Info

Des milliardaires qui ne paient pas d'impôt, du pain bénit pour Biden

Joe Biden et sa femme Jill près de la Maison Blanche à Washington le 9 juin 2021
Joe Biden et sa femme Jill près de la Maison Blanche à Washington le 9 juin 2021
afp.com - MANDEL NGAN
Elon Musk à Washington le 9 mars 2020
Elon Musk à Washington le 9 mars 2020
afp.com - Brendan Smialowski
Le Capitole, qui abrite le Congrès américain, à Washington le 17 avril 2021
Le Capitole, qui abrite le Congrès américain, à Washington le 17 avril 2021
afp.com - Daniel SLIM

Des milliardaires américains comme Jeff Bezos ou Elon Musk qui ne paient pas d'impôt en toute légalité: ces révélations pourraient donner un coup de pouce au président Joe Biden qui veut que les plus riches paient leur "juste part", mettant la pression sur le Congrès pour adopter sa réforme.

"N'importe qui, avec des comptables avertis, est capable de minimiser et parfois ramener à zéro l'impôt à payer", a expliqué mercredi à l'AFP Maya MacGuineas, présidente du Comité pour un budget fédéral responsable, une organisation indépendante.

Le débat est revenu sur le devant de la scène mardi, quand le média d'investigation ProPublica a révélé que plusieurs milliardaires, dont le patron d'Amazon Jeff Bezos et celui de Tesla Elon Musk, deux des trois hommes les plus riches du monde, avaient payé peu ou pas d'impôts sur leur richesse totale, composée en grande partie d'actions de leurs entreprises, et non de leurs seuls revenus.

Crédits d'impôts pour enfants à charge, réductions liées à des emprunts ou à des investissements supérieurs aux revenus... Le code des impôts américain est "comme du gruyère, rempli de trous", poursuit Maya MacGuineas, précisant que ces allègements représentent près de 2.000 milliards de dollars chaque année.

Et "plus vous gagnez d'argent (...), plus vous pouvez trouver d'éléments dans le code des impôts pour en profiter. Encore une fois, il n'y a rien d'illégal à le faire", souligne-t-elle, insistant sur l'importance de simplifier le système.

- Milliardaires vs travailleurs -

Ces révélations pourraient pousser une partie de l'opinion publique dans le camp de Joe Biden, qui entend augmenter les impôts des plus riches, entreprises et ménages.

"Il est temps pour les entreprises américaines et les 1% d'Américains les plus riches de payer leur juste part", avait-il répété fin avril.

La réforme proposée par la Maison Blanche prévoit ainsi d'augmenter la fiscalité des revenus supérieurs à 400.000 dollars annuels et une imposition réelle de 15% sur les bénéfices des grosses entreprises.

Plusieurs personnalités citées dans le rapport de ProPublica sont précisément celles qui dirigent les sociétés les plus profitables de la planète.

"Des milliardaires comme Jeff Bezos, Elon Musk et Warren Buffett paient une infime fraction de leur fortune en impôts par rapport aux familles qui travaillent. Ce n'est pas juste", a dénoncé dans un tweet la sénatrice démocrate Elizabeth Warren, partisane de l'instauration d'un impôt sur la richesse et qui dénonce depuis longtemps l'optimisation fiscale.

- "Taxez les milliardaires" -

"Taux d'imposition réel des milliardaires: Warren Buffett: 0,10% Jeff Bezos: 0,98% Michael Bloomberg: 1,30% Elon Musk: 3,27%. Taux d'imposition pour les travailleurs américains: 24,2%. Taxez les milliardaires. Faites-leur payer leur juste part", a souligné un autre sénateur démocrate très à gauche, Bernie Sanders, sur Twitter également.

L'opposition républicaine, elle, reste opposée à toute augmentation. Cela reviendrait à détricoter en partie les baisses d'impôts mises en place par Donald Trump en 2017.

"Nous savons qu'il y a plus à faire pour s'assurer que les entreprises, les individus qui ont les revenus les plus élevés, paient leur juste part", avait commenté mardi la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki.

Le plan de Joe Biden prévoit ainsi que, pour les 1% de foyers à plus hauts revenus, le taux d'imposition remonte à 39,6% au lieu de 37%.

Quant aux plus-values sur les capitaux et transactions boursières, qui jouissent jusqu'ici d'un taux d'imposition de 20%, elles pourraient désormais être taxées à hauteur de 39,6% également, pour ceux qui gagnent plus d'un million de dollars par an, soit 0,3% des foyers fiscaux, selon l'administration Biden.

Et gare à ceux qui oublient de déclarer au fisc tous leurs revenus, puisque les moyens dédiés à cette administration vont être augmentés.

Cinq anciens secrétaires au Trésor, démocrates et républicains, ont publié mercredi une tribune commune soutenant cette dernière initiative.

"Nous croyons en l'importance de renforcer le système fiscal en faisant plus pour collecter les impôts dus mais non perçus", écrivent Timothy Geithner, Jacob Lew, Henry Paulson, Robert Rubin et Lawrence Summers dans ce texte paru dans le New York Times.

Cela "générera des recettes importantes et créera un système d'imposition plus juste et efficace", concluent-ils.