Info

D'ici 30 ans, selon le Giec, l'humanité va subir des changements climatiques catastrophiques

Au Mozambique des familles déplacées arrivent après avoir été secourues depuis une zone inondée du district de Buzi, le 23 mars 2019. Elles font partie des réfugiées climatiques.
Au Mozambique des familles déplacées arrivent après avoir été secourues depuis une zone inondée du district de Buzi, le 23 mars 2019. Elles font partie des réfugiées climatiques.
AP Photo/Tsvangirayi Mukwazh

Le réchauffement climatique aura un impact sur le destin de l'humanité dans un futur proche. Les experts de l'ONU, dans un pré-rapport sur le climat, en sont convaincus. Même en réduisant l'effet de serre, les enfants nés en 2021 verront leur avenir bouleversé par la hausse des températures.

Sur quelle planète vivront les enfants nés en 2021 ? Pour les experts de l'ONU, aucun doute, cette génération ne connaîtra pas la planète telle qu'elle est actuellement. Le réchauffement climatique modifie grandement la surface de la Terre.
 

La vie sur Terre peut se remettre d'un changement climatique majeur en évoluant vers de nouvelles espèces. L'humanité ne le peut pas

Le Giec.

Peu importe les mesures prises pour enrayer le phénomène, le rapport de l'ONU indique que les conséquences seront importantes pour l'humanité. "La vie sur Terre peut se remettre d'un changement climatique majeur en évoluant vers de nouvelles espèces et en créant de nouveaux écosystèmes", note le résumé technique de 137 pages. "L'humanité ne le peut pas".

Un constat alarmant. Pour la centaines de scientifiques qui ont participé à la rédaction du rapport rattachés au Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec). Le Giec estime qu'au niveau mondial, s le réchauffement est supérieur à plus d'1,5°C, cela entraînera déjà "progressivement, des conséquences graves, pendant des siècles, et parfois irréversibles".

  • Réchauffement climatique : l'une des trois années les plus chaudes
Chargement du lecteur...

"Le pire est à venir"


Si la température atteint 1,5°C supplémentaire les projections prévoit que 350 millions d'habitants seront confrontés à des pénueries d'eau. Avec 2°C en plus, 420 millions de personnes devraient être touchées par des épisodes caniculaires extrêmes.

"Le pire est à venir, avec des implications sur la vie de nos enfants et nos petits-enfants bien plus que sur la nôtre", martèle le Giec, alors que la prise de conscience sur la crise climatique n'a jamais été aussi étendue.

Le climat a déjà changé. Alors que la hausse des températures moyennes depuis le milieu du XIXe siècle atteint 1,1°C, les effets sont déjà graves et seront de plus en plus violents, même si les émissions de CO2 sont freinées.

Le Giec, dans un communiqué publié mercredi affirme que ce pré-rapport était  destiné seulement "aux gouvernements et aux examinateurs en tant que documents de travail confidentiels" et qu'il n'avait donc pas vocation à être publié. 

(Re)voir : Environnement : le Giec prévoit des changements climatiques "catastrophiques"

Voir aussi : Climat : vers un océan Arctique sans glace au milieu de ce siècle ?