Info

DIRECT - Ukraine : la Suède et la Finlande enverront mercredi 18 leur candidature à l'OTAN

Vue aérienne de l'aciérie d'Azovstal. Il s'agissait de l'ultime poche de résistance ukrainienne face à l'armée russe dans le port de Marioupol. 
Vue aérienne de l'aciérie d'Azovstal. Il s'agissait de l'ultime poche de résistance ukrainienne face à l'armée russe dans le port de Marioupol. 
Maxar Technologies/AP

Kiev annonce une opération de sauvetage des combattants Ukrainiens de l'immense aciérie d'Azovstal, à Marioupol. L'Ukraine considère désormais que ces hommes ont "rempli leur mission." De son côté, la Russie affirme que 265 soldats se sont rendus aux forces prorusses et constitués prisonniers.

Mardi 17 mai

  • 18h55 TU - La guerre entre dans une "phase prolongée", selon le ministre de la Défense

"La Russie se prépare à mener une opération militaire à long terme", selon le ministre ukrainien de la Défense Oleksiï Reznikov, notamment parce que Moscou cherche le contrôle total de la région du Donbass et à occuper le Sud.

(Re)voir : Azovstal en Ukraine : une victoire russe en trompe-l'oeil ?
Chargement du lecteur...

 
  • 17h59 TU - Le président ukrainien Zelensky s'adresse au Festival de Cannes depuis Kiev
"Il nous faut un nouveau Chaplin qui prouvera que le cinéma n'est pas muet (...) Nous allons continuer de nous battre, nous n'avons pas d'autre choix (...) Je suis persuadé que le 'dictateur' va perdre", a-t-il déclaré, en référence au président russe Vladimir Poutine et au film de Charlie Chaplin.
 
  • 17h17 TU - Macron promet à Zelensky que les livraisons d'armes de la France vont gagner "en intensité"

La France va intensifier ses livraisons d'armes à l'Ukraine "dans les jours et semaines qui viennent".

  • 16h14 TU - Le groupe italien Eni se plie quant à lui aux exigences de Moscou pour payer le gaz russe
Le géant énergétique italien Eni a annoncé sa décision d'ouvrir un compte en euros et un autre en roubles auprès de Gazprombank afin d'honorer ses paiements de fourniture de gaz russe dus "dans les prochains jours".
 
  • 15h44 TU - La Finlande redoute une possible coupure du gaz russe

Le pays nordique s'attend à cette éventuelle coupure en raison de son refus de payer le groupe russe Gazprom en roubles. 
 
  • 14h34 TU - La Suède et la Finlande enverront demain, mercredi 18 mai, leurs candidatures au siège de l'alliance
Leurs demandes vont être soumises ensembles.
 
  • 13h42 TU - Selon Poutine, la Russie va devoir réorganiser son secteur des hydrocarbures 
Le président russe a toutefois estimé que l'UE allait être la première à souffrir de son "autodafé économique" en renonçant aux hydrocarbures russes.
 
  • 13h24 TU - La CPI envoie en Ukraine sa plus grande équipe d'enquêteurs jamais déployée
Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a annoncé le déploiement en Ukraine d'une équipe de 42 enquêteurs et experts, afin d'enquêter sur les crimes commis pendant l'invasion russe.
 
  • 13h20 TU - Huit morts dans une frappe russe sur un village abritant un grand camp militaire
La frappe a visé Desna, un village ukrainien situé à une soixantaine de kilomètres au nord de Kiev connu pour abriter un grand camp d'entraînement militaire, selon les secours locaux.
 
  • 12h42 TU -  Le Conseil de l'Europe réclame la protection des personnes LGBTI+ touchées par la guerre
La Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe a appelé les Etats membres à "prêter attention à la situation des personnes LGBTI" en Ukraine "ou qui fuient la guerre", lors de la journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie.
 
  • 12h35 TU - L'Allemagne va "intensifier" sa coopération militaire avec la Suède et la Finlande

"Nous allons intensifier notre coopération militaire, notamment dans la région de la mer Baltique, et via des exercices communs", selon le chancelier allemand Olaf Scholz lors d'une conférence de presse à Berlin.

De son côté, le président américain Joe Biden recevra jeudi 19 la Première ministre suédoise Magdalena Andersson et le président finlandais Sauli Niinistö à la Maison Blanche.

(Re)voir : La Finlande et la Suède veulent rejoindre l'OTAN

Chargement du lecteur...
  • 12h26 TU - Les négociations de paix sont suspendues, car Moscou ne "comprend pas" la situation, d'après un conseiller de Zelensky

"Le processus de négociations est en pause", a déclaré Mykhaïlo Podoliak, un conseiller du président et membre de la délégation ukrainienne. Il a ajouté que Moscou ne comprenait pas "que la guerre ne se déroule plus selon ses règles, son calendrier ou ses plans".

La Russie ne fait pas preuve d'un élément clé : la compréhension de (...) ce qui se passe actuellement dans le monde et de son rôle extrêmement négatif.
Mykhaïlo Podoliak, conseiller de Vlodymyr Zelensky.

"L'objectif stratégique des Russes, c'est tout ou rien", a encore affirmé Mykhaïlo Podoliak. Les élites politiques russes "ont peur de dire la vérité, c'est à dire qu'il faut se retirer de la guerre selon des conditions tout à fait différentes que celles initialement annoncées".

  • 11h44 TU - La Russie se retire du Conseil des Etats de la mer Baltique
Le ministère des Affaires étrangères a jugé que les pays occidentaux avaient "monopolisé ce conseil pour leurs objectifs conjoncturels","au préjudice de la Russie".
 
  • 10h40 TU - Le Kremlin ne précise pas comment seront considérés les soldats prisonniers
Lors d'un briefing téléphonique, le porte-parole du Kremlin a refusé de dire si les soldats ukrainiens constitués prisonniers seraient considérés comme des prisonniers ou criminels de guerre. Dimitri Peskov affirme : "Je rappelle la déclaration de Poutine, ils seront traités en conformité avec le droit international.

Depuis le début du conflit, Moscou accuse de nombreux militaires ukrainiens, en particulier ceux du bataillon Azov de Marioupol, d'être des "bandes armées néonazies."

(Re)lire : Ukraine : le régiment Azov, au coeur d'une guerre de propagande 
 
  • 10h30 TU - Deux diplomates finlandais expulsés de Russie
En représailles à une mesure similaire prise par Helsinki, la Russie a décidé d'expulser deux diplomates finlandais de son pays. Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères indique que l'ambassadeur finlandais a été convoqué au ministère ce mardi. Lors de l'entretien, la diplomatie russe a "vivement protesté" contre l'expulsion de deux de ses employés de l'ambassade russe en Finlande. 
 
  • 9h15 TU - Quel est le profil des soldats russes envoyés en Ukraine ?
Le Kremlin ne communique plus sur le sujet depuis le 25 mars. Leur nombre est un secret savamment gardé et largement minoré par Moscou. Parmi les milliers de soldats russes morts en Ukraine, beaucoup sont très jeunes, issus des régions les plus pauvres de leur pays, et souvent de ses minorités ethniques, selon les experts. 

Après sept semaines de combats destructeurs, Kiev estime que 27 000 soldats russes ont perdu la vie. Un chiffre élevé, le son les multiples militaires et analystes occidentaux. Ils considèrent également que les évaluations de Moscou sont largement minorées. 
 
  • 8h50 TU - 265 soldats ukrainiens constitués prisonniers

Le ministère de La Défense russe affirme dans un communiqué que 265 combattants ukrainiens retranchés dans l'aciérie d'Azovstal se sont rendus aux forces prorusses et constitués prisonniers depuis hier. 

Au cours des dernières 24 heures, 265 combattants ont rendu les armes et se sont constitués prisonniers, dont 51 gravement blessés. Ministère de la Défense de Russie

  • 8h45 TU - Le point sur l'évacuation de l'usine d'Azovstal dans le Journal International.
Plus de 260 combattants Ukrainiens ont été évacués de l'usine d'Azovstal vers des territoires pro-russes. Parmi eux, une cinquantaine de blessés très graves. Le point sur la situation avec Antoine Delpierre. 
Chargement du lecteur...
 
  • 7h50 TU - Azovstal, le dernier bastion de la résistance de Marioupol 
Quand les Russes ont conquis la majeure partie de Marioupol, les centaines de civils et soldats ukrainiens encore sur place se sont réfugiés dans le site métallurgique d’Azovstal. Pendant plus de deux mois, l'aciérie a été utilisée comme forteresse.

(Re)lire : Guerre en Ukraine : pourquoi l’aciérie Azovstal est-elle devenue le dernier bastion de Marioupol ?​
 
  • 7h00 TU - 53 blessés graves évacués d'Azovstal vers Novoazvok
Ganna Malyar, la ministre de la Défense ukrainienne a annoncé hier soir dans une vidéo que quelques "53 blessés graves ont été évacués d'Azovtal vers Novoazovsk pour assistance médicale et 211 ont été transportés à Olenivka par un couloir humanitaire.

Ces deux localités sont situées en territoire contrôlé par les forces russes et prorusses dans l'est de l'Ukraine. Mais les combattants devaient être rapatriés en territoire contrôlé par l'Ukraine "dans le cadre d'une procédure d'échange", a précisé la ministre. 
 
  • 4h40 TU - La vie reprend difficilement à Kharkiv 
La capitale régionale a été une des ville ukrainiennes les plus affectées par la guerre. Fin débrider est début mars, elle a subi un assaut de plusieurs jours et des combats dans sa banlieue. 

Désormais, ses habitants tentent de reprendre leur quotidien tant biens que mal. Trois femmes plantent des fleurs pour une composition sur un rond-point du centre-ville. Au même moment, à la sortie nord de la ville, des hommes remplissent des sacs de sable pour mettre en place un barrage. 
 
  • 4h05 TU - Près de 300 soldats ukrainiens évacuent Azovstal à Marioupol 

"Malheureusement, aujourd'hui, l'Ukraine ne peut pas débloquer Azovstal par des moyens militaires", explique le ministère de la Défense ukrainien sur Telegram. Ce 17 mai, une opération de sauvetage de ces soldats est en cours à Azovstal. 

L'usine métallurigique d'Azovstal vue depuis la banlieue est de Marioupol, le 23 février 2022.
L'usine métallurigique d'Azovstal vue depuis la banlieue est de Marioupol, le 23 février 2022.
AP/ Sergei Grits

Les soldats de la garnison stationnée dans l'aciérie, dont plus de 260 ont déjà été évacués lundi, ont "rempli leur mission de combat", salue l'état-major de l'armée ukrainienne dans un communiqué. Les commandants ont l'ordre de "sauver la vie" de ceux qui restent. 
 

  • 4h00 TU - Vers une réponse militaire russe en réponse à des déploiements de l'OTAN ? 

Si l'Alliance atlantique venait à déployer des "infrastructures militaires" en Suède ou en Finlande, candidates à une entrée dans l'Alliance atlantique, la Russie réagirait, a averti Moscou lundi 16 mai.