Info

DIRECT-Ukraine : Une lettre piégée à l'ambassade d'Ukraine en Espagne fait un blessé "léger"

Des officiers de police autour de l'ambassade ukrainienne  à Madrid, en Espagne, le 30 novembre 2022.
Des officiers de police autour de l'ambassade ukrainienne  à Madrid, en Espagne, le 30 novembre 2022.
AP/ Paul White
Des officiers de police autour de l'ambassade ukrainienne  à Madrid, en Espagne, le 30 novembre 2022.
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken avec le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu pour une photo de famille à Bucarest, en Roumanie, le 29 novembre 2022. 

Un employé de l'ambassade d'Ukraine à Madrid a été légèrement blessé par une "déflagration" survenue alors qu'il "manipulait une lettre" au sein de l'ambassade. L'Ukraine ordonne une "sécurité renforcée" pour toutes ses ambassades. Moscou revendique la conquête de villages près de Bakhmout.

17h22 TU. Le chef spirituel de l'Eglise anglicane en visite en Ukraine

L'archevêque de Canterbury, chef spirituel de l'Église d'Angleterre, débute une visite de trois jours à Kiev pour exprimer sa "solidarité" face à une invasion russe qu'il a qualifiée d'"illégale, injuste et brutale".

"Le peuple d'Ukraine fait preuve d'un courage extraordinaire face à l'invasion illégale, injuste et brutale de la Russie", a dit l'archevêque Justin Welby à son arrivée dans la capitale ukrainienne. 

L'archevêque de Canterbury, chef spirituel de l'Eglise d'Angleterre, Justin Welby, aux funérailles de la reine Elizabeth II à l'abbaye de Westminster à Londres, le 19 septembre 2022.
L'archevêque de Canterbury, chef spirituel de l'Eglise d'Angleterre, Justin Welby, aux funérailles de la reine Elizabeth II à l'abbaye de Westminster à Londres, le 19 septembre 2022.
Ben Stansall/ AP

"Cette visite a lieu pour montrer de la solidarité envers eux alors qu'ils font face à un hiver très difficile", a-t-il ajouté dans un communiqué. Selon le journal britannique The Times, il s'agit de la première visite d'un chef de l'Eglise d'Angleterre dans une zone de conflit actif en Europe depuis la Première guerre mondiale.

16h39 TU. Londres annonce de nouvelles sanctions visant des responsables de la mobilisation russe en Ukraine

Le Royaume-Uni annonce de nouvelles sanctions visant des personnalités russes qui ont étendu la mobilisation et des responsables pénitentiaires qui ont enrôlé des criminels pour aller combattre en Ukraine.

Le vice-Premier ministre russe, Denis Mantourov, chargé notamment selon Londres de l'équipement des troupes mobilisées, fait partie des 22 responsables russes à être visés par ces sanctions, qui incluent un gel des actifs dans le pays et une interdiction de se rendre au Royaume-Uni.

Le vice-Premier ministre russe, Denis Mantourov, à l'époque ministre de l'Industrie, en 2016, à Sochi, en Russie, le 20 mai 2016.
Le vice-Premier ministre russe, Denis Mantourov, à l'époque ministre de l'Industrie, en 2016, à Sochi, en Russie, le 20 mai 2016.
AP Photo/Alexander Zemlianichenko

Une dizaine de gouverneurs locaux ont aussi été visés, provenant de régions où "un nombre significatif" de conscrits ont été enrôlés après l'annonce fin septembre d'une mobilisation "partielle" de centaines de milliers de réservistes russes pour aller se battre en Ukraine, selon le ministère britannique des Affaires étrangères.

"La décision du régime russe de mobiliser partiellement les citoyens russes était une tentative désespérée de faire tomber les vaillants Ukrainiens qui défendent leur territoire. C'est un échec", a souligné le chef de la diplomatie britannique, James Cleverly.

"Aujourd'hui, nous sanctionnons ceux qui ont mis en place cette conscription et envoyé des milliers de citoyens russes combattre pour la guerre illégale et détestable de (Vladimir) Poutine", a-t-il ajouté.

15h52 TU. Bruxelles favorable à un tribunal spécial pour juger "les crimes russes"

La Commission européenne propose de travailler à la création d'un tribunal spécial pour juger les "crimes de la Russie" en Ukraine et à des solutions pour mobiliser les avoirs russes gelés afin de reconstruire le pays, deux entreprises qui s'annoncent toutefois difficiles.

"Tout en continuant à soutenir la Cour pénale internationale (CPI, basée à La Haye), nous proposons de mettre en place un tribunal spécial soutenu par les Nations unies pour enquêter et poursuivre en justice les crimes d'agression de la Russie" contre l'Ukraine, a déclaré la présidente de l'exécutif européen Ursula von der Leyen, dans une vidéo diffusée sur Twitter.

Ces propositions doivent être présentées pour discussion aux États membres. La création d'un tel tribunal a été réclamée à plusieurs reprises par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, ainsi que par les pays baltes.

15h18TU. Lettre piégée à Madrid: Kiev ordonne une "sécurité renforcée" pour toutes ses ambassades

L'Ukraine ordonne une "sécurité renforcée" pour toutes ses ambassades après qu'un "membre du personnel" dans sa représentation à Madrid, en Espagne, a été légèrement blessé lors de l'explosion d'une lettre piégée.

"Le ministre (ukrainien des Affaires étrangères) Dmytro Kouleba a chargé de renforcer la sécurité de toutes les ambassades ukrainiennes. Il a également appelé les autorités espagnoles à enquêter d'urgence sur cette attaque", a indiqué sur Twitter le porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères, Oleg Nikolenko.

14h43 TU. Moscou revendique la conquête de villages près de Bakhmout

La Russie revendique la prise de trois villages près de Bakhmout, ville de l'Est de l'Ukraine aujourd'hui largement détruite, que les forces russes tentent de conquérir depuis l'été. 

"À la suite d'actions offensives, les soldats russes ont libéré les localités de Bilogorivka et Perche Travnia" (village appelé Ozarianyvka en ukrainien), a affirmé le ministère russe de la Défense dans l'après-midi. 

L'armée ukrainienne tire un missile du côté de Bakhmut, dans la région de Donetsk, en Ukraine, le 24 novembre 2022.
L'armée ukrainienne tire un missile du côté de Bakhmut, dans la région de Donetsk, en Ukraine, le 24 novembre 2022.
AP/Libkos

Le premier village est situé à environ 25 km au nord de Bakhmout, et le second à une vingtaine de kilomètres au sud. Plus tard dans la journée de mercredi, il a annoncé la prise d'une troisième localité au sud de la ville, Andriivka.

La Russie a par ailleurs revendiqué la conquête, dans une autre partie de la région de Donetsk, de la localité de Vodiané, se rapprochant un peu de Avdiivka, ville située près de la ligne de front depuis 2014.

14h20 TU. Une lettre piégée à l'ambassade d'Ukraine en Espagne fait un blessé "léger"

Un employé de l'ambassade d'Ukraine à Madrid a été légèrement blessé par une "déflagration" survenue alors qu'il "manipulait une lettre" au sein de l'ambassade, a indiqué une source policière.

"La Police nationale a été informée vers 13H00 (12H00 GMT) d'une déflagration au sein de l'ambassade d'Ukraine à Madrid. Elle s'est produite lorsque l'un des employés de l'ambassade manipulait une lettre", a indiqué cette source dans un message.

Des officiers de police autour de l'ambassade ukrainienne à Madrid, en Espagne, le 30 novembre 2022.
Des officiers de police autour de l'ambassade ukrainienne à Madrid, en Espagne, le 30 novembre 2022.
AP/Paul White

"Cet employé a été blessé, a priori légèrement, et il s'est rendu de lui-même dans un hôpital" pour y être pris en charge, a-t-elle ajouté. "La Police nationale a ouvert une enquête à laquelle participe la police scientifique", a encore dit cette source. 

Un cordon de sécurité a été mis en place par la police autour de l'ambassade, située dans un quartier résidentiel non loin du lycée français de Madrid.

13H10 TU. Moscou revendique la conquête de villages près de Bakhmout

La Russie a revendiqué la prise de deux villages près de Bakhmout, ville de l'est de l'Ukraine aujourd'hui largement détruite, que les forces russes tentent de conquérir depuis l'été.

"A la suite d'actions offensives, les soldats russes ont libéré les localités de Bilogorivka et Perche Travnia" (village appelé Ozarianyvka en ukrainien), a affirmé le ministère russe de la Défense.

Le premier village est situé à environ 25 km au nord de Bakhmout, et le second à une vingtaine de kilomètres au sud.

12h56 TU. Jiang Zemin, un "ami sincère" de la Russie qui "restera dans le coeur" de Poutine (Kremlin)

L'ex-président chinois Jiang Zemin, décédé mercredi à l'âge de 96 ans, était un "ami sincère" de la Russie qui "restera dans le coeur" de Vladimir Poutine, a indiqué le Kremlin dans un communiqué.

"En tant qu'ami sincère de notre pays, Jiang Zemin a apporté une contribution inestimable au développement des relations russo-chinoises et les a amenées au niveau d'un partenariat de confiance et d'interaction stratégique", a salué le président russe, louant encore "un homme d'Etat exceptionnel" et "merveilleux".

L'ancien président chinois Jiang Zemin lors de la séance d'ouverture du 18e Congrès du Parti communiste qui s'est tenu au Grand Palais du Peuple à Pékin, en Chine, le 8 novembre 2012. 
L'ancien président chinois Jiang Zemin lors de la séance d'ouverture du 18e Congrès du Parti communiste qui s'est tenu au Grand Palais du Peuple à Pékin, en Chine, le 8 novembre 2012. 
AP Photo/Ng Han Guan.

12H38 TU. Antony Blinken qualifie de "barbares" les frappes russes visant les infrastructures en Ukraine

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a dénoncé mercredi les frappes "barbares" menées par la Russie contre les infrastructures civiles en Ukraine.

"Au cours des dernières semaines, la Russie a bombardé plus d’un tiers du système énergétique de l’Ukraine, plongeant des millions de personne dans le froid et le noir", a-t-il déploré à l'issue d'une réunion de deux jours des chefs de la diplomatie de l'Otan à Bucarest. "Ce sont les nouvelles cibles du président Poutine (...) Cette brutalisation du peuple ukrainien est barbare", a-t-il ajouté.

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken assiste à la deuxième journée de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'OTAN, à Bucarest, en Roumanie, le 30 novembre 2022. 
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken assiste à la deuxième journée de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'OTAN, à Bucarest, en Roumanie, le 30 novembre 2022. 
AP Photo/Andreea Alexandru.


12H07 TU. Kiev salue l'appel de l'UE à créer un tribunal spécial pour juger "les crimes russes"

La présidence ukrainienne a salué mercredi la proposition de l'Union européenne de travailler à la création d'un tribunal spécial pour juger les "crimes de la Russie" en Ukraine."C'est exactement ce que nous proposions depuis longtemps", s'est félicité le chef de cabinet de la présidence ukrainienne, Andriï Iermak, après l'annonce de la Commission européenne de vouloir œuvrer à la création d'un tel tribunal et à la mise en place de mécanismes pour utiliser les avoirs russes gelés dans la reconstruction de l'Ukraine.

11H34 TU. Un Ukrainien nommé nouveau directeur de la centrale de Zaporijjia

Un soldat russe patrouille devant la centrale de Zaporijjia, en mai 2022. AP/ Alexander Zemlianichenko. 
Un soldat russe patrouille devant la centrale de Zaporijjia, en mai 2022. AP/ Alexander Zemlianichenko. 

L'ingénieur en chef ukrainien de la centrale nucléaire de Zaporijjia, occupée par l'armée russe, a accepté de prendre la direction de cette infrastructure que Moscou s'est appropriée, selon un communiqué publié mercredi.

"J'ai pris ma décision. À mon avis, c'est la seule décision possible et correcte: accepter la proposition (...) de diriger la centrale nucléaire de Zaporijjia", a indiqué Iouriï Tchernitchouk.

A re(voir) : Zaporijjia à nouveau ciblée par des frappes russes

Chargement du lecteur...

08H53 TU. L'UE propose un tribunal spécial pour juger "les crimes russes"

L'UE va travailler à la mise en place d'un tribunal spécial pour juger "les crimes de la Russie" en Ukraine, a annoncé mercredi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, répondant à une demande de Kiev.

"Nous travaillerons avec la Cour pénale internationale (CPI) et aiderons à mettre en place un tribunal spécial pour juger les crimes de la Russie. Avec nos partenaires, nous veillerons à ce que la Russie paie pour les ravages qu'elle a causés, en utilisant les fonds gelés des oligarques et les actifs de sa banque centrale".

Chargement du lecteur...


07H39 TU. Un dépôt pétrolier en feu dans une région russe à la frontière avec l'Ukraine

Un dépôt de pétrole dans la région russe de Briansk, ville située à 150 km de la frontière avec l'Ukraine est en feu, selon le gouverneur local.

"Des réservoirs avec des produits pétroliers sont en feu dans le quartier de Sourajski", a déclaré sur les réseaux sociaux le gouverneur, Alexandre Bogomaz. "Des équipes de pompiers et de secouristes sont sur place".

Le gouverneur n'a pas indiqué  ce qui pouvait avoir provoqué cet incendie mais a précisé qu'il n'y avait pas d'informations sur des victimes.

A re(voir) : Ukraine : Kiev dans le froid de l'hiver et sans électricité

Chargement du lecteur...

02H14 TU. L'Ukraine appelle les pays de l'Otan à accélérer l'envoi d'aide

L'Ukraine a appelé les pays membres de l'Otan réunis à Bucarest à accélérer la livraison d'armes et d'équipements électriques afin d'aider le pays à faire face aux dommages causés à son infrastructure énergétique par les bombardements russes. 

"La dernière fois, j'avais dit trois mots: des armes, des armes, des armes. Cette fois, j'ai trois autres mots: plus vite, plus vite et plus vite", a lancé le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, peu avant une rencontre avec le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg.

Chargement du lecteur...

Le président russe Vladimir Poutine veut utiliser l'hiver comme "une arme de guerre" contre l'Ukraine avec des "attaques délibérées" contre des infrastructures civiles pour priver le pays de chauffage, d'électricité et d'eau, a dénoncé  le secrétaire général de l'Alliance atlantique en accueillant cette réunion de deux jours des chefs de la diplomatie de l'Otan.

L'objectif du Kremlin est d'"infliger autant de souffrances que possible aux civils ukrainiens pour essayer de briser leur engagement, leur unité dans la lutte contre l'invasion russe", a-t-il poursuivi.

La neige recouvre le centre-ville de Kiev, en Ukraine, le 17 novembre 2022.
La neige recouvre le centre-ville de Kiev, en Ukraine, le 17 novembre 2022.
AP Photo/Andrew Kravchenko.

Une réunion du G7 élargi, tenue sous présidence allemande en marge de l'Otan, a pour sa part plaidé la mobilisation face à la crise énergétique provoquée par la guerre en Ukraine.

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken rencontre le ministre slovaque des Affaires étrangères Rastislav Kacer, à Bucarest, en Roumanie, le 29 novembre 2022. 
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken rencontre le ministre slovaque des Affaires étrangères Rastislav Kacer, à Bucarest, en Roumanie, le 29 novembre 2022. 
AP Photo/Vadim Ghirda.

Arrivé lundi soir à Bucarest, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a annoncé une aide financière de 53 millions de dollars, qui s'ajoute à une autre enveloppe de 55 millions déjà débloquée pour l'achat de générateurs, afin de venir en aide à l'Ukraine.