Info

DIRECT - Guerre en Ukraine : au moins 4 morts dans un bombardement russe sur Kherson

Un soldat ukrainien engagé sur le front photographié alors qu'il reprend ses esprits. Il est mobilisé à proximité de Kherson dans le sud du pays. Ukraine, 23 novembre 2022.
Un soldat ukrainien engagé sur le front photographié alors qu'il reprend ses esprits. Il est mobilisé à proximité de Kherson dans le sud du pays. Ukraine, 23 novembre 2022.
AP/Bernat Armangue
Un soldat ukrainien engagé sur le front photographié alors qu'il reprend ses esprits. Il est mobilisé à proximité de Kherson dans le sud du pays. Ukraine, 23 novembre 2022.
Le président ukrainien est à Kherson, ville libérée par l'armée de Kiev. Ukraine, 14 novembre 2022.

Selon l'armée ukrainienne, la Russie a lancé environ 70 missiles sur l'Ukraine durant la seule journée de mercredi 23 novembre. Volodymyr Zelensky a été auditionné par le Conseil de sécurité de l'ONU. Lors de son discours, il a accusé la Russie de "crime contre l'humanité". 

Ce qu'il faut retenir ce jeudi 24 novembre 2022 :

- Ce jeudi marque officiellement le 9e mois de guerre en Ukraine, depuis le début de l'offensive menée par la Russie le 24 février 2022.
- Face à de nouvelles offensives de la Russie en Ukraine, les alliés de Kiev dénoncent les crimes de guerre.
-Après un vote reconnaissant la Russie comme un État promoteur du terrorisme, le site internet du Parlement européen a été visé par une cyberattaque. Un groupe "pro-Kremlin" a revendiqué le hacking.
- Washington et Bruxelles renforcent l'aide financière apportée à l'Ukraine.
- La Hongrie repousse une nouvelle fois la ratification de l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'OTAN.

18h46 TU. Un bombardement russe tue au moins 4 personnes à Kherson 

Au moins quatre personnes ont été tuées et dix blessées dans un bombardement russe sur la ville de Kherson, dans le Sud de l'Ukraine, annonce le gouverneur.. Il y a deux semaines, les troupes de Moscou se sont retirées de la ville. 

"Les envahisseurs russes ont ouvert le feu sur un quartier d'habitations à l'aide de lance-roquettes multiples. Un grand immeuble a pris feu", indique sur Telegram Iarovslav Ianouchevitch, à la tête de l'administration militaire de Kherson.


16h46 TU. La Pologne propose un don des missiles allemands à l'Ukraine

Le ministre polonais de la Défense propose que l'Allemagne transfère à l'Ukraine le système de défense anti-aérienne Patriot qu'elle a offert à Varsovie après la chute meurtrière d'un missile en Pologne la semaine dernière. Cette proposition doit être "discutée avec l'Otan", a réagi la ministre allemande de la Défense, Christine Lambrecht.

"Après de nouvelles attaques aux missiles russes, j'ai demandé à la partie allemande que les batteries Patriot proposées à la Pologne soient transmises à l'Ukraine et qu'elles soient installées à la frontière occidentale", déclare Mariusz Blaszczak sur Twitter.


16h35 TU. La ratification de l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'OTAN repoussée par la Hongrie. 

La Hongrie, le seul pays de l'Otan avec la Turquie à ne pas avoir procédé à la ratification de l'adhésion à cette alliance de la Suède et de la Finlande, l'a repoussée à l'année prochaine. Le Parlement hongrois votera "au cours de la première session" en 2023, déclare le Premier ministre nationaliste Viktor Orban en marge d'un sommet du groupe de Visegrad à Kosice (Slovaquie). Il assure les deux pays de son "soutien".

Budapest avait récemment promis une ratification d'ici à fin 2022. Désormais, il faudra attendre février, quand l'Assemblée se réunira pour la première fois de 2023, sauf si une session extraordinaire est convoquée auparavant.

15h29 TU. Poutine met en garde contre les conséquences du plafonnement des prix du pétrole russe. 

Le président russe Vladimir Poutine avertit qu'un plafonnement du prix du pétrole russe peut avoir de "graves conséquences". Les pays favorables à une telle mesure doivent bientôt annoncer leur décision. 

De telles actions vont à l'encontre des principes des relations commerciales et vont très probablement aboutir à de graves conséquences pour le marché énergétique mondial.Vladimir Poutine, président russe

14h39 TU. Les coupures d'électricité comparées à des "crimes de guerre" par la diplomatie française.

Dans un communiqué, la diplomatie française dénonce les multiples coupures de courant dont sont victimes les Ukrainiens.

"Ce ciblage systématique de la population à l'approche de l'hiver traduit une volonté claire de la Russie de faire souffrir le peuple ukrainien, de le priver d'eau, de chauffage et d'électricité pour saper sa résilience", a déclaré la diplomatie française. "Ces actes constituent à l’évidence des crimes de guerre", ajoute-t-elle.

13h17 TU. Kiev sans électricité après des frappes russes.

Après une journée marquée par des bombardements menés par l'armée russe, les habitants de Kiev sont pour la plupart sans électricité. Les températures hivernales sont rudes. Les civils, sur place, interpellent les alliés de l'armée de Kiev. Le récit d'Antoine Delpierre. 

Chargement du lecteur...
12h25 TU. Le Parlement européen approuve une aide de 18 milliards bloquée par la Hongrie. 

Le Parlement européen soutient une proposition pour débloquer une nouvelle aide financière européenne à l'Ukraine. Elle sera d'un montant de 18 milliards d'euros pour 2023. 

"Ce vote est important non seulement pour le financement indispensable que cela met à disposition du peuple d'Ukraine, mais c'est aussi important pour la démocratie", a salué la présidente conservatrice du Parlement européen, Roberta Metsola, après avoir annoncé dans l'hémicycle ce vote réalisé "à une vitesse record".

La Hongrie, en conflit avec Bruxelles, est opposée à cette aide. Le pays dirigé par Viktor Orban va apporter une aide nationale à Kiev, selon les informations rapportées par le gouvernement hongrois.
Roberta Metsola, présidente du Parlement européen. Strasbourg, France - 22 novembre 2022.
Roberta Metsola, présidente du Parlement européen. Strasbourg, France - 22 novembre 2022.
AP/Jean-Francois Badias

11h25 TU. La Hongrie va apporter un soutien financier national à l'Ukraine. 

Le gouvernement hongrois, accusé de faire du "chantage" à l'égard de Bruxelles, a annoncé l'envoi à l'Ukraine d'une aide financière bilatérale. Cette aide ne va pas s'inscrire dans le cadre proposé par la Commission européenne d'un plan d'aide commun.

"Nous allons fournir 187 millions d'euros à l'Ukraine, issus du budget national", a déclaré jeudi sur Twitter Balazs Orban, directeur politique du Premier ministre nationaliste Viktor Orban (sans lien de parenté). Cette déclaration est faite au lendemain de la publication d'un décret en ce sens. "Ce sera la contribution de la Hongrie à l'aide commune de l'UE de 18 millions d'euros, mais pas à travers un prêt commun", a-t-il expliqué.
11h14 TU. Moscou accuse Kiev de bombarder l'Ukraine.

L'armée russe nie avoir mené mercredi 23 novembre des frappes sur Kiev. Moscou affirme que les dégâts dans la capitale ukrainienne ont été causés par des missiles antiaériens "ukrainiens et étrangers".

"Aucune frappe n'a été menée sur Kiev. Tous les dégâts dans la ville rapportés par le régime de Kiev sont les conséquences de la retombée de missiles étrangers et ukrainiens de défense antiaérienne, installés dans des zones résidentielles de la capitale ukrainienne", a indiqué le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

11h09 TU. Rencontre avec un tireur d'élite ukrainien. 

Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine le 24 février 2022, les deux camps s’affrontent. Les troupes russes et ukrainiennes comptent parmi leurs rangs des tireurs d’élite. Rencontre avec l’un d’eux, qui fait partie de l’armée de Kiev. Le récit de Grégory Fontana. 
 
Chargement du lecteur...
10h20 TU. Des millions de civils ukrainiens toujours sans électricité. 

Neuf mois jour pour jour après le début de l'invasion russe, des millions d'Ukrainiens passent la journée sans électricité et dans le froid. Les autorités espèrent une amélioration de la situation avant le retour de la nuit.

A Kiev, la capitale qui connaît actuellement des températures aux alentours de 0°C, environ 70% de la population restait privée de courant ce jeudi matin.   
 
S'il n'y a pas de nouvelles frappes, nous allons pouvoir réduire considérablement le manque (d'électricité) dans le système énergétique d'ici la fin de la journée.
Guerman Galouchtchenko, ministre ukrainien de l'Énergie.
10h00 TU. La Russie a distribué plus de 80.000 passeports dans les régions annexions, selon Moscou. 

La Russie a annoncé jeudi avoir distribué des passeports russes à plus de 80.000 habitants de quatre zones d'Ukraine qu'elle affirme avoir rattachées à son territoire, des annexions non reconnues par la communauté internationale.

"Depuis que les quatre régions ont été ajoutées à la Fédération de Russie, et conformément à la loi, plus de 80.000 personnes ont reçu un passeport en tant que citoyens de la Fédération de Russie", a déclaré le ministère russe de l'Intérieur, cité par les agences de presse locales.
 
Chargement du lecteur...
09h30 TU. Les centrales nucléaires ukrainiennes de nouveau connectées au réseau. 

Les trois centrales nucléaires sous contrôle de Kiev ont été reconnectées. Elles doivent dans la soirée de nouveau alimenter les foyers privés de courant, mais aussi les systèmes de distribution d'eau.

Il s'agit des centrales de Khmelnytsky et Rivné (ouest) et de celle de Pivdennooukraïnsk (sud). Mercredi 23 novembre, elles ont été déconnectées par le système de protection automatique à la suite des frappes russes ayant touché nombre d'installations électriques ukrainiennes. 

07h00 TU. Retour progressif de l'électricité dans certaines régions en Ukraine.

Dans l'ensemble du pays, "la situation est généralement difficile", fait savoir le ministre de l'Énergie ukrainien, Guerman Galouchtenko.  Selon ses informations, dans certaines régions, "l'approvisionnement en électricité a déjà augmenté", a-t-il assuré, relevant que des "infrastructures critiques à travers le pays" avaient pu être reconnectées. 

06h17 TU. Les athlètes russes privés de Coupe du monde de ski de fond.

La Coupe du monde de ski de fond reprend de vendredi à dimanche à Ruka en Finlande. L'une des deux grandes nations de ce sport, la Russie, est privée de compétition en raison de la guerre en Ukraine.

Exclus depuis le mois de mars, les skieurs russes et biélorusses ne pourront pas retrouver le circuit international en ce début d'hiver, comme l'a confirmé le Conseil de la Fédération internationale de ski (FIS) fin octobre. 

La FIS suit ainsi les recommandations du Comité international olympique comme la majorité des instances sportives. Mais en ski de fond plus qu'ailleurs, la perte de talents est immense.
03h30 TU. La France dénonce une "violation manifeste du droit international humanitaire" à l'ONU.

L'ambassadeur français à l'ONU Nicolas Rivière a qualifié les frappes russes de "violation manifeste du droit international humanitaire" et réaffirmé le soutien de la France à l'Ukraine, lors de ce Conseil de sécurité.

03h00 TU. "La Russie livre une guerre de terreur lâche contre les civils".

"Incapable de gagner dans un combat loyal avec l'armée ukrainienne, la Russie livre une guerre de terreur lâche contre les civils", a pour sa part dénoncé le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba. "La terreur russe échouera. L'Ukraine gagnera".
Incapable de gagner dans un combat loyal avec l'armée ukrainienne, la Russie livre une guerre de terreur lâche contre les civils.Dmytro Kouleba, chef de la diplomatie ukrainienne.
02h00 TU. Des villes ukrainiennes passent la nuit sans électricité.

Des infrastructures avaient été touchées par des bombardements russes.  Mercredi, l'approvisionnement en eau avait été "suspendu dans tout Kiev" à cause des bombardements. Des travaux ont permis dans la soirée de rétablir le courant sur la rive droite de Kiev, selon les autorités régionales.

01h00 TU. Le site internet du Parlement européen visé par une cyberattaque.

Sur le front diplomatique, le Parlement européen a qualifié mercredi la Russie d'"Éat promoteur du terrorisme", au cours d'un vote quasiment neuf mois jour pour jour après le début de l'invasion russe de l'Ukraine.

Ce vote a été rapidement salué par le président Zelensky pour qui "la Russie doit être isolée à tous les niveaux et tenue pour responsable afin de mettre fin à sa politique terroriste".

00h45 TU. Une cyberattaque menée par un groupe "pro Kremlin" vise le site internet du Parlement européen.

Le Parlement européen a annoncé que son site internet avait été la cible d'une cyberattaque revendiquée par un "groupe pro-Kremlin". La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a de son côté proposé de qualifier le Parlement européen de "promoteur de l'idiotie".

00h30 TU. Kiev et Moscou échangent des prisonniers. 

Malgré des combats toujours violents, dans l'est notamment, Moscou et Kiev continuent d'échanger des prisonniers de guerre. "Un autre échange a eu lieu aujourd'hui avec Kiev selon la formule 35 pour 35", a affirmé mercredi un haut dirigeant de l'autorité d'occupation russe, Denis Pouchiline.
Denis Pouchiline (gauche). Il est une des figures pro russes depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, le 24 février 2022.
Denis Pouchiline (gauche). Il est une des figures pro russes depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, le 24 février 2022.
AP/Alexei Alexandrov

Les prisonniers ukrainiens libérés sont "22 gardes nationaux, huit gardes-frontières, quatre soldats de la marine, un gars des forces armées" et également un civil "amputé" d'une jambe, a précisé le chef de cabinet de la présidence ukrainienne, Andriï Iermak.

00h00. Les États-Unis débloquent une nouvelle aide financière à destination de l'Ukraine.

Washington annonce une nouvelle aide militaire de 400 millions de dollars à l'Ukraine pour des armes, des munitions et des équipements de défense antiaérienne supplémentaires. Le Royaume-Uni a envoyé un premier hélicoptère Sea King en Ukraine et prévoit d'en fournir deux autres.