Info

DIRECT - Présidentielle 2022 : la campagne pour le second tour

Affiches électorales pour le second tour de la présidentielle française. Ici à Anglet, dans le sud-ouest de la France.
Affiches électorales pour le second tour de la présidentielle française. Ici à Anglet, dans le sud-ouest de la France.
© AP Photo/Bob Edme

Le dimanche 24 avril, les Français éliront celui ou celle qui dirigera le pays pour les cinq prochaines années. Emmanuel Macron, président sortant, brigue un second mandat. Face lui pour le second tour de cette présidentielle, la candidate d'extrême-droite Marine Le Pen. Vivez en direct la dernière ligne droite de ce moment central dans la vie démocratique de la France.

​►Mardi 19 avril

18h30 TU - Mélenchon propose aux Français de l'élire Premier ministre

Invité de l'émission de Bruce Toussaint, chez nos confrères de BFM TV, le candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, arrivé à la troisième position du premier tour, a appelé les Français à l'élire Premier ministre. Ils veut faire des prochaines élections législatives un "troisième tour" de l'élection présidentielle.

13h00 TU - À J-1, priorité au débat.

Les deux finalistes de l'élection présidentielle se concentrent sur la préparation de leur duel télévisé de demain, un rendez-vous crucial que Marine Le Pen avait complètement raté il y a cinq ans face à un Emmanuel Macron qui a cette fois un bilan à défendre.

À cinq jours du second tour, les sondages donnent toujours le président-candidat vainqueur dans une fourchette allant de 53 à 56%, soit une dizaine de points de moins qu'en 2017 (66%). Les deux candidats doivent élargir leur base électorale, notamment à gauche, tout en allant chercher les indécis et ceux tentés par l'abstention.

11h00 TU - Le débat de l'entre-deux-tours entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen aura lieu demain, mercredi 20 avril à 21h, sur France 2.


10h TU - Au micro de la matinale de France Inter, l'actuel Premier ministre Jean Castex a annoncé qu'il démissionnerait, ainsi que son gouvernement, "dans les jours qui suivent" une éventuelle réélection d'Emmanuel Macron dimanche."Rien n'est joué, et il ne faudrait surtout pas tirer de sondages l'idée que le match est plié." a-t-il ajouté.

Jordan Bardella, président du Rassemblement national, était lui, invité sur Franceinfo. "On ne veut plus que la France soit un guichet social où vous puissiez arriver et bénéficier immédiatement de prestations sociales." a déclaré le député européen.

► Lundi 18 avril

18h TU - Mis en cause, notamment par les électeurs de gauche, pour sa réforme annoncée des retraites, Emmanuel Macron a détaillé son projet et sa volonté d'individualiser les régimes, chez nos confrères de l'émission C à vous.

14h TU - "Je viens chercher la force du peuple, oui je vais gagner ! " Ce lundi de Pâques, Marine Le Pen l'a passé en Normandie.
Elle est allée à la rencontre de ses partisans sur le marché de Saint-Pierre-en-Auge, dans le département du Calvados ; "C'est vous qui me donnez la puissance et la force", a-t-elle ainsi pu affirmer à une femme qui l'implorait de "ne rien lâcher".
Dans les sondages, la candidate RN est derrière Emmanuel Macron qui est donné vainqueur dimanche prochain au second tour avec entre 53 et 55,5% des voix.

Chargement du lecteur...

06h TU - Dans un entretien accordé à la radio publique France Culture, Emmanuel Macron affirme que "l'élection présidentielle ne vaut pas changement de régime". Message directement adressé à son adversaire Marine Le Pen qui envisage de modifier la Constitution par référendum. "J'ai un clivage profond avec la candidate d'extrême droite, c'est que moi je suis pour réformer la Constitution en respectant les règles de la Constitution, ce qui me paraît justement être la définition même d'appartenir au champ républicain". Le président sortant compare le projet de la candidate d'extrême-droite à ce qui se pratique en Hongrie avec Viktor Orban.
La candidate du RN compte soumettre au référendum son projet de révision constitutionnelle sur l'immigration et l'inscription de la "priorité nationale".

► Dimanche 17 avril

A une semaine du second tour de l'élection présidentielle, et alors que rien n'est joué entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, les deux candidats se sont accordés un court repos en ce dimanche de Pâques.

Les derniers sondage donnent un léger avantage au président sortant. Emmanuel Macron l'emporterait dimanche prochain dans une fourchette de 53 à 55,5% contre 44,5 à 47% pour Marine Le Pen. 

18hTU - "Dans ma tête je suis prête à exercer le pouvoir", confie Marine Le Pen dans un entretien diffusé par TF1 ce dimanche soir. Elle a, en outre, passé un dimanche de Pâques studieux pour "travailler et préparer le débat" en compagnie de plusieurs proches, a indiqué son porte-parole. Le débat télévisé mercredi soir entre les deux rivaux jouera un rôle décisif. En 2017, la candidate du Rassemblement national avait sombré face à Emmanuel Macron. Elle estime être mieux préparée cette fois et se dit "extrêmement sereine".

12h TU - Emmanuel Macron, pour sa part, a engrangé les soutiens ce dimanche. Côté syndicats, Laurent Berger et Philippe Martinez, secrétaires généraux respectivement de la CFDT et de la CGT, ont appelé à "ne pas confier les clés de la démocratie" à la candidate RN, dans un texte commun paru dans le Journal du dimanche, sans toutefois mentionner le nom d'Emmanuel Macron. 
Par ailleurs, après les sportifs, nombre de personnalités du monde de la culture, puis dimanche un millier d'acteurs du secteur de la santé, ont appelé à voter pour lui au second tour pour faire barrage à Marine Le Pen.

10hTU - Mais selon la consultation en vue du second tour lancée par Jean-Luc Mélenchon auprès de ses 310.000 soutiens en ligne, le vote blanc ou nul (37,65%) est en tête. Additionnés, vote blanc ou nul et abstention (près de 29%) sont nettement majoritaires, tandis que le vote Macron ne représente qu'un tiers. Pour le leader LFI, 3e homme du premier tour, ce résultat "n’est pas une consigne donnée à qui que ce soit". Seul message martelé par M. Mélenchon dès le 10 avril au soir: "pas une seule voix" à Mme Le Pen. 

Chargement du lecteur...

Dès lundi, pourtant férié, les deux adversaires renfileront les gants. Marine Le Pen prendra la direction de la Normandie avec pour mot d'ordre "convaincre". Emmanuel Macron sera sur les ondes de France Culture le matin puis invité de C à vous sur France 5.