Info

DIRECT-Ukraine : la Russie dit progresser vers deux villages de la région de Zaporijjia

Périphérie de Kiev, en Ukraine, le 20 janvier 2023. <br />
 
Périphérie de Kiev, en Ukraine, le 20 janvier 2023. 
 
AP Photo/Daniel Cole.

L'armée russe progresserait en direction de deux villages de la région de Zaporijjia, dans le sud de l'Ukraine, où les affrontements avec les troupes de Kiev se sont intensifiés cette semaine, selon un dirigeant de l'autorité régionale d'occupation installée par Moscou.

20h37 TU. L'Allemagne est prête à autoriser la Pologne à livrer des chars Leopard

L'Allemagne ne "s'opposera pas" à la volonté de la Pologne de livrer des chars Leopard à l'Ukraine, qui les réclame avec insistance, si Varsovie en demande l'autorisation, selon la cheffe de la diplomatie allemande Annalena Baerbock.

Cette autorisation est nécessaire pour livrer des chars de fabrication allemande : Berlin stipule par contrat que les pays acheteurs doivent obtenir son accord avant d'en céder une partie à un autre État.

(Re)voir : Guerre en Ukraine : l'indécision allemande

Chargement du lecteur...


17h48 TU. En un an, 180 000 morts ou blessés côté armée russe, 130 000 côté ukrainien, selon la Norvège​

"Les pertes ukrainiennes sont probablement au-delà des 100 000 morts ou blessés. De plus l'Ukraine a environ 30 000 civils qui sont morts dans cette guerre affreuse", a précisé le chef d'état-major norvégien, sans donner l'origine de ses chiffres.

17h38 TU.  "Rien n'est exclu" pour la livraisons de chars Leclerc à l'Ukraine, selon Macron

Le président français a déclaré : "J'ai demandé au ministre des Armées d'y travailler. Rien n'est exclu et cela s'apprécie en effet collectivement". Le chancelier allemand Olaf Scholz, interrogé sur les Leopard, a ajouté que "la manière dont nous avons agi par le passé est toujours étroitement coordonnée avec nos amis et alliés et nous continuerons à agir en fonction de la situation concrète".

15h23 TU. Un haut responsable ministériel, soupçonné de détournement de fonds, limogé

Un haut responsable ministériel ukrainien, soupçonné de détournement de fonds, a été limogé dimanche, tandis qu'un audit interne a été lancé au ministère de la Défense après des révélations de presse sur un présumé contrat signé à un prix gonflé. 

"Le cabinet des ministres de l'Ukraine ordonne le limogeage de V. M. Lozynkiï comme ministre ajdoint du Développement des communautés, des territoires et des infrastructures de l'Ukraine", a indiqué sur Telegram le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal.

Samedi, le Bureau national ukrainien de lutte contre la corruption (NABU) avait interpellé Vasyl Lozynkiï pour des soupçons de détournements de fonds.

M. Lozynkiï, en poste depuis mai 2020, "a reçu (400.000 dollars) pour faciliter la conclusion de contrats d'achat d'équipements et de générateurs à des prix gonflés", avait indiqué le NABU dans un communiqué.

Ce limogeage d'un responsable politique intervient alors que l'Ukraine fait face à des pénuries d'électricité à la suite de frappes russes sur ses installations énergétiques, en pleine période hivernale.

12h28 TU.  La Russie dit progresser vers deux villages de la région de Zaporijjia

L'armée russe progresse en direction de deux villages de la région de Zaporijjia, dans le Sud de l'Ukraine, où les affrontements avec les troupes de Kiev se sont intensifiés cette semaine, a affirmé dimanche un dirigeant de l'autorité régionale d'occupation installée par Moscou.

"Le front est mobile, en particulier dans deux directions: Orikhiv et Gouliaïpolé", a déclaré Vladimir Rogov, un dirigeant de l'autorité régionale d'occupation installée par Moscou, cité par l'agence de presse russe Ria Novosti.

Ces deux villes, chacune d'environ 15.000 habitants avant la guerre, se trouvent respectivement à 65 km et 100 km au sud-est de Zaporijjia, capitale de la région éponyme, contrôlée par les troupes ukrainiennes.

Selon M. Rogov, "l'initiative est entre nos mains" et des combats sont en cours dans ces zones.

Le ministère russe de la Défense a, lui, assuré dimanche, dans son point quotidien, que "les unités du district militaire oriental occupaient des lignes et des positions plus avantageuses, lors d'opérations offensives dans la région de Zaporijjia", réitérant ses propos de la veille.

Dans son bulletin matinal, l'armée ukrainienne a, de son côté, seulement indiqué que, samedi, "plus de 15 localités avaient été visées par de l'artillerie" russe dans la région de Zaporijjia.

11H12 TU. Ukraine, le ministère de la Défense dément des accusations de corruption

Le ministère ukrainien de la Défense a démenti dimanche avoir signé des contrats à des prix gonflés pour les produits alimentaires destinés à ses soldats, rejetant toute accusation de corruption dans un pays où les détournements de fonds restent fréquents.

Ces propos interviennent au lendemain d'informations de presse dans les médias nationaux, accusant le ministère ukrainien d'avoir passé un accord à des prix "deux à trois plus élevés" que les tarifs actuels en vigueur pour les produits alimentaires de base.

11H02 TU. La France et l'Allemagne continueront à soutenir l'Ukraine "aussi longtemps que nécessaire" (Scholz)

"Nous continuerons de fournir à l'Ukraine, aussi longtemps que nécessaire, tout le soutien dont elle aura besoin", a promis dimanche le chancelier allemand Olaf Scholz aux côtés du président français Emmanuel Macron. 

"Ensemble, en tant qu'Européens, afin de défendre notre projet de paix européen", a ajouté Olaf Scholz, lors d'une cérémonie à la Sorbonne à l'occasion du 60e anniversaire du traité de réconciliation entre l'Allemagne et la France.

09H40 TU. La Russie dit progresser vers deux villages de la région de Zaporijjia

L'armée russe progresse en direction de deux villages de la région de Zaporijjia, dans le Sud de l'Ukraine, où les affrontements avec les troupes de Kiev se sont intensifiés cette semaine, selon un dirigeant de l'autorité régionale d'occupation installée par Moscou.

"Le front est mobile, en particulier dans deux directions: Orikhiv et Gouliaïpolé", a déclaré Vladimir Rogov à l'agence de presse russe Ria Novosti.

Ces deux villes, chacune d'environ 15.000 habitants avant la guerre, se trouvent respectivement à 65 km et 100 km au sud-est de Zaporijjia, capitale de la région éponyme, contrôlée par les troupes ukrainiennes.

03H30 TU. Deux documentaires ukrainiens à l'honneur au festival de Sundance pour raconter l'invasion russe

Deux nouveaux documentaires de réalisateurs ukrainiens évoquant l'invasion de leur pays par la Russie et les effets insidieux de la propagande du Kremlin, sont à l'honneur du festival américain de Sundance cette semaine.

"20 Days In Mariupol", dont l'avant-première a eu lieu vendredi soir, décrit l'arrivée du conflit l'an dernier dans une ville devenue le théâtre d'une des batailles les plus sanglantes de la guerre. Les images ont été prises par des journalistes lors du siège de Marioupol.

Le journaliste vidéo de l'Associated Press Mstyslav Chernov, troisième à partir de la droite, le réalisateur/producteur/directeur de la photographie du film documentaire "20 jours à Mariupol", pose avec, de gauche à droite, le vice-président AP des nouvelles et chef de la production mondiale Derl McCrudden, producteur de terrain AP Vasilisa Stepanenko, le photographe AP Evgeniy Maloletka, la productrice/éditrice de "Frontline" Michelle Mizner et la rédactrice en chef et productrice exécutive de "Frontline" Raney Aronson-Rath.
Le journaliste vidéo de l'Associated Press Mstyslav Chernov, troisième à partir de la droite, le réalisateur/producteur/directeur de la photographie du film documentaire "20 jours à Mariupol", pose avec, de gauche à droite, le vice-président AP des nouvelles et chef de la production mondiale Derl McCrudden, producteur de terrain AP Vasilisa Stepanenko, le photographe AP Evgeniy Maloletka, la productrice/éditrice de "Frontline" Michelle Mizner et la rédactrice en chef et productrice exécutive de "Frontline" Raney Aronson-Rath.
AP Photo/Chris Pizzello.

Le réalisateur Mstyslav Chernov, un journaliste qui a filmé la ville portuaire lors de l'avancée des troupes russes en février et mars 2021, a déclaré  espérer que la publication de ses images en tant que documentaire "frappe plus profondément", et plus "durement" les spectateurs que de courtes vidéos d'actualités.

Le documentaire montre comment Mstyslav Chernov a risqué sa vie pour rapporter les images d'une frappe russe sur une maternité qui a provoqué l'indignation à travers le monde.

Il relate également les tentatives du réalisateur et de son équipe de fuir la ville afin de transmettre leurs images bouleversantes, au moment même où des responsables russes tentaient de peindre l'événement comme une infox utilisant des acteurs ukrainiens.

Le journaliste vidéo de l'Associated Press Mstyslav Chernov, le réalisateur/producteur/directeur de la photographie de "20 Days in Marioupol", présente le film lors de sa première mondiale au Festival du film de Sundance 2023, le 20 janvier 2023, à Park City, Utah. 
Le journaliste vidéo de l'Associated Press Mstyslav Chernov, le réalisateur/producteur/directeur de la photographie de "20 Days in Marioupol", présente le film lors de sa première mondiale au Festival du film de Sundance 2023, le 20 janvier 2023, à Park City, Utah. 
AP Photo/Chris Pizzello.

Re(voir) : Un crime de guerre russe à Marioupol pour Amnesty International

Chargement du lecteur...

22H50 TU. Gel des avoirs de RT France: la chaîne ferme

Dénonçant un acte de "censure", RT France, branche française de la chaîne russe RT suspendue dans l'Union européenne, a annoncé sa fermeture à la suite du gel de ses avoirs, Moscou promettant des mesures de rétorsion contre les médias français en Russie. Cette décision fait suite au gel des comptes bancaires de la chaîne, rendu publique la veille.

Après 5 années d'acharnement, les autorités au pouvoir sont donc parvenues à leurs fins: la fermeture de RT France (...) La Direction générale du trésor a décidé de geler les comptes bancaires de RT France rendant impossible la poursuite de notre activité", a annoncé  Xenia Fedorova, présidente et directrice de la chaîne.

 

Le compte bancaire de la chaîne RT France a été bloqué mercredi 18 janvier. AP/ Pavel Golovkin.
Le compte bancaire de la chaîne RT France a été bloqué mercredi 18 janvier. AP/ Pavel Golovkin.