des doses de vaccins supplémentaires, notamment dans la ville de Pretoria. 

(Re)voir Afrique du Sud : manifestation pour plus de vaccins contre le Covid-19

Chargement du lecteur...