Info

DIRECT - Ukraine : Zelensky réclame plus de sanctions contre la Russie à Davos, 20 pays s'engagent à fournir des armes à son pays.

Village de Dmitrivka, près de Kiev, des voitures passent près de tanks russes détruits lor d'une offensive russe contre les Ukrainiens, le 23 mai 2022.
Village de Dmitrivka, près de Kiev, des voitures passent près de tanks russes détruits lor d'une offensive russe contre les Ukrainiens, le 23 mai 2022.
© AP Photo/Efrem Lukatsky

 Lors d'un discours en visioconférence durant la réunion du Forum économique mondial à Davos, le président ukrainien Volodymyr Zelensky  a réclamé des sanctions "maximum" contre la Russie et davantage d'armes pour son pays. Le secrétaire à la Défense américain Lloyd Austin annonce ce soir que 20 pays se sont engagés à fournir des armes supplémentaires à l'Ukraine.

Ce qu'il faut retenir de ce lundi 23 mai

  • Toutes les forces russes lancées sur le Donbass
  • Le président ukrainien Zelensky déclare que 100 soldats ukrainiens mourraient chaque jour
  • Le président polonais Duda ovationné à Kiev
  • Plus de 100 millions de personnes déracinées dans le monde (ONU)
  • L'Ukraine en invitée vedette pour le retour du forum de Davos
  • Le sergent russe Vadim Chichimarine, 21 ans,  jugé pour crime de guerre condamné à la prison à vie 
  • Vingt pays s'engagent à fournir des armes à l'Ukraine.
18H31 TU. Vingt pays s'engagent à fournir des armes supplémentaires à l'Ukraine.
Lloyd Austin au Pentagone ce 23 mai, après la réunion virtuelle du "Groupe de contact pour la défense de l'Ukraine".
Lloyd Austin au Pentagone ce 23 mai, après la réunion virtuelle du "Groupe de contact pour la défense de l'Ukraine".
© AP Photo/Alex Brandon

Le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin annonce que "de nombreux pays vont donner des munitions pour l'artillerie, des systèmes de défense côtière, des chars et autres blindés qui sont indispensables" à l'armée de Kiev.

Le ministre ukrainien de la Défense a informé les participants sur la situation militaire actuelle, trois mois après l'invasion de l'Ukraine par la Russie.
Parmi le matériel qui doit être livré en Ukraine, le Danemark s'est notamment engagé à envoyer un système de missiles anti-navires Harpoon.

Le Harpoon est habituellement embarqué à bord de navires de guerre ou de sous-marins mais le Danemark est le seul pays à avoir acquis la version modifiée de ce lance-missile, qui est installée sur des camions et devient ainsi une batterie de défense côtière.

La République Tchèque s'est de son côté engagée à fournir des hélicoptères d'attaque, des chars et des missiles.

Mais le ministre américain de la Défense s'est abstenu de préciser les armements que les États-Unis allaient fournir à l'Ukraine après l'approbation par le Congrès d'une aide supplémentaire à l'Ukraine de 40 milliards de dollars. "Tout le monde ici comprend les enjeux de cette guerre, et ils dépassent l'Europe de loin", a-t-il ajouté. "L'agression russe est un affront à l'ordre international".

Ce groupe de contact doit se retrouver en personne le 15 juin prochain à Bruxelles, en marge d'une réunion de ministres de l'Otan.

14h57 TU. La ville de Kherson instaure le rouble.
 
Billet de 100 roubles.
Billet de 100 roubles.
© AP Photo/Martin Meissner
"La région devient une zone à double devise : le rouble va circuler au même titre que la hryvnia. Les sociétés et les entrepreneurs peuvent afficher les prix dans les deux monnaies", annonce l'administration civile et militaire prorusse de cette région située dans le sud de l'Ukraine.

"Le cours est de deux roubles pour une hryvnia", poursuit-elle dans un communiqué sur son compte Telegram.
L'administration ajoute que la première agence d'une banque russe ouvrira "très prochainement" à Kherson, la capitale régionale, et que "tous les entrepreneurs le souhaitant" pourront y ouvrir un compte.

14H55 TU. Starbucks quitte définitivement la Russie et ferme ses 130 cafés sous licence.
 
Enseigne Starbucks à Pittsburgh.
Enseigne Starbucks à Pittsburgh.
© AP Photo/Gene J. Puskar, File

La chaîne américaine connue pour ses lattes et frappuccinos avait ouvert son premier café en Russie en 2007 et y opérait via un partenaire, un groupe koweïtien, qui possédait et gérait les établissements sous licence.

"Nous condamnons les attaques non provoquées, injustes et horribles contre l'Ukraine par la Russie", avait écrit début mars le directeur général du groupe d'alors, Kevin Johnson, dans un message aux employés. Il avait quelques jours plus tard indiqué que son partenaire avait accepté de suspendre avec effet immédiat toutes ses opérations dans le pays.

Starbucks va continuer à payer les quelque 2.000 employés travaillant en son nom pendant six mois, a souligné l'entreprise dans un message sur son site.


13H33 TU. 87 morts dans le bombardement russe du 17 mai sur une base ukrainienne, selon Kiev.
 
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'adresse au public de Kiev sur un écran lors du Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le 23 mai 2022. 
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'adresse au public de Kiev sur un écran lors du Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le 23 mai 2022. 
AP Photo/Markus Schreiber.

Le président ukrainien a déclaré que 87 personnes étaient mortes dans une attaque russe le 17 mai contre une base militaire ukrainienne dans le nord du pays.
"Aujourd'hui, sous les décombres à Desna, il y a 87 victimes. 87 cadavres, des victimes qui ont été tuées", a dit Volodymyr  Zelensky qui intervenait en visioconférence à la réunion annuelle du Forum économique mondial (WEF) de Davos, en Suisse. La frappe a visé ce village qui abrite une base militaire, situé à une soixantaine de kilomètres au nord de Kiev.

13H32 TU. Un diplomate russe démissionne à Genève.

Boris Bondarev, Conseiller auprès de la Représentation permanente russe a envoyé un courriel à des collègues diplomates pour annoncer sa décision, qui a été révélée par l'ONG UN Watch et confirmée par plusieurs sources diplomatiques.
"Durant les 20 ans de ma carrière diplomatique j'ai vu différents tournants dans notre politique étrangère mais jamais je n'ai eu autant honte de mon pays que le 24 février de cette année" quand la Russie a envahi l'Ukraine écrit-il.

"La guerre agressive déclenchée par Poutine contre l'Ukraine, et de fait contre le monde occidental, n'est pas seulement un crime contre le peuple ukrainien mais aussi, peut-être le plus grave crime contre le peuple russe, avec une lettre Z en caractère gras barrant tous nos espoirs et perspectives d'une société libre et prospère dans notre pays", peut-on lire dans cette lettre, publiée par l'ambassadeur des Pays-Bas au désarmement, Robert Gabrielse, accompagné d'un "Courageous !".
 

12H09 TU. Le soldat russe jugé pour crime de guerre condamné à la prison à vie.

Le premier soldat russe jugé pour crime de guerre depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, Vadim Chichimarine, a été reconnu coupable et condamné à la prison à perpétuité lundi à Kiev pour le meurtre d'un civil.

"Le tribunal a décidé de reconnaître Chichimarine coupable et de le condamner à réclusion à vie", a déclaré le juge Serguiï Agafonov. Le sergent Chichimarine, 21 ans, avait admis avoir abattu Oleksandre Chelipov, un civil de 62 ans, dans le nord-est du pays au cours des premiers jours de l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe. Le soldat fera appel de sa condamnation, selon son avocat.
 
Le soldat russe Vadim Chichimarine écoute son traducteur lors d'une audience à Kiev, en Ukraine, le 23 mai 2022. 
Le soldat russe Vadim Chichimarine écoute son traducteur lors d'une audience à Kiev, en Ukraine, le 23 mai 2022. 
AP Photo/Natacha Pisarenko

12H04 TU. Volodymyr Zelensky réclame à Davos des sanctions "maximum" et plus "aucun commerce" avec Russie.

Les sanctions de la communauté internationale contre Moscou "devraient être maximum", avec notamment "aucun commerce avec la Russie", a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors d'un discours en visioconférence durant la réunion du Forum économique mondial à Davos. Il a aussi réclamé davantage d'armes pour son pays. "L'Ukraine a besoin de toutes les armes que nous demandons, pas seulement de celles qui ont été fournies"
.
08H27 TU. La Russie "doit payer un prix à long terme" pour son invasion de l'Ukraine.

Le président américain Joe Biden a déclaré à Tokyo que la Russie "doit payer un prix à long terme" pour sa "barbarie en Ukraine" en termes de sanctions imposées par les Etats-Unis et leurs alliés.

05H33 TU. L'Ukraine admet souffrir "de plus en plus" dans le Donbass.

La situation devient "de plus en plus difficile" pour les Ukrainiens dans le Donbass où Moscou bombarde Severodonetsk "24 heures sur 24".

Moscou continue à intensifier sa puissance de feu le Donbass. On y trouve, selon Serguiï Gaïdaï, gouverneur de la région de Lougansk, les unités retirées de la région de Kharkiv (nord-est), les assaillants du siège de Marioupol (sud-est), les milices des républiques séparatistes de Donetsk et Lougansk, les forces tchétchènes et des troupes mobilisées en renfort depuis la Sibérie et l'Extrême-Orient russe.

00H00TU. Toutes les forces russes lancées sur le Donbass, Duda ovationné à Kiev sur l'UE.

Le président polonais Andrzej Duda a apporté à Kiev un soutien farouche à la candidature de l'Ukraine à l'Union européenne, au moment où la Russie a lancé toutes ses forces dans la bataille du Donbass dans l'est du pays.

Premier chef d'État à parler devant le Parlement ukrainien depuis l'invasion russe le 24 février, le président polonais, dont le discours a été interrompu par plusieurs ovations debout, a promis qu'il ne relâcherait pas ses efforts "tant que l'Ukraine n'est pas membre de l'Union européenne".

"Il faut respecter" les peuples qui "versent leur sang" pour appartenir à l'Europe, a-t-il ajouté, soutenant son homologue ukrainien à la veille d'un discours très attendu de Volodymyr Zelensky aux élites politiques et économiques mondiales réunies à Davos.
 
Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy, à droite, et le président polonais Andrzej Duda, à gauche lors d'une conférence de presse commune à Kiev (Ukraine), le 22/05/22. 
Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy, à droite, et le président polonais Andrzej Duda, à gauche lors d'une conférence de presse commune à Kiev (Ukraine), le 22/05/22. 
AP Photo/Efrem Lukatsky

00H44 TU. Un maire désigné par Moscou blessé dans une explosion.

Le maire installé par Moscou d'Energodar, ville du sud de l'Ukraine accueillant la plus grande centrale nucléaire d'Europe, a été blessé dans une explosion dimanche, selon un responsable ukrainien et des agences de presse russes.
Andreï Chevtchik a été nommé maire d'Energodar après la prise de contrôle par les troupes russes de cette ville et de la centrale nucléaire de Zaporijjia située sur son territoire.
"Nous avons la confirmation précise que lors de l'explosion, Chevtchik, le chef auto-proclamé de l'administration populaire, et ses gardes du corps ont été blessés", a annoncé Dmytro Orlov, maire élu d'Energodar.

02H00. Plus de 100 millions de personnes déracinées dans le monde (ONU).

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a poussé pour la première fois le nombre de personnes déracinées au-dessus de la barre des 100 millions, ont alerté les Nations unies lundi.
 
Le nombre de personnes contraintes de fuir les conflits, la violence, les violations des droits humains et les persécutions a franchi la barre vertigineuse des 100 millions pour la première fois, sous l'effet de la guerre en Ukraine et d'autres conflits meurtriers.

Communiqué du Haut commissariat aux réfugiés.