Info

Décès à 51 ans de Paul Comiti, grand reporter et passionné de l'Afghanistan

Le journaliste français Paul Comiti, travaillant alors pour TF1, durant la cérémonie de remise du prix Bayeux le 10 octobre 2009 à Bayeux, dans le Calvados
Le journaliste français Paul Comiti, travaillant alors pour TF1, durant la cérémonie de remise du prix Bayeux le 10 octobre 2009 à Bayeux, dans le Calvados
afp.com - KENZO TRIBOUILLARD

Paul Comiti, grand reporter passionné par l'Afghanistan et fils du journaliste et producteur Tony Comiti, est décédé à Paris à l'âge de 51 ans, a annoncé vendredi l'agence Comiti Productions à l'AFP.

"Paul Comiti est décédé à Paris d'un arrêt cardiaque", a précisé l'agence, qui produit des documentaires et enquêtes à travers le monde.

"Il a parcouru le monde et réalisé des dizaines de reportages et documentaires pour l'agence de presse créée par son père en 1993", ajoute Comiti Productions.

Vouant un attachement particulier à l'Afghanistan, "Paul Comiti avait été l'un des rares journalistes occidentaux à filmer le pays, au coeur du chaos afghan, juste avant la prise de pouvoir des talibans", raconte son agence.

Il a également tourné dans de nombreux pays du Moyen-Orient, de l'Iran à l'Irak, du Liban à Israël.

Son dernier film tourné cet automne, "Retour à Kaboul sous émirat taliban", qui fait suite à un précédent documentaire diffusé cet été sur Canal+ ("Kaboul, au coeur des talibans"), pourra être visionné à partir du 1er février sur la chaîne cryptée.

Au cours de sa carrière débutée à 23 ans, ce père de deux enfants a remporté de nombreux prix dont le Grand Prix du Scoop d'Angers pour son film "Les mineurs du Diable" en 1999 et le prix Bayeux (des correspondants de guerre) en 2009 pour "Embuscade afghane".

Ses documentaires ont notamment été diffusés par Envoyé Spécial sur France 2, Enquête Exclusive sur M6, Les Routes de l'impossible sur France 5, TF1, Arte, Canal+ ainsi que sur les chaînes étrangères.