Info

Crise migratoire au Venezuela : l'Equateur ouvre un corridor humanitaire

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

Selon les Nations unies, 2,3 millions de personnes ont quitté le Venezuela. Alors que plusieurs pays proches durcissent leurs conditions d'entrée, l'Equateur annonce l'ouverture d'un corridor humanitaire vers le Pérou.

C'est une course contre-la-montre pour la grande majorité des Vénézuéliens qui fuient leur pays depuis des semaines. L'objectif c'est le Pérou, le Chili ou l'Argentine,  les économies les plus dynamiques de la région.
 

Nous sommes ici par nécessité car nous sommes en train de mourir là-bas. Là-bas, les gens ne mangent pas bien. Ce n'est pas une vie, il n'y a pas de médicaments, il n'y a pas de transport.


Norby Delgado, réfugiée vénézuélienne au Pérou

Avant le Pérou et après la Colombie, les réfugiés doivent traverser l'Equateur. Lima a décidé de suspendre son obligation de passeport pour le transit des Vénézuéliens et annonce l'ouverture d'un corridor humanitaire 
 

Ce couloir humanitaire est en cours de création pour faciliter la circulation des Vénézuéliens . Il y a un groupe de personnes dont la destination finale est au Pérou ou au Chili, ils doivent donc être transporté.

Alexandra Ocles, secrétaire d'Etat équatorienne à la gestion des risques

Un corridor qui sent l'impasse. Au Pérou ou près de 3 000 réfugiés vénézuéliens arrivent tous les jours. L'obligation de passeport sera effective dès ce samedi.
Sans ce document, les Vénézuéliens seront refoulés à la frontière péruvienne
et bloqué en Equateur.

D'un coté, on se sent mal pour les Vénézuéliens parce qu'ils sont en crise, mais d'un autre coté, ils prennent aussi des emplois aux Péruviens ici.

Yanela JARAMILLO, vendeuse de rue péruvienne

Au Venezuela, les réformes économiques du président Maduro dont le gouvernement
affirme qu'elles feront rentrer les réfugiés, provoquent surtout une ruée dans les supermarchés et les pharmacies de Caracas par crainte de nouvelle pénuries a cause du contrôle des prix.