Info

Crash à Téhéran : Trudeau affirme que l'avion a été abattu par un missile sol-air iranien

Justin Trudeau, Premier Ministre lors de la réunion de l'OTAN à Watford (Royaume Uni) le 4 décembre 2019 (image d'illustration). © Franck Augstein / AP
Justin Trudeau, Premier Ministre lors de la réunion de l'OTAN à Watford (Royaume Uni) le 4 décembre 2019 (image d'illustration). © Franck Augstein / AP

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a affirmé jeudi que le Boeing 737 qui s'est écrasé mercredi près de Téhéran avait été abattu par un missile iranien, probablement par erreur.

La catastrophe, qui a entraîné la mort de 176 personnes, majoritairement irano-canadiennes, est survenue peu après des tirs de missiles par Téhéran sur des bases utilisées par l'armée américaine en Irak.

"Nous avons des informations de sources multiples, notamment de nos alliés et de nos propres services" qui indiquent que l'avion a été abattu "par un missile sol-air iranien", a déclaré M. Trudeau lors d'une conférence de presse. "Ce n'était peut-être pas intentionnel", a-t-il ajouté. A la question si les boîtes noires pourraient être examinées par les autorités canadiennes, il a expliqué qu'il n'était pas en mesure de répondre pour le moment mais que les enquêteurs ukrainiens y avaient accès. 

Sans se montrer aussi explicite, le président américain Donald Trump avait un peu plus tôt exprimé ses "doutes" sur la thèse du problème mécanique. "J'ai le sentiment que quelque chose de terrible s'est passé", avait-il déclaré, évoquant une possible "erreur".

(Re)voir - Crash en Iran : au moins 170 morts dont 63 Canadiens

Les autorités iraniennes affirment de leur côté que les "rumeurs" selon lesquelles l'avion d'Ukraine Airlines International aurait été abattu par un missile n'ont "aucun sens".

Une cinquantaine d'experts ukrainiens sont arrivés jeudi à Téhéran pour participer à l'enquête et notamment au décryptage des boîtes noires de l'appareil.

Jeudi, le ministère iranien des Transports a rejeté "les rumeurs sur la résistance de l'Iran à livrer les boîtes noires [...] aux Etats-Unis".
Seuls quelques pays, dont les Etats-Unis mais aussi l'Allemagne ou la France, ont les capacités techniques d'analyser les boîtes noires.

Vers 19 heures GMT, le ministre des affaires étrangères britannique Raab et son homologue canadien Champagne ont donné une conférence de presse commune. "Les autorités iraniennes sont en train d'émettre les visas pour permettre à nos experts de venir sur place"a déclaré M. Champagne. Ils ont confirmé que le Boein a été abattu par un missile sol-air iranien.