Info

DIRECT - Ukraine : la Finlande annonce sa candidature "historique" à l'Otan, la Suède devrait suivre

Un véhicule détruit gît au milieu d'une route au nord de Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine, vendredi 13 mai 2022.
Un véhicule détruit gît au milieu d'une route au nord de Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine, vendredi 13 mai 2022.
Bernat Armangue (AP)

Des négociations "très difficiles" se poursuivent pour l'exfiltration de combattants ukrainiens blessés et retranchés dans l'usine Azovstal, toujours pilonnée, à Marioupol. Les combats sont toujours intenses dans le Donbass où l'armée russe n'enregistre pas d'avancées significatives tandis qu'elle semble abandonner la prise de Kharkiv.

Tous les horaires sont donnés au format temps universel coordonné (UTC). Pour information, la France se situe dans le fuseau horaire UTC+2.

Dimanche 15 mai

16h53 TU.  Une candidature avec la Finlande est le "mieux pour la Suède"

Une candidature commune à l'Otan avec la Finlande est ce qu'il y a de "mieux" pour la Suède et sa sécurité, a affirmé la Première ministre sociale-démocrate Magdalena Andersson, après un revirement historique de son parti.

La dirigeante suédoise se rendra lundi 16 au Parlement "pour (s)'assurer d'un large soutien parlementaire pour une candidature à l'Otan" et "ensuite nous pourrons prendre une décision du gouvernement".

15h48 TU.  Le parti au pouvoir en Suède approuve la candidature à l'Otan

Le parti social-démocrate au pouvoir en Suède a donné son feu vert à une candidature à l'Otan, ouvrant ainsi la voie à une demande d'adhésion, conjointement avec la Finlande.

13h43 TU. Les Etats-Unis "soutiennent fortement" les adhésions de la Finlande et de la Suède

13h12 TU. La Turquie n'a pas l'intention de "bloquer" l'adhésion de la Finlande et de la Suède, selon l'OTAN


Le secrétaire général de l'Otan s'est dit "confiant" dans la possibilité pour les pays membres de l'Alliance de trouver un compromis avec la Turquie 

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu s'est montré conciliant envers la Finlande, mais a reproché à la Suède des déclarations "provocantes". 

13h02 TU. L'Ukraine "peut gagner" la guerre, d'après le secrétaire général de l'OTAN

L'Ukraine "peut gagner" la guerre contre la Russie, qui "ne se déroule pas" comme Moscou l'avait prévu, a estimé Jens Stoltenberg.

(Re)voir : Ukraine : Kharkiv reprise, la difficile identification des corps de soldats russes

Chargement du lecteur...

12h23 TU. Kiev déclare avoir tué 20 000 militaires russes

Kiev affirme que ses troupes ont tué près de 20 000 militaires russes. Le 25 mars, Moscou avait déclaré que ses forces avaient tué au moins 14 000 militaires ukrainiens. Mais les deux chiffres sont largement suspectés d'être gonflés et n'ont pas été vérifiés par des observateurs indépendants.

12h02 TU. Des missiles russes visent un stock de munitions à Zaporija

Des missiles russes de "haute précision" ont visé dans la nuit deux points de commandement ukrainiens et quatre dépôts de munitions d’artillerie près de Zaporijia, Paraskovievka, Konstantinovka et Novomikhaïlovka dans la République populaire de Donetsk, selon le ministère russe de la Défense.

L’aviation russe a elle détruit deux lance-missiles des systèmes S-300 et un système radar dans la région de Soumy. Les systèmes de défense anti-aérienne russes ont détruit eux 15 drones ukrainiens dans les régions de Donetsk et de Lougansk, a-t-il ajouté.

11h10 TU. La Finlande annonce sa candidature "historique" à l'Otan

Le président finlandais et un conseil gouvernemental "ont conjointement décidé que la Finlande allait demander à devenir membre de l'Otan", a déclaré le chef de l'Etat Sauli Niinistö.

Cette annonce est la conséquence directe de l'invasion russe de l'Ukraine. Une réunion décisive doit se tenir avec la Suède en vue d'une probable demande d'adhésion simultanée des deux pays.

9h39 TU. Les présidents français et émirati inquiets des conséquences de la guerre

Le président français Emmanuel Macron et le nouveau chef de l'Etat des Emirats arabes unis, Mohammed ben Zayed Al-Nayane ont exprimé "leurs préoccupations" concernant la guerre en Ukraine et ses conséquences, "notamment sur l'énergie et la sécurité alimentaire mondiale", selon l'entourage du président français.

7h11 TU. Les sportifs ukraniens triomphent aux JO des sourds

Au Brésil, les Ukrainiens atteints de déficience auditive sont sur le toit du monde, après avoir été deuxièmes des trois dernières éditions, derrière la Russie, qui a été exclue début mars de toutes les compétitions internationales.

"Je dédie ces médailles à l'Ukraine, je suis fier de représenter mon pays", raconte en langage des signes Dmytro Levin, 24 ans, originaire de Kharkiv, tout sourire avec ses trois médailles (deux d'or, une de bronze) remportées dans les épreuves de course d'orientation.

A 33 ans, Rymma Filimoshkina décroche la médaille d'or au lancer du marteau. Avant la guerre, elle s'entrainait à Marioupol. Les Jeux olympiques des sourds se terminent ce dimanche à Caxias do Sul, dans le sud du Brésil.

6h50 TU. La "fenêtre d'oppourtunité est réduite pour une contre-offensive" ukrainienne

Dans l'Est, les Russes ne parviennent pas à faire de "prise significative", a estimé un responsable américain de la Défense sous couvert d'anonymat.

Selon l'Institut américain d'étude de la guerre (ISW), "l'Ukraine et ses partenaires occidentaux ne disposent probablement que d'une fenêtre d'opportunité réduite pour appuyer une contre-offensive dans les territoires occupés" par la Russie. Vladimir Poutine "entend probablement annexer le sud et l'est de l'Ukraine à la Fédération de Russie dans les prochains mois", selon cet institut.

6h20 TU. Eurovision : la victoire de l'Ukraine montre "l'immense soutien" au pays

La victoire de l'Ukraine au concours Eurovision de la chanson montre "l'immense soutien public" dont bénéficie le pays attaqué par la Russie, a jugé dimanche le secrétaire général délégué de l'Otan, Mircea Geoana.

"Nous avons vu hier l'immense soutien du public dans toute l'Europe (...) Bien sûr, la chanson était magnifique, elle est magnifique", a-t-il souligné, ajoutant que les Russes avaient "lancé la guerre la plus brutale et la plus cynique depuis la Seconde Guerre mondiale".

5h44 TU. La Finlande va officialiser sa candidature à l'OTAN

La Finlande doit officialiser sa candidature à l'Otan ce dimanche, avant une réunion décisive du parti au pouvoir en Suède en vue d'une probable demande d'adhésion commune des deux pays.

"Nous espérons pouvoir envoyer nos candidatures cette semaine, ensemble avec la Suède. Ils ont leur propre processus mais j'espère que nous prendrons les décisions au même moment", a déclaré la Première ministre finlandaise Sanna Marin.

5h20 TU. Les Russes tentent de continuer leur progression

Les forces russes continuent d'essayer de progresser. Les principaux efforts de Moscou sont concentrés sur la préparation d'opérations offensives" autour des localités de Severodonetsk, Soledar et Bakhmout", a précisé le ministère ukrainien des Affaires étrangères, qui observe aussi un effort de la marine russe pour se renforcer en mer Noire.

5h05 TU. "La situation dans le Donbass reste très difficile"

Les forces russes s'efforcent de progresser dans cette région stratégique de l'Est, contrôlée en partie par des séparatistes prorusses depuis 2014.

"La situation dans le Donbass reste très difficile. Les troupes russes tentent d'y obtenir au moins une victoire", a reconnu le président ukrainien Volodymyr Zelensky. "Petit à petit, nous forçons les occupants à quitter nos terres" a-t-il indiqué.

Chargement du lecteur...

4h45 TU. L'Ukraine remporte l'Eurovision

"Notre courage impressionne le monde, notre musique conquiert l'Europe", a réagi le président ukrainien Volodymyr Zelensky. L'Ukraine a remporté en Italie le concours Eurovision de la chanson, devant le Royaume-Uni et l'Espagne, grâce au vote des téléspectateurs qui ont plébiscité le groupe représentant le pays envahi fin février par les troupes russes.

Samedi 14 mai 

20h12 TU : Zelensky rencontre à Kiev le chef des sénateurs républicains américains


Dans son allocution vidéo quotidienne, Volodymyr Zelensky a précisé que "cette visite démontre une fois de plus le solide soutien bi-partisan à notre Etat, la puissance des liens entre les peuples américain et ukrainien".

20h03 TU :  Ukraine : la traversée de la rivière Donets, une débâcle russe

Chargement du lecteur...


19h44 TU : OTAN : les manoeuvres militaires se multiplient

Chargement du lecteur...


17h29 TU : la Turquie prête à discuter avec la Finlande et la Suède de leur candidature à l'Otan

"La grande majorité du peuple turc est contre l'adhésion de ces pays qui soutiennent l'organisation terroriste PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) et ils nous demandent de bloquer cette adhésion", a affirmé le le chef de la diplomatie turque avant une rencontre de l'Otan à Berlin. "Mais ce sont des questions dont nous devons parler bien sûr avec nos alliés de l'Otan ainsi qu'avec les pays" concernés, a-t-il ajouté.

13h45 TU : le parti de la Première ministre finladaise dit oui à l'Otan
 

Le parti social-démocrate de la Première ministre  Sanna Marin a annoncé son soutien à une très large majorité à une candidature du pays à l'Otan. Elle doit être officialisée dimanche 15.

13h10 TU : pour Poutine, la fin de la neutralité militaire finlandaise serait une "erreur"

"Vladimir Poutine a souligné que la fin de la politique traditionnelle de la neutralité militaire serait une erreur, puisqu'il n'y a aucune menace à la sécurité de la Finlande", indique un communiqué du Kremlin. 

L'analyse de Jean-Sylvestre Mongrenier, de l'Institut français de géopolitique.
 
Chargement du lecteur...


13h02 TU : le G7 critique la décision de l'Inde d'interdire les exportations de blé

"Si tout le monde commence à imposer de telles restrictions à l'exportation ou même à fermer les marchés, cela ne fera qu'aggraver la crise et cela nuira aussi à l'Inde et à ses agriculteurs", a déclaré le ministre allemand de l'Agriculture, Cem Özdemir. "Nous appelons l'Inde à prendre ses responsabilités en tant que membre du G20", a-t-il ajouté.

11h12 TU : les présidents russe et finlandais se sont parlés

Dans un communiqué, le chef de l'Etat finlandais, Sauli Niinistö, a indiqué avoir appelé son homologue russe, Vladimir Poutine, au sujet de la candidature finlandaise imminente à l'Otan. "La conversation a été directe et sans détour et s'est passée sans contrariété. Eviter les tensions a été considéré comme important", a-t-il précisé.

10h02 TU : le G7 ne "reconnaîtra jamais" les frontières que la Russie envisage de modifier par la guerre

A l'occasion d'une réunion de trois jours à Wangels, en Allemagne, les ministres des Affaires étrangères du G7 (Allemagne, Canada, France, Italie, Japon, Royaume-Uni, Etats-Unis) ont conjointement déclaré qu'ils ne reconnaîtront "jamais les frontières que la Russie a essayé de changer par son intervention militaire. 

Ils appellent par ailleurs, d'une part, la Biélorussie à "cesser de faciliter l'intervention de la Russie et à respecter ses engagements​". D'autre part, la Chine, à "ne pas soutenir la Russie dans l'attaque" et à "ne pas saper" les sanctions prises à l'égard de la Russie et qui vont être élargies.
De gauche à droite, Mélanie Joly, ministre des Affaires étrangères du Canada, Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères de la France, Annalena Baerbock, ministre des Affaires étrangères de l'Allemagne, Luigi Di Maio, ministre des Affaires étrangères de l'Italie, et Elizabeth Truss, ministre des Affaires étrangères du Royaume-Uni, lors d'une réunion du G7 Allemagne, vendredi 13 mai 2022. Le principal sujet de la réunion est la guerre en Ukraine. 
De gauche à droite, Mélanie Joly, ministre des Affaires étrangères du Canada, Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères de la France, Annalena Baerbock, ministre des Affaires étrangères de l'Allemagne, Luigi Di Maio, ministre des Affaires étrangères de l'Italie, et Elizabeth Truss, ministre des Affaires étrangères du Royaume-Uni, lors d'une réunion du G7 Allemagne, vendredi 13 mai 2022. Le principal sujet de la réunion est la guerre en Ukraine. 
Kay Nietfeld
09h07 TU : le chef du renseignement ukrainien prédit une victoire "avant la fin de l'année"

Dans un entretien à la chaîne de télévision britannique, Sky News, vendredi 13 maiKyrylo Boudanov, le chef du renseignement ukrainien, a dit s'attendre à une défaite russe "avant la fin de l'année." Selon lui, un "tournant" devrait survenir "dans la deuxième partie d'août" tandis que "la plupart des opérations militaires seront terminées d'ici la fin de l'année." Très "optimiste", il a encore assuré qu'à l'issue de cette guerre, "nous rétablirons le pouvoir ukrainien dans tous les territoires que nous avons perdus, y compris le Donbass et la Crimée."

Il a par ailleurs affirmé que le président russe, Vladimir Poutine, se trouvait "dans un très mauvais état physique et psychologique", assurant qu'il était "très malade" et qu'il souffrait de "plusieurs maladies en même temps, dont un cancer". Selon M. Boudanov, un coup d'Etat est d'ores et déjà à l'oeuvre en Russie. "C'est impossible de les stopper."

08h46 TU : la Russie a cessé les importations d'électricité vers la Finlande

Les exportations de la Russie vers la Finlande "sont à zéro actuellement, et c'est le cas depuis minuit (21H00 GMT) comme annoncé", a déclaré à l'AFP Timo Kaukonen, un responsable des opérations de Fingrid, l'opérateur du réseau finlandais.
 

Le réseau est à l'équilibre grâce à des importations de Suède, selon la carte en temps réel de Fingrid, qui avait dit vendredi pouvoir se passer "sans difficulté" de l'électricité russe.

La Finlande importait jusqu'ici environ 10% de sa consommation électrique totale depuis son grand voisin russe.

04h09 TU : dix attaques russes repoussées en 24h autour de Donetsk et Lougansk

Dans son communiqué matinal quotidien, l'état-major ukrainien a indiqué que l'armée ukrainienne avait repoussé dix attaques ces dernières 24h autour de Donetsk et Lougansk, dans le Donbass. Dans la région de Donetsk et de Tavriya, l'armée russe a  utilisé "mortiers, artillerie, lance-grenades et moyens aériens pour infliger un maximum de dégâts à l'armée ukrainienne, visant le personnel, des fortifications et des bâtiments" indique-t-il. 

Par ailleurs, le communiqué précise qu'à Marioupol, "le blocus de nos unités près de l'usine Azovstal. Il a mené des frappes d'artillerie et aériennes de grande envergure." La veille, la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk, évoquait des "négociations avec l'ennemi qui sont très difficiles. Nous négocions actuellement (l'exfiltration) de 38 combattants gravement blessés. Nous avançons pas à pas. (...) Il n'y a pas de discussions en ce moment pour la libération de 500 à 600 personnes".

00h15 TU : l'Ukraine vainqueure de la bataille de Kharkiv selon un institut américain

Selon l'Institut pour l'étude de la guerre, un organisme de recherche américain, l'armée russe aurait été mis en échec autour de Kharkiv, la deuxième ville d'Ukraine.

Dans son dernier rapport, il rapporte que "l'armée russe a probablement décidé de se retirer complètement de ses positions autour de la ville de Kharkiv, face aux contre-offensives ukrainiennes et à la disponibilité limitée de renforts." Ces éléments pourraient signifier que "l'Ukraine semble donc avoir gagné la bataille de Kharkiv. Les forces ukrainiennes ont empêché les troupes russes d'encercler, sans parler de s'emparer de Kharkiv, puis les ont expulsées des environs de la ville, comme elles l'ont fait pour les forces russes qui tentaient de s'emparer de Kiev."

Vendredi 13 mai


20h05 TU : la Russie suspend ses livraisons d'électricité à la Finlande

A compter de samedi 14 mai, la Russie suspend la délivrance d'électricité à la Finlande, en raison d'impayés, a annoncé la veille RAO Nordic Oy, détenu à 100% par l'entreprise russe InterRAO. Dans un communiqué, RAO Nordic Oy a indiqué n'avoir pas reçu de paiement depuis le 6 mai. "Cette situation est exceptionnelle et a lieu pour la première fois en plus de 20 ans, précise le groupe. Nous sommes donc obligés de suspendre l'importation d'électricité à partir du 14 mai."

L'annonce intervient sur fond d'une montée de tensions entre Moscou et Helsinki. Cette dernière a fait part de sa volonté d'adhérer "sans délai" à l'Otan sous l'influence de l'offensive russe en Ukraine. 

18h42 TU : en Géorgie, l'Ossétie du Sud va organiser un référundum d'intégration à la Russie

Les autorités de la région séparatiste géorgienne prorusse d'Ossétie du Sud ont annoncé vendredi organiser un référendum sur son intégration à la Russie, le 17 juillet prochain. Le "président" Anatoli Bibilov a signé un décret en ce sens. "Nous rentrons à la maison, a-t-il indiqué sur la messagerie Telegram. Le moment est venu de s'unir une fois pour toutes [...] L'Ossétie du Sud et la Russie seront ensemble. C'est le début d'une grande nouvelle histoire."