Info

DIRECT-Mort d'Elizabeth II : les Britanniques vont se recueillir à Westminster pour un dernier hommage à leur souveraine

Les Britanniques rendent hommage à la Reine dans Westminster Hall
Les Britanniques rendent hommage à la Reine dans Westminster Hall
© Ben Stansall/Pool via AP
Les Britanniques rendent hommage à la Reine dans Westminster Hall
Le cercueil de la Reine repose dans Westminster Hall. 

Le cercueil de la Reine Elizabeth quitte Buckingham Palace pour Westminster cet après-midi pour le palais de Westminster où des milliers de personnes sont attendues pour lui rendre un dernier hommage. Un écran géant a été installé à Hyde Park pour permettre aux Britanniques de regarder le cortège royal. L'attente a été très longue : trois jours pour ceux qui ont pénétré les premiers dans Westminster Hall.


20H10 TU. Juste avant de jouer leur match de la Champions League contre le club italien du Napoli, les supporters ont déployé un immense profil de la Reine sur fond de Union Jack dans le stade Ibrox de Glasgow.

Dans le stade Ibrox de Glasgow ce 14 septembre avant la rencontre de la Champions League entre les Rangers et le Napoli.
Dans le stade Ibrox de Glasgow ce 14 septembre avant la rencontre de la Champions League entre les Rangers et le Napoli.
© AP Photo/Scott Heppell


Les Glasgow Rangers ont rendu un dernier hommage à leur souveraine ce soir avant leur rencontre avec le Napoli. Tout le stade avec les joueurs a observé une minute de silence.

Contrevenant aux instructions de l'UEFA qui ne veut plus d'hymnes nationaux avant le match, le God Save the King a été ensuite entonné par le public.

Une minute de silence a été observée également avant la rencontre Manchester City - Borussia Dortmund et à Stamford Bridge avant la rencontre Chelsea contre les Autrichiens du RB Salzburg.

17H00 TU. Le public qui patiente, pour les premiers depuis lundi soir, peut enfin entrer.

L'attente a été difficile. D'abord la pluie, ensuite un soleil estival, puis l'affront de voir des députés leur passer devant, malgré les consignes fait remarquer le journaliste du Guardian Matthew Weaver, mais enfin, les simples quidams ont pu entrer dans Westminster Hall. Trois jours d'attente pour passer quelques minutes devant le cercueil de leur souveraine. 

Dans Westminster Hall ce soir, le défilé des Britanniques ayant attendu 3 jours de pouvoir rendre hommage à leur souveraine.
Dans Westminster Hall ce soir, le défilé des Britanniques ayant attendu 3 jours de pouvoir rendre hommage à leur souveraine.
capture d'écran Reuters

Certains portent encore le bracelet jaune marquant leur rang dans la queue. Certains s'inclinent, ou font la référence. On entend parfois un sanglot étouffé.
 

capture Reuters

Toutes les 20 minutes, les soldats qui montent la garde se relayent et résonne alors dans l'immense salle surplombée par une remarquable charpente en chêne vieux de plusieurs siècles le son de leurs bottes.

 

Capture d'écran Reuters


16HTU.  L'ONG Samaritans spécialisée dans l'écoute à l'instar de notre SOS Amitié rapelle qu'ils sont disponibles pour écouter et soutenir toute personne qui se sente affectée par la mort de la Reine.



15H19 TU. La queue pour rendre hommage à la Reine à Westminster Hall est arrivée jusqu'à la Tate Modern.

Le ministère du digital, de la culture, de la média et des sports à conçu une application pour aider les Britannique à se tenir informés sur la file d'attente pour les différentes étapes des funérailles de la Reine. 


Les personnes doivent d'abord s'enregistrer avant de pouvoir se mettre dans la queue et le point de rendez-vous est situé à Tate Britain (l'ancienne Tate Gallery, distinct de l'actuel musée Tate Modern).

L'atmosphère est calme et détendue comme le fait remarquer le site Royal Central qui reprend les images de la BBC et de Reuters on peut voir les bobbies se prêter au jeu des photos pour le public rassemblé près de Buckingham Palace.
 


Afin de ne pas déranger ce moment solennel, l'aéroport d'Heathrow a retardé tous les vols de cet après-midi et le silence est total sur le Mall témoigne le correspondant royale Charlie Proctor.
 


14H55 TU. La Première ministre Lizz Truss et le chef de l'opposition Sir Keir Starmer côte à côte pour rendre un dernier hommage à leur souveraine dans Westminster Hall.

La famille royale quitte Westminster Hall laissant la place au public qui fait la queue depuis des heures afin de pouvoir rendre hommage à la dépouille d'Elizabeth II.
La famille royale quitte Westminster Hall laissant la place au public qui fait la queue depuis des heures afin de pouvoir rendre hommage à la dépouille d'Elizabeth II.
© David Ramos/Pool Photo via AP

Les membres du parlement rendent à leur tour hommage à leur souveraine. Alors qu'à l'extérieur la foule calme fait la queue pour entrer à son tour dans Westminster Hall.
D'autres nombreux suivent la cérémonie sur les écrans géants installés à Hyde Park.
 


14H05 TU. Le cercueil de la Reine est arrivé à Westminster Hall.

Alors que des cantiques résonnent dans le Hall, le cercueil de la Reine est déposé sur une estrade. Une brève cérémonie religieuse commence devant la famille royale réunie : roi Charles III avec ses frères et sa soeur et tout ses enfants, William et Harry.

13H22 TU. Le cercueil de la Reine quitte Buckingham pour Westminster Hall.

capture d'écran Reuters



Comme tous les membres de la famille royale, le cercueil de la Reine est posé sur un affût de canon tiré par des couples de chevaux de couleur noire. Le cortège passe le long des jardins de la Reine, le Mall, devant le Horse Guards and Horse Guards Arch, Whitehall, Parliament Street, Parliament Square et New Palace Yard.

Charles III, le Prince William et le Prince Harry suivront le cortège qui devrait duré à peine 38 minutes (selon la BBC). Les canons seront tirés à Hyde Park et Big Ben sonnera.

La couronne impériale sera posée sur le cercueil.

11H30 TU. Licenciements dans l'ancienne résidence de Charles III

Des licenciements sont "inévitables" à Clarence House, l'ancienne résidence officielle de Charles III à Londres, confirme un porte-parole, une décision à la rapidité vivement critiquée par un syndicat.

Selon le quotidien The Guardian, des dizaines de membres du personnel de Clarence House ont déjà reçu leur lettre de licenciement. Une centaine de personnes travailleraient à Clarence House, certaines depuis des dizaines d'années.

Les services du roi et de la reine consort vont être transférés au palais de Buckingham après l'accession au trône de Charles III, devenu roi jeudi dernier après la mort de sa mère Elizabeth II.

"A la suite de l'accession au trône de la semaine dernière, les opérations de la maison de l'ancien prince de Galles et de l'ancienne duchesse de Cornouailles ont cessé et, comme l'exige la loi, un processus de consultation a commencé", a indiqué Clarence House.

"Notre personnel a rendu de longs et loyaux services et, bien que certains licenciements soient inévitables, nous travaillons d'urgence pour identifier des rôles alternatifs pour le plus grand nombre possible d'employés", a ajouté Clarence House.

"La décision de Clarence House d'annoncer des licenciements en période de deuil est tout simplement sans coeur", a réagi dans un communiqué le secrétaire général du syndicat PCS.

"Si des changements étaient à prévoir au moment où les rôles évoluent au sein de la famille royale, l'ampleur et la rapidité avec laquelle ils ont été annoncés sont impitoyables à l'extrême", ajoute le syndicat. 

Les employés de Clarence House ne sont pas représentés par un syndicat reconnu, note toutefois le Guardian.

D'après le journal, les services royaux avaient d'abord voulu retarder l'annonce des licenciements jusqu'à après les funérailles de la reine Elizabeth II lundi. Mais après avis juridique, il aurait été décidé de partager au plus tôt la nouvelle. 

Tous les employés licenciés se verront offrir des indemnités de licenciement "améliorées" et aucun ne sera affecté pendant au moins trois mois, selon des sources royales.



10H29 TU. Trafic aérien limité à Londres pour permettre le recueillement.

Le trafic aérien au-dessus de Londres sera limité mercredi 14 septembre dans l'après-midi pour assurer le silence dans le centre de la capitale britannique lors d'une procession accompagnant le cercueil de la défunte reine Elizabeth II, et d'autres perturbations du trafic sont annoncées pour les funérailles lundi.

La mesure, qui empêchera temporairement le survol du centre de Londres, causera des retards, alors que les compagnies ne pourront décoller pendant ce créneau et devront modifier leur trajectoire pour atterrir, ou reporter leur arrivée, a précisé une porte-parole d'Heathrow.

D'éventuelles annulations de vols sont à la discrétion des compagnies aériennes, a-t-elle ajouté, indiquant que l'aéroport ne disposait pas du détail des perturbations.

10H02 TU. Le Touquet veut rebaptiser son aéroport au nom d'Elizabeth II.

La ville du Touquet annonce dans un communiqué son intention de baptiser son aéroport international, destiné aux avions de tourisme et d'affaires, au nom d'Elizabeth II.

Le proposition sera à l'ordre du jour du prochain conseil municipal, le 24 octobre, a indiqué le directeur de la communication de la ville, où le couple Macron possède une résidence secondaire. 

Selon le communiqué de la municipalité, l'aéroport du Touquet a été construit "au coeur des années 30 afin d'accueillir les avions de la clientèle britannique".

Le lieu "devient même dans les années 50, et toujours à la faveur d'un tourisme florissant, le troisième aéroport de France en termes de passagers" derrière Orly et Nice, est-il précisé. Il reste aujourd'hui "une porte d'entrée majeure pour la clientèle britannique" dans cette station balnéaire cossue.

09H44 TU. Le roi Charles III est arrivé au palais de Buckingham, après avoir quitté Clarence House plus tôt.

Le roi Charles a fait un signe de la main en passant devant des milliers de personnes venues rendre hommage autour du Palais.

Plus tard dans la journée, il dirigera une procession derrière le cercueil de sa défunte mère, la reine, qui se rendra à Westminster Hall, pour qu'elle repose en état.


09H34 TU. La reine Elizabeth II était une "légende", selon la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

La reine Elizabeth II était une "légende" avec le pouvoir de parler "à l'âme du monde entier", a déclaré Ursula von der Leyen.

La défunte monarque britannique "a été une constante au long des événements turbulents et transformateurs des 70 dernières années, stoïque et inébranlable à son service", a déclaré le chef de l'UE dans un discours majeur à Strasbourg aujourd'hui.

"Plus que tout, elle a toujours trouvé les bons mots pour chaque instant. Des appels qu'elle a passés aux évacués de guerre en 1940 à son discours historique pendant la pandémie. Elle a parlé non seulement au cœur de sa nation, mais à l'âme du monde", a poursuivi Ursula von der Leyen.
 

09H05 TU. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé que la date des funérailles de la reine, le lundi 19 septembre, sera un jour férié fédéral et un jour de deuil national.

Le jour de deuil national est "une occasion pour les Canadiens d'un océan à l'autre de commémorer Sa Majesté", a déclaré Trudeau dans un communiqué publié sur Twitter, le 13 septembre.
 



08H43 TU. Retards prévus aujourd’hui à l’aéroport d'Heathrow.

Les vols à l'aéroport d'Heathrow seront retardés aujourd'hui pour s'assurer que le silence est observé dans le ciel alors que la procession cérémonielle du cercueil de la reine se déplace du palais de Buckingham à Westminster Hall.

Cela pourrait signifier des annulations ou des reports de vols entre 13h50 et 15h40, avec d'autres changements attendus le jour des funérailles, le lundi 19 septembre.

Dans un communiqué, l'aéroport a déclaré que "par respect" pour la période de deuil, il apportera "les modifications appropriées à notre fonctionnement".

Un porte-parole d'Heathrow a ajouté : "Les passagers seront informés directement par leurs compagnies aériennes de tout changement de vol. Nous prévoyons d'autres changements le lundi 19 septembre, quand les funérailles de Sa Majesté doivent avoir lieu, et nous les communiquerons plus en détail au cours des prochains jours. Nous nous excusons pour la perturbation causée par ces changements, car nous nous efforçons de limiter l'impact sur les événements à venir".
 

04H14 TU. L’empereur du Japon et son épouse iront aux funérailles d'Elizabeth II.

L'empereur Naruhito du Japon et son épouse Masako assisteront aux funérailles de la reine Elizabeth II, effectuant ainsi leur premier voyage à l'étranger depuis leur accession au trône du Chrysanthème en 2019, annonce le gouvernement japonais.

Leur présence, évoquée depuis samedi 10 septembre par les médias japonais, a été officiellement confirmée par le porte-parole du gouvernement, Hirokazu Matsuno. 

Il a indiqué que le couple impérial serait présent aux funérailles d'Etat prévues le 19 septembre à Londres, précisant toutefois que le Premier ministre Fumio Kishida et d'autres responsables gouvernementaux n'y assisteraient pas. 

Le prince héritier Naruhito et sa fiancée, Masako Owada, lors d'une conférence de presse à la résidence impériale Togu à Tokyo le mardi 19 janvier 1993 après que leurs fiançailles ont été officiellement approuvées lors d'une réunion spéciale du Conseil de la maison impériale.
Le prince héritier Naruhito et sa fiancée, Masako Owada, lors d'une conférence de presse à la résidence impériale Togu à Tokyo le mardi 19 janvier 1993 après que leurs fiançailles ont été officiellement approuvées lors d'une réunion spéciale du Conseil de la maison impériale.
(AP Photo/PISCINE/Itsuo Inouye)

Le couple impérial japonais a fait peu d'apparitions publiques pendant la pandémie. 



19H54 TU. Sous des hourras émus, la dépouille de la reine Elizabeth II arrive à Buckingham pour une dernière nuit.

Sous les hourras et les applaudissements de ses fidèles sujets, la dépouille de la reine Elizabeth II a franchi le portail de son palais londonien de Buckingham pour y passer une dernière nuit, avant cinq jours d'hommage du public à Westminster.

Elle y a été accueillie par son fils Charles III et la reine consort Camilla, revenus d'une brève visite officielle en Irlande du Nord, et d'autres membres de la famille royale. Son retour dans la capitale prépare ses funérailles qui auront lieu lundi à l'abbaye de Westminster. 

A l'extérieur du palais, une foule immense a salué l'arrivée de celle qui a régné 70 ans sur le pays, par des hourras et des applaudissements nourris, éclairant la scène avec leurs téléphones portables malgré la météo capricieuse. 

Le cercueil de la reine, recouvert de l'étendard royal jaune, rouge et bleu du Royaume-Uni et d'une couronne de fleurs blanches, a été déchargé, par les célèbres grenadiers, du corbillard qui l'avait transporté depuis l'aéroport de la Royal Air Force, où il avait atterri une heure plus tôt. 

Sur sa route, des centaines d'automobilistes sont sortis de leur voiture pour lui faire une haie d'honneur, n'hésitant pas à franchir le terre-plein central après avoir arrêté leur véhicule sur la partie en sens contraire de l'autoroute.

"Je veux juste voir le cercueil", avait expliqué avant l'arrivée du cercueil Joseph Afrane, Britannique de 59 ans qui campait depuis dimanche devant Buckingham.

La dépouille d'Elizabeth II passera sa dernière nuit au palais, où elle a si souvent résidé, dans la Bow Room, une pièce circulaire aux colonnes de marbre encadrant chacune des fenêtres. Le personnel du palais pourra lui présenter ses adieux en privé. 

Mercredi 14 septembre, le cercueil de la reine décédée jeudi à 96 ans quittera sa demeure officielle dans la capitale britannique sur un affût de canon, traversant le centre de Londres pour rejoindre le palais de Westminster lors d'une procession grandiose, où il sera exposé pendant cinq jours à Westminster Hall.