Info

DIRECT : La reine d'Angleterre est morte, les réactions à travers le monde

Dernière apparition publique de la reine d'Angleterre, le 6 septembre 2022 dans sa résidence écossaise de Balmoral.
Dernière apparition publique de la reine d'Angleterre, le 6 septembre 2022 dans sa résidence écossaise de Balmoral.
© Jane Barlow/Pool Photo via AP, File

Après le décès de la reine Elisabeth II de Grande-Bretagne, ce jeudi 8 septembre 2022, à l'âge de 96 ans, les réactions se multiplient parmi tous les chefs d'état de ce monde.


20H07 TU. Le président de l'Union africaine salue "la mémoire de l'illustre défunte, au parcours exceptionnel", au sujet de la reine Elisabeth II.

Le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall, président en exercice de l'Union africaine (UA), salue "la mémoire de l'illustre défunte", la reine Elizabeth II, "au parcours exceptionnel".

"Je présente mes condoléances émues au gouvernement et au peuple britanniques. Je salue la mémoire de l'illustre défunte, au parcours exceptionnel. Paix à son âme", a déclaré le président sénégalais sur Twitter.


20H05 TU. Emmanuel Macron salue Elizabeth II, "la reine qui aimait la France".

Emmanuel Macron rend hommage à Elizabeth II, saluant "une reine de cœur" qui a été "une amie de la France" dont elle a connu 10 présidents au cours de ses 70 ans de règne.

"La reine aux seize royaumes aimait la France, qui le lui rendait bien", a réagi le président dans un communiqué publié peu après l'annonce de son décès, à l'âge de 96 ans. 

"Le peuple français aussi porte son deuil", a-t-il ajouté en précisant qu'il adressait à "Sa Majesté le Roi" Charles III, "à la famille royale, au gouvernement de Sa Majesté et au peuple britannique le témoignage de son amitié séculaire et de sa tristesse".

En signe de recueillement, la présidence a placé un drapeau britannique sur le perron de l'Elysée et mettra les drapeaux en berne vendredi et le jour des obsèques.
 

19H59 TU. Elizabeth II avait "l'amour, le respect de ses sujets et une autorité" mondiale, selon le président russe, Vladimir Poutine.

Le président russe Vladimir Poutine salue la mémoire de la Reine Elizabeth II, décédée à 96 ans, et a présenté ses condoléances à son fils, le roi Charles III.

"Pendant de nombreuses décennies, Elizabeth II jouissait à juste titre de l'amour et du respect de ses sujets, ainsi que d'une autorité sur la scène mondiale", a indiqué Vladimir Poutine, dans un communiqué publié par le Kremlin.

"Les événements les plus importants de l'histoire récente du Royaume-Uni sont inextricablement liés au nom de sa Majesté", a-t-il indiqué, en adressant ses condoléances à Charles III.

"Je vous souhaite du courage et de la résilience face à cette perte difficile et irréparable. Je vous prie de transmettre mes paroles de sympathie et de soutien sincères aux membres de la famille royale et à tout le peuple britannique", a affirmé Vladimir Poutine.
 


19H50 TU. Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa salue "une figure extraordinaire".

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa rend hommage à la reine Elizabeth II, saluant une "figure extraordinaire" ayant mené "une vie remarquable".

"Sa Majesté était une figure publique extraordinaire et à la renommée mondiale qui a mené une vie remarquable. Sa vie et son héritage resteront gravés dans les mémoires de nombreuses personnes à travers le monde", a déclaré le chef d'Etat dans un communiqué. 

19H46 TU. L’Argentine exprime son "chagrin", "accompagne" les Britanniques dans le deuil.

Le gouvernement argentin exprime dans un bref message sur Twitter son "chagrin" après le décès de la reine Elizabeth II, et dit "accompagner le peuple britannique et sa famille (de la souveraine) dans ce moment de peine".

"Elizabeth Alexandra Mary Windsor (1926-2022), reine du Royaume-Uni sous le nom d'Elizabeth II depuis 1952. Le gouvernement de la République argentine exprime son chagrin à l'annonce de sa mort, et accompagne le peuple britannique et sa famille dans ce moment de peine", indique le ministère dans un tweet.
 

19H28 TU.  "C’était l'une de mes personnes préférées au monde, elle me manquera", déclare Justin Trudeau.

Justin Trudeau a pris brièvement la parole, les larmes aux yeux. "Ces conservations vont me manquer énormément. Elle m'a beaucoup conseillé, aidé", a raconté le Premier ministre canadien évoquant une personne "curieuse, engagée, drôle.. et tellement plus encore".

"Dans un monde très compliqué, sa présence, sa grâce, sa force ont été une ressource" a-t-il encore ajouté, précisant qu'elle avait été la reine du Canada "pendant près de la moitié de l'existence" du pays.

Avant de conclure: "C'était l'une de mes personnes préférées au monde, elle me manquera".

19H25 TU. Le pape, "profondément attristé", dit prier pour Elizabeth II et Charles III.

Le pape François se dit "profondément attristé" par la mort d'Elizabeth II, rendant hommage "à sa vie de service indéfectible" et "son exemple de dévouement au devoir".

Dans un télégramme en anglais adressé au nouveau roi, le souverain pontife a présenté ses "sincères condoléances" à la famille royale et à la population britannique et assuré Charles III de sa prière.


19H22 TU. Jair Bolsonaro décrète trois jours de deuil après le décès de la reine Elizabeth II.
 

Le président Jair Bolsonaro décrète trois jours de deuil au Brésil après le décès de la reine Elizabeth II, selon un avis publié au Journal officiel.

Ce deuil est décrété dans tout le Brésil "en signe de condoléance après le décès de Sa Majesté", la souveraine britannique, et prend effet dès la publication du décret au Journal officiel.

"En ce jour triste pour le monde, nous décrétons trois jours de deuil officiel et invitons tout le peuple brésilien à rendre hommage à la reine Elizabeth", écrit Jair Bolsonaro dans un tweet assorti d'une vidéo des années d'enfance et de jeunesse de la souveraine.
 

"Que Dieu la reçoive dans son infinie bonté et réconforte sa famille et le peuple britannique", ajoute le président brésilien d'extrême droite dans un autre tweet.


19H19 TU. Les Etats-Unis mettront les drapeaux en berne pour les funérailles d'Elizabeth II, selon le président américain Joe Biden.
 

19H12 TU. La Première ministre Liz Truss fait une déclaration, après la mort d'Elizabeth II.

La Première ministre britannique Liz Truss s'est adressée à la nation depuis le 10, Downing Street, peu après l'annonce de la mort de la reine Elizabeth II qui l'avait investie mardi à son poste.

"La reine Elizabeth II était le rocher sur lequel le Royaume-Uni moderne s'est construit. Notre pays a grandi et prospéré sous son règne", a-t-elle déclarée.

"Elle a été une source d'inspiration personnelle pour moi et pour de nombreux Britanniques. Son dévouement est un exemple pour nous tous", a-t-elle poursuivi.


19H08 TU. Minute de silence au Conseil de sécurité de l'ONU en hommage à Elizabeth II.

Au début d'une session de l'Assemblée générale, son président Abdulla Shahid a exprimé ses "condoléances" au peuple britannique, décrivant un "moment de profonde tristesse pour la famille royale, le peuple britannique et la communauté internationale", précisant qu'un hommage officiel à la reine aurait lieu à une date ultérieure.



19H02 TU. L'Inde et le Pakistan rendent hommage à Elizabeth II, un "guide inspirant"

L'Inde et le Pakistan rendent hommage à la reine Elizabeth II, en soulignant ses grandes qualités de dirigeante à la tête de l'ancienne puissance coloniale britannique.

Le Premier ministre indien Narendra Modi s'est dit "peiné par la disparition" de celle qui avait accédé au trône en 1952, devenant le premier souverain britannique à ne pas avoir régné sur l'Empire des Indes, disparu en 1947 avec la Partition et les indépendances de l'Inde et du Pakistan.

La souveraine britannique a été "un guide inspirant pour sa nation et son peuple", a déclaré Narendra Modi en offrant ses condoléances à la famille royale et aux Britanniques.

Arif Alvi, président du Pakistan, le deuxième pays le plus peuplé du Commonwealth après l'Inde, a salué la mémoire d'"une grande et bienfaisante dirigeante".

Sa mort laisse un immense vide dont le souvenir "restera gravé en lettres d'or dans les annales de l'histoire mondiale", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre pakistanais Shehbaz Sharif a lui aussi offert ses "sincères condoléances".

La Reine Elizabeth II avait visité le Pakistan deux fois, en 1961 et 1997, lorsque le pays fêtait les 50 ans de son indépendance de l'empire britannique des Indes. La Grande-Bretagne est le premier partenaire économique du Pakistan, et abrite l'une de ses plus grande diasporas.



18H57 TU. Le roi des Belges salue "une personnalité hors du commun" qui a "marqué l'Histoire".

Le roi des Belges Philippe et son épouse la reine Mathilde rendent hommage à Elizabeth II, "une monarque d'exception qui a profondément marqué l'Histoire", faisant preuve "de dignité, de courage et de dévouement tout au long de son règne".

"C'était une personnalité hors du commun. Nous garderons toujours un souvenir ému de cette grande Dame (...). Chacune de nos rencontres restera à jamais gravée dans nos mémoires", a indiqué le couple royal belge, faisant état de son "énorme tristesse" dans une déclaration postée sur Twitter.
 


18H56 TU. Le roi d'Espagne rend hommage à celle qui "a écrit les chapitres les plus pertinents de l'Histoire" ces sept dernières décennies.

Le roi d'Espagne, Felipe VI, rend hommage à la reine Elizabeth II, estimant dans un télégramme adressé au roi Charles III qu'elle avait "écrit" et "façonné les chapitres les plus pertinents de l'Histoire de notre monde durant les sept dernières décennies".

"Sa Majesté la reine Elizabeth II a indubitablement été témoin, a écrit et a façonné les chapitres les plus pertinents de l'Histoire de notre monde durant les sept dernières décennies", a écrit Felipe VI, louant "son sens du devoir, de l'engagement et sa vie entière consacrée à servir [son] peuple".

"La reine Letizia et moi-même adressons à Sa Majesté et à toute la famille royale notre amour et nos prières", a poursuivi le monarque dans le texte rédigé en anglais.

"Elle va beaucoup nous manquer", a encore écrit le roi, signant "Avec toute mon amitié et mon affection, Felipe".
 

18H51 TU. Le Premier ministre espagnol salue une "figure d'importance mondiale, témoin et auteur de l'histoire britannique et européenne".

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez salue dans un tweet la "figure d'importance mondiale, témoin et auteur de l'histoire britannique et européenne" qu'était Elizabeth II, décédée jeudi.

Le chef du gouvernement espagnol a ainsi adressé ses condoléances "à toute la famille royale, le gouvernement et à tous les citoyens du Royaume-Uni et du Commonwealth après le décès de la reine Elizabeth II", qui s'est éteinte à l'âge de 96 ans.
 

18H45 TU. Barack Obama salue le règne d'Elizabeth II, défini par la "grâce, l'élégance et un sens du devoir inaltérable".
 

L'ancien président américain Barack Obama salue le règne de la reine Elizabeth II, défini par la "grâce, l'élégance et un sens du devoir inaltérable".

"Elle avait l'oreille attentive, réfléchissait stratégiquement et a été à l'origine de succès diplomatiques considérables", applaudit l'ex-dirigeant dans un communiqué.
 

18H43 TU. Ursula von der Leyen salue "un modèle de continuité" qui a "donné de la force à beaucoup".

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen salue en Elizabeth II, "un modèle de continuité" à travers l'Histoire, "dont le calme et le dévouement ont donné de la force à beaucoup".


"Elle a été témoin de la guerre et de la réconciliation en Europe et au-delà, et des transformations profondes de notre planète et de nos sociétés", a-t-elle tweeté, la qualifiant de "point d'ancrage dans les moments difficiles". Dans une lettre à Charles, elle souhaite au nouveau souverain "sagesse et force pour poursuivre l'oeuvre" d'Elizabeth II.


18H41 TU. Elizabeth II était un symbole de "réconciliation" avec l'Allemagne, selon le président allemand.

La reine Elizabeth a symbolisé "la réconciliation" avec l'Allemagne, contribuant à "panser les plaies" de la Deuxième guerre mondiale, salue le chef de l'Etat allemand Frank-Walter Steinmeier.

"La Grande-Bretagne a tendu la main à l'Allemagne pour qu'elle se réconcilie - et la main de la réconciliation était aussi celle de la reine", a écrit Frank-Walter Steinmeier dans un message de condoléances. 

Le chancelier Olaf Scholz a, dans un message distinct, salué "son engagement en faveur de la réconciliation germano-britannique".


18H39 TU. Le nouveau roi prend officiellement le nom de Charles III.

Le nouveau souverain britannique, connu jusqu'ici sous le nom de Prince Charles, prend le nom de Charles III, annoncent ses services, Clarence House.

Charles, 73 ans, est devenu automatiquement roi à la mort de sa mère la reine Elizabeth II dans son château de Balmoral en Ecosse, jeudi, et son épouse Camilla devient reine consort.
 

18H39 TU. Joe Biden veut "poursuivre une étroite relation d'amitié avec le roi et la reine consort" du Royaume-Uni.

Le président américain Joe Biden annonce vouloir "poursuivre une étroite relation d'amitié avec le roi et la reine consort" du Royaume-Uni. Il salue également en Elisabeth II "une femme d'Etat d'une dignité et d'une constance incomparables".
 

18H34 TU. La Tour Eiffel ne scintillera pas jeudi soir.

La tour Eiffel ne scintillera pas ce jeudi 8 septembre au soir, comme habituellement pendant 5 minutes au début de chaque heure en hommage à la reine Elizabeth II qui s'est éteinte, a indiqué la mairie de Paris.

Le célèbre monument parisien s'éteindra également une heure plus tôt, à minuit au lieu de 01H00, en mémoire de la monarque qui lors d'un de ses derniers séjours à Paris avait inauguré, avec la maire Anne Hidalgo, le "Marché aux fleurs - Reine Elizabeth-II" sur l'île de la Cité.
 

18H33 TU. Donald Trump salue l'"extraordinaire héritage de paix et de prospérité" qu'Elizabeth II laisse au Royaume-Uni.

L'ancien président américain Donald Trump salue l'"extraordinaire héritage de paix et de prospérité" que la reine Elizabeth II laisse au Royaume-Uni. 

"Son sens du leadership et de la diplomatie ont permis d'établir et de renforcer les alliances avec les Etats-Unis et d'autres pays à travers le monde", a applaudi l'ex-dirigeant sur son réseau, Truth Social.

18H33 Le gouvernement de Gibraltar salue une monarque "au dévouement incomparable".

Le gouvernement de l'enclave britannique de Gibraltar, située dans le sud de l'Espagne, a salué "avec une grande tristesse" le décès d'une "monarque qui a régné avec sagesse et au dévouement incomparable".

"Le peuple de Gibraltar pleurera Sa Majesté" et se souviendra de cette "monarque qui a régné avec sagesse et un dévouement incomparable dans l'après-guerre [nous permettant] d'émerger comme membre de la famille des nations britanniques", a déclaré le chef du gouvernement de Gibraltar, Fabian Picardo, dans un communiqué.

"J'ai écrit à Sa Majesté le Roi pour lui faire part des plus profondes condoléances du gouvernement, du peuple de Gibraltar, ainsi qu'à toutes les membres de la famille royale en ces tristes instants", a-t-il également écrit, souhaitant au nouveau monarque un règne "long, paisible et prospère".
 

18H28 TU. La Première ministre Liz Truss appelle Charles "Sa Majesté Charles III"

La Première ministre britannique Liz Truss a appelé Charles, devenu automatiquement roi au décès de sa mère Elizabeth II jeudi, "Sa Majesté Charles III"

"Aujourd'hui, la Couronne passe, comme elle l'a fait pendant plus de mille ans, à notre nouveau monarque, notre nouveau chef d'État, Sa Majesté le roi Charles III", a déclaré la Première ministre, qui avait été reçue mardi en audience par la reine Elizabeth II.

18H24 TU. Le nouveau roi Charles évoque "un moment de très grande tristesse"

Le nouveau roi Charles qualifie, dans sa première intervention en tant que souverain, la mort de sa mère Elizabeth II de "moment de très grande tristesse" qui sera ressenti "dans le monde entier".

"Le décès de ma mère bien-aimée, Sa Majesté la Reine, est un moment de très grande tristesse pour moi et tous les membres de ma famille. Nous pleurons profondément la disparition d'une souveraine chérie et d'une mère bien aimée. Je sais que sa perte sera profondément ressentie dans tout le pays, les royaumes et le Commonwealth, ainsi que par d'innombrables personnes dans le monde entier", a déclaré le roi de 73 ans dans un communiqué.
 

18H23 TU. La mort de la reine Elizabeth est une "perte irréparable" pour Volodomyr Zelensky.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky déclare que la mort d'Elisabeth II est "une perte irréparable".

"Au nom du peuple ukrainien, nous adressons nos sincères condoléances à la famille royale, à l'ensemble du Royaume-Uni et au Commonwealth pour cette perte irréparable", a déclaré le président Zelensky dans un message sur les réseaux sociaux, soulignant qu'il avait appris le décès de la reine avec "une profonde tristesse".


18H17 TU. Israël salue une "dirigeante unique".

Le Premier ministre israélien Yaïr Lapid a rendu hommage à Elizabeth II, qu'il a saluée comme une "dirigeante unique" et une "figure exceptionnelle" qui "symbolisait la dévotion et l'amour pour sa patrie".

"Au nom du gouvernement d'Israël et des citoyens israéliens, j'adresse mes condoléances à la famille royale et aux citoyens du Royaume-Uni après le décès de Sa Majesté la reine Elizabeth II", a déclaré Yaïr Lapid sur Twitter.


18H14 TU. L’archevêque de Canterbury dit joindre ses "prières au roi et à la famille royale"

L'archevêque de Canterbury, chef spirituel de l'Eglise anglicane, affirme dans un communiqué joindre ses "prières au roi et à la famille royale" après la mort d'Elizabeth II.

"Nous avons perdu la personne dont la loyauté inébranlable, le service et l'humilité nous ont aidés à donner un sens à ce que nous sommes au cours de décennies de changements extraordinaires dans notre monde, notre nation et notre société", a indiqué l'archevêque.
 

18H12 TU. La reine était "aimée et admirée à travers le monde", selon la Première ministre Liz Truss.

18H04 TU. La mort d'Elizabeth II, "un moment profondément triste pour le Royaume-Uni", selon la Première ministre écossaise.

La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon, en faveur de l'indépendance de l'Ecosse vis-à-vis de Londres, estime que la mort de la reine Elizabeth II est "un moment profondément triste pour le Royaume-Uni, le Commonwealth et le monde".

"Sa vie a été marquée par un dévouement et un service extraordinaires. Au nom du peuple écossais, je présente mes plus sincères condoléances au Roi et à la famille royale", a déclaré la dirigeante écossaise sur Twitter.



18H01 TU. Elizabeth II a représenté une "partie importante de l'histoire" du Canada pour Justin Trudeau.

La reine Elizabeth II était une "présence constante" dans la vie des Canadiens et "restera à jamais une partie importante de l'histoire de notre pays", déclare le Premier ministre canadien Justin Trudeau.
 


"Les Canadiens se souviendront et chériront toujours la sagesse, la compassion et la chaleur de Sa Majesté", ajoute le chef du gouvernement peu de temps après l'annonce du décès de celle qui était la cheffe d'Etat du Canada.

Partout dans le pays "les Canadiens porteront le deuil de la Reine. Prenons un instant pour honorer la mémoire de Sa Majesté, chacun à sa manière", a de son coté tweeté Mary Simon, gouverneure générale du Canada et représentante officielle d'Elizabeth II dans le pays.

En soixante-dix ans de règne, Elizabeth II s'est rendue 22 fois au Canada – plus que dans aucun autre pays.

Lors de sa dernière visite, en 2020, la monarque avait déclaré à la foule rassemblée à Halifax, dans l'est du pays: "c'est bon d'être chez soi!".
 

17H51 TU. Emmanuel Macron salue "une amie de la France" qui "a marqué à jamais son siècle".

Emmanuel Macron a rendu hommage à Elizabeth II, décédée jeudi, qu'il a saluée comme "une amie de la France, une reine de cœur" ayant "marqué à jamais son pays et son siècle".

"Sa Majesté la Reine Elizabeth II a incarné la continuité et l’unité de la nation britannique plus de 70 ans durant. Je garde le souvenir d’une amie de la France, une reine de cœur qui a marqué à jamais son pays et son siècle", a réagi le président dans un tweet, après avoir posté une photo de la reine, décédée à 96 ans dans son château écossais de Balmoral.


L'ancien chef de l'Etat français Nicolas Sarkozy a pour sa part estimé, dans un communiqué, qu'Elizabeth II "était le symbole de l'amitié indéfectible entre nos deux pays, et des valeurs qui la fondent".

"Je garde le souvenir d'un esprit brillant et libre, fidèle au lourd devoir qui était le sien; d'une personnalité humble et généreuse, qui a inspiré des générations entières", a-t-il poursuivi, en rendant hommage à "son sourire, plein de bonté et d'espièglerie", ainsi que "son humour si délicieusement britannique".
 


(Re)lire Décès de la reine Elizabeth II d'Angleterre, femme de pouvoir et icône féministe malgré elle

17H51 TU. Le chef de l'Otan "profondément attristé" par la mort d'Elizabeth II.



17H47 TU. Le président irlandais salue "une amie remarquable de l'Irlande" dans un communiqué.

Le président irlandais Michael D. Higgins exprime ses condoléances après l'annonce de la mort Elizabeth II, saluant "une amie remarquable de l'Irlande", a indiqué la présidence dans un communiqué. 

"Au moment où nous offrons nos condoléances à tous nos voisins au Royaume-Uni, à la suite de la mort d'une remarquable amie de l'Irlande, nous nous rappelons du rôle joué par la reine Elizabeth dans la longue amitié" entre les deux pays à l'histoire tourmentée, a affirmé le président


17h46 TU. "Nos pensées vont à la famille royale" a déclaré le président du Conseil européen, Charles Michel.

Le président du Conseil européen Charles Michel a rendu hommage à la reine Elizabeth II, décédée jeudi à 96 ans, estimant qu'"Elizabeth l'Inébranlable" incarnait "l'importance des valeurs durables".

"Nos pensées vont à la famille royale et à tous ceux qui pleurent la reine Elizabeth II au Royaume-Uni et dans le monde. Autrefois surnommée Elizabeth l'Inébranlable, elle n'a jamais manqué de nous montrer, par son service et son engagement, l'importance des valeurs durables dans un monde moderne", a-t-il déclaré sur Twitter.


17H41 TU. Le drapeau mis en berne au palais de Buckingham.

Le drapeau britannique a été mis en berne sur le palais de Buckingham, où étaient réunies des centaines de personnes, au moment de l'annonce de la mort de la reine Elizabeth II.

Des personnes présentes devant le palais ont éclaté en sanglots et la foule est devenue silencieuse, pendant qu'à la télévision la BBC diffusait l'hymne britannique.

17H40  TU. Le chef de l'ONU salue "la grâce, la dignité et le dévouement" d'Elisabeth II

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres salue "la grâce, la dignité et le dévouement" d'Elizabeth II, qui a été une "présence rassurante pendant des décennies de changements de grande ampleur".

La reine, décédée à l'âge de 96 ans, "était largement admirée pour sa grâce, sa dignité et son dévouement à travers le monde. Elle a été une présence rassurante pendant des décennies de changements de grande ampleur, dont la décolonisation en Afrique et en Asie", a-t-il déclaré dans un communiqué.

17H37  TU. La Maison Blanche fait part de "ses pensées" pour la famille royale.

La Maison Blanche fait part de "ses pensées" pour la famille de la reine Elizabeth II, morte à 96 ans, ainsi que pour le "peuple du Royaume-Uni", a déclaré la porte-parole Karine Jean-Pierre.

"Nos cœurs et nos pensées vont à la famille de la reine (et) et au peuple du Royaume-Uni", a dit la porte-parole du président Joe Biden devant la presse.

(Re)lire La reine d'Angleterre Élizabeth II est morte, une page de l'histoire britannique se tourne

17H35 TU. Annonce de Buckhingham Palace

"La reine est morte paisiblement à Balmoral cet après-midi. Le Roi et la Reine consort resteront à Balmoral ce soir et retourneront à Londres demain", a indiqué le palais de Buckingham dans un communiqué, une annonce accueillie par une énorme émotion au Royaume-Uni où Elizabeth II était très populaire.

Les médecins d'Elisabeth II l'avaient placée sous surveillance ce jeudi 8 septembre., "préoccupés" par son état de santé. Ils avaient par ailleurs "recommandé qu'elle soit placée sous surveillance médicale" avait indiqué le palais de Buckingham. La famille royale s'est rassemblée à son chevet, au château écossais de Balmoral où elle passait l'été.

(Re)lire Elizabeth II : la famille royale britannique au chevet de la reine d'Angleterre